28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 15:04

Je m’en fou … je suis laïque ! Moi, l’Islam, je m’en tape le coquillard… Je me contrefiche des hadiths, des sourates et autres corâneries. Ça ne m’intéresse pas de savoir s’il y a des musulmans pas vraiment islamistes, mais un peu islamiques, des islamistes modérés fréquentables, des immodérés franchement antisémites, des islamiques plus ou moins pratiquants, etc., etc.

 

 


 

Ce qui est en jeu aujourd’hui est simple, beaucoup plus simple : La France est colonisée par des gens d’origines diverses, on assiste à une destruction de notre civilisation, par une et d'autres cultures qui sont allogènes, contraires à nos mœurs, nos visions du monde et de l’homme, nos valeurs, nos habitudes, notre histoire…
Quel peuple accepterait ça sans broncher ? Donc le message est simple: ces cultures allogènes, on n’en veut pas ! On ne veut pas de leur religion, on ne veut pas de leurs valeurs, on ne veut pas de leurs mœurs, on ne veut pas de leur vision du monde. On ne veut pas que la France devienne un pays du tiersmonde. On ne veut pas que ces valeurs importées s’installent en France et changent notre vie et notre avenir.
On n’en veut pas des mafias chinoises qui découpent les récalcitrants au hachoir. On n’en veut pas des Africains polygames qui excisent leurs filles, pompent la sécu et les aides sociales, profitent du système sans rien apporter. On n’en veut pas des maquereaux roumains, albanais ou africains qui mettent sur le trottoir des gamines et leur cassent les jambes à coup de barre de fer si elles bougent un cil. On n’en veut pas des vrais-faux mendiants ou je ne sais pas quoi, qui font chier tout le monde, profitent allègrement du système et pleurnichent dans les jupes des associations à la con.

 

 


 

On n’en veut pas des types qui sous prétexte qu’ils sont d’origine maghrébine cassent, pillent, violent, brûlent, trafiquent la poudre, les bagnoles, les armes… quand ils ne s’engagent pas dans des groupes terroristes et partent s’entraîner au Pakistan ou ailleurs… Qu’ils quittent la France s’ils ne l’aiment pas : on ne les retient pas. On en a marre de voir des Blancs, toujours des Blancs, assassinés pour une cigarette refusée, une aile froissée, une querelle de voisinage…
On en a marre de voir des drapeaux palestiniens ou autre dans les manifs à Paris, et d’entendre des manifestants hurler des slogans anti - sémites et soutenir les pires racailles terroristes du Proche-Orient, la dernière fois que nous avons entendu ‘mort aux Juifs’ c’était sous l’occupation Allemande en 1941…
On n’en veut pas des mosquées, des imams payés par l’Algérie, le Maroc, L’Arabie Saoudite, qui passent leur temps à organiser le communautarisme, financent des groupes terroristes, planifient la destruction de notre civilisation, tiennent des discours ouvertement racistes, antisémites, anti-blancs, anti-occidentaux, et jouent aux « gentils » bien intégrés.

 


 

On n’en veut pas de pseudo « sans papiers » qui viennent chier dans nos églises et ne savent qu’exiger des droits qu’ils n’ont pas, font semblant de faire une grève de la faim et obtiennent tout et n’importe quoi … On n’en veut pas des filles voilées à tous les coins de rue, à l’école, à la piscine, dans le métro. On n’en veut pas des cantines scolaires qui bannissent le porc pour ne pas déranger les pauvres élèves musulmans. On n’en veut pas des gamins qui exigent qu’on réécrive les cours d’histoire au collège parce que ça ne leur plaît pas qu’on parle de la Shoah !!…
On en a marre des mensonges permanents sur l’Histoire, l’Église, l’esclavage, la colonisation… qui ne servent qu’à demander toujours plus : plus de droits, plus de pognon, plus d’aides. On en a marre de payer des impôts pour ce que devient ce pays, la France... On en a marre de faire repentance à tout bout de champ pour tout et son contraire. On n’en veut pas des quartiers qui se délabrent et se tiers - mondisent au rythme de l’arrivée des étrangers. On n’en veut pas du racisme anti-blanc, des vexations, du racket, des marchés louches à même le trottoir, des lois pas appliquées, de l’interdiction de critiquer l’Islam, des associations « antiracistes »>
On a quand même le droit, non ? Alors, l’islam est peut-être une religion super, cool, « world », new age et branchée, mais voilà la vérité : ON N’EN VEUT PAS ! On ne veut pas de l’islam et de la culture Arabomusulmane ! On ne veut pas de la Tiers-Mondialisation en France ! En matière de culture, de civilisation, de valeurs, de religion, on a déjà ce qu’il faut en magasin, tu vois, et on n’a pas envie de changer. Clair ? T’as compris bonhomme, où il te faut un dessin ?

 

 


 

Pour les Français, Le train de l'Histoire arrive PEU à PEU à son terminus. C'est fini. Il faut ramasser ses bagages et se préparer à descendre. Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir, les Français de Souche Ont quitté la Seine Saint-Denis transformée depuis en coupe-gorge De la même manière, ils quittent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris.
Progressivement, viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème. Il faudra alors s'écraser ou bien quitter le pays. Peu à peu, le Français de souche se fait remplacer et il est heureux!! Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l'égout mais IL EST content......... Dans la nature, quand un animal est blessé, les rapaces viennent de partout.
Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer. Quand il n' y aura plus assez de travailleurs pour payer les impôts, ça sera le chaos et la violence. Pour son immigration, la France a particulièrement choisi des populations incapables de gagner ou de produire ne serait-ce que "leur pain quotidien".

 

 

 

 

Et comme disait Vladimir Poutine : La France va devenir la colonie de ses anciennes colonies! 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 18:43

Nous sommes le jour du vendredi saint avec tout ce que cela suppose de souffrances pour la ville de mon enfance "le bourget" en cette période d'invasion massive par des hordes de voiles et de babouches pour cause de rencontres annuelles des musulmans de France, d'Europe et du monde entier. 

 

 

 

 

J'ai juste une envie folle, celle de retourner en son coeur, afin de retrouver, là un buisson devenu grand, là un mur de pierre sur lequel nous rêvions, assises durant des heures, avec les copines du prince charmant, là des pavés que nous avons martelés de nos premiers talons aux bals du quatorze juillet ou des pompiers. Ma ville me manque; j'entends encore battre son coeur de nos rires d'enfants, de nos peines, de nos courses poursuites à vélo et des appels de nos parents venus nous retrouver pour un pique-nique improvisé.

 

 

 

 

Ma ville j'y ai grandi certes mais j'y ai aussi travaillé durant trente-six ans au service de la population afin de permettre à chacun une rencontre avec les mots, les livres et leurs émotions. Au fil des ans mais avec une accélération  sur les dix dernières années, c' est une mutation totale qui s'est opérée. Ma ville est devenue sale, sinistre, insécuritaire, musulmane. J'y ai vécu le meilleur mais hélas aussi le pire de la vie d'une femme.

C'est donc avec une certaine nostalgie rêveuse que je circule dans les rues; pas un seul mot de français en vue, pas la moindre minijupe et encore moins de cheveux au vent. Plus un seul visage connu, le blanc a disparu, aspiré par les voiles, piétiné par les babouches. 

Chassée de chez moi, à coup d'agressions, de viol, de tentatives de meurtres, je me dirige donc vers ma boutique, ma librairie que l'on m'a volée au nom d'Allah le mécréant.

 

 

 

A maintes reprises, j'ai su que de nombreuses agressions avaient été commanditées par le taxiphone voisin lui-même inspiré par la gauche locale, le tout sous la protection du maire de la ville doublée de l'aval du commissariat de La Courneuve ainsi que de la complicité du tribunal de Bobigny. Une seule issue possible, fuir pour survivre et revenir fumer ces faux colibris.

Soudain au carrefour, mon sang se fige, se glace, mon coeur s'emballe, l'émotion est trop puissante. C'est le trou noir; je vacille et là tendrement, je sens que la main de papa se glisse au creux de la mienne. C'est d' ici qu' il est parti pour d'autres cieux et qu'il veille sur le lieu afin que rien jamais ne parvienne à prospérer.

Sur le trottoir, en grande conversation, le maître des lieux à la solde des salafistes, évoque son nouveau commerce inspiré par ses femmes.

Désormais à la place de la culture française se pâme la mode orientale.

 

 

 

 

 

 

Dans quelques jours vous allez voter, vous qui me lisez, aussi je vous demande en votre âme et conscience de regarder ces images.....

 

 

Demain, dans un mois, dans un an vous devrez vous aussi leur abandonner vos biens si vous voulez sauver vos enfants..... à moins que vous sachiez faire le seul choix éradiquant l'envahisseur à sa source.......à savoir Marine pour que vivent nos valeurs par delà nos vies.

 

 

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 12:42
les usurpateurs
les usurpateurs

les usurpateurs

Cet article là, dans le journal de la mairie, je l'attendais;  j'ose dire je l'espérais, tant je voulais montrer au monde, le visage de ceux qui m'ont durant des années fait vivre l'enfer, de ceux qui ont commandité bon nombre de destruction de mes panneaux et vitrines, de ceux qui m'ont volé 36 longues années de travail et qui en off lorsque je suis allée leur demander des comptes les yeux dans les yeux, m'ont promis de l'argent, si par bonheur la boutique marchait bien et si je la fermais.

Ils sont les tenanciers du taxiphone voisin, propriétaires de quatre boutiques dont deux sur le bourget, et c'est grace à cette triple complicité, la famille Andruet( propriétaires des murs), ce locataire algérien et cette chère municipalité bourgetine auteur de ce superbe article dans le torchon local que l' escroquerie a pu se faire.

Pour les agressions physiques au nombre de 36, dont le viol en réunion qui fête d'ailleurs son onzième anniversaire le 24 juin, le principe était simple: faire de façon récurrente et constante une incitation à la haine et au racisme par des élus divers et variés à l'encontre de "la folle".

 

 Avoir un super commerce pour zéro centime, avouez le :

 

             " on l'a bien baisée la salope de raciste"

 

 

Le Grand Remplacement, la preuve en image.
Le Grand Remplacement, la preuve en image.Le Grand Remplacement, la preuve en image.
Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:50
Dans l'ombre de la lune..

 

Derrière les collines, le soleil s'est caché; le vent s'engouffre dans ses cheveux, caressant ses épaules, elle frémit, se retourne brusquement, sentant une présence. Personne pourtant , si ce n'est un couple d'écureuils farceurs, des mouettes criardes et au loin des enfants s'émerveillant devant le vol des rapaces présents en l'enceinte du château. 

 

Marie a froid au fond de son corps malgré la chaleur, quant à son cœur , cela fait onze ans déjà qu'il est prisonnier des glaces éternelles. Elle fait courir sa main sur le parapet crénelé avec  minutie comme si sa vie en dépendait depuis des heures. Méthodiquement elle fait le tour des remparts, désespérément seule , espérant toutefois une rencontre. 

Marie se penche parfois, un peu trop sans doute, au point de sentir ses pieds se dérober et quitter le sol. En équilibre ainsi sur le ventre, presque libre, presque dans les cieux, presque ivre de grand air, presque heureuse de ce puissant vertige, Marie ferme les yeux et l'appelle à en perdre haleine, son autre, celle qu'elle a dû laisser sur le bord de la route, celle dont elle se sent orpheline, celle qui pleure parfois dans ses yeux alors que sa bouche sourit, celle qui hurle d'abandon  revenant chaque année au mois de juin l'assaillir de son absence. 

La nuit tombe, soudain Marie l'aperçoit, tas informe, sanguinolent, tapi au fond des douves herbacées. D'un bond, elle retombe sur ses pieds et court, court à en perdre son souffle, dévalant les escaliers de la tour, bousculant les derniers visiteurs sans s'excuser, hurlant son nom, "Minège", espérant qu' elle l'entende enfin et qu'elles puissent s'unir à nouveau. 

 

Parvenue dans les bas fonds, s'élève en elle une douce mélodie, celle de sa vie d'avant. Leurs regards se croisent, se figent, s'embrasent , les images s'entrechoquent, les sensations les envahissent, on les découpe de l'intérieur, on les empale, on les gave, on les étouffe, on les force, on les massacre, on les tue, pourtant l'une doit survivre. Elles se vomissent mutuellement, se combattent, jouant à laquelle sera capable de tout supporter, en silence. Très vite Minège prend ses distances, refusant la violence du combat et leur sang coulant entre  leurs cuisses.

 

 Minège,  c'est la douceur incarnée, celle qui enlace, protège, câline, préserve, tout simplement parce qu'elle adore la vie et ses galants. Une épicurienne doublée d'une libertine rien que pour le compagnon de sa vie. Elle se love dans le regard de ses amoureux pour deux minutes ou tout une vie. Elle berce son enfant tout en dansant avec le papa sur des complaintes médiévales. Elle rit, taquine, se fait belle et sexy rien que pour ses mains et son doux parfum. Minège est heureuse, la vie est là comme l'écho de son bonheur; elle existe dans ses yeux et leurs désirs chantent une douce mélodie au creux de ses reins. 

 

En une fraction de seconde Minège a choisi, sans même se retourner, c' est dans la blancheur des cimes enneigées de zermatt qu'elle va se réfugier. Le blanc contre le pourpre, le silence face aux cris, le déni pour l’insupportable, l'emmurement à jamais.  

 

 Marie tente de retenir Minège encore un peu, juste un filet d'elle comme une goutte d'élixir.....mais le combat pour la vie fait rage. Il faut se battre, dépasser les douleurs physiques, protéger les points vitaux, éviter l'éventrement, pratiquer le déni à son tour, celui de son propre corps et de ses souffrances. 

 

 Anéantie durant  de longues heures, Marie sort peu à peu de sa torpeur et cherche Minège ; se ressentant sans pour autant se trouver, leurs mains tentent de s'unir, de se réconforter, de se serrer, de se toucher, de s'entrelacer.....seules les glaces  embrasent leurs cœurs: deux  étrangères à jamais et quelques jours où elles marchent l'une vers l'autre en se souriant de chaque côté du miroir dans l'ombre de la lune.

Dans l'ombre de la lune..
Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 20:32
carrefour Aviatic

carrefour Aviatic

Désormais," la grande duduche", pardonnez moi de retrouver, l'espace d'un instant notre complicité du temps passé, joue un nouveau son de cloche.

Grimpant au poteau afin de séduire son futur électorat et de souffler la place à Vincent, il hurle au scandale et à la prise d' otage de la ville par un groupe qui n' est en fait qu' une petite chaîne de magasins, montée par des frères non musulmans, ayant le sens des affaires et des emplacements.

 

Avant il disait, tout en marchant de long en large dans l'échoppe:

 

" Bien fait pour leurs tronches, leur nouveau marché à la provençale, avec o frais, là c'est certain, il est mort! encore un mauvais calcul, encore un manque de projection ...." .

 

Une vision qui était effectivement juste, puisqu'aujourd'hui, ayant rejoint son ennemi d'hier, il s'insurge:

 


"Avec désinvolture et sans aucun respect de la ville, de son mobilier urbain et de ses nombreux arbres, on a vu aujourd'hui (24/4/15) fleurir des panneaux d'un futur gros détaillant sur les arbres et les candélabres. Avec M. le Maire du Bourget, nous avons fait retirer tous ces panneaux publicitaires sauvages. Ces grands groupes prennent les villes en otage. C'est intolérable."


j'adore quand la muflerie, la goujaterie naturelle se dévoilent ainsi; d'ailleurs certains en rigolent à gorges déployées

Le personnel de mairie et des élus ...

Le personnel de mairie et des élus ...

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 14:48

A méditer par tous les "Je suis Charlie" dont beaucoup sont sincères, je le sais, et ne sont pas conscients que cette opération n'est qu'une récupération politique de gauche, pour faire remonter la popularité de *leur* président et faire oublier leur politique ultra-laxiste (dont celle de la Taupe-à-rats, bien plus préoccupée de protéger les rats que les honnêtes citoyens) faisant suite à la politique déjà laxiste de la droite (UMP et UDI)...

Ceux et celles qui ont suivi, presque jour après jour, mon combat, celui de la dernière libraire du Bourget, et ma plongée en enfers, menacée, violée, braquée, et assassinée à petit feu par les "chances" de la France dans l’indifférence coupable des autorités locales (1) savent que je n'exagère pas en parlant de mon assassinat social, loin de là!!! Je me demande même si ce n'est pas une amie qui a parlé, pour la première fois, d'assassinat social, au moment où je faisais ma grève de la faim, et où je courrais le risque d'y rester...

(1) quand ce n'est pas leur collusion, notamment parce que certains voulaient - avec la complicité de mon propriétaire - récupérer mon espace commercial bien situé. D'ailleurs le temps confirme mes dires puisque c'est mon voisin le "taxidermiste algérien", fief des islamistes locaux, qui a récupéré l'échoppe gracieusement; me volant ainsi 36 ans de travail, usurpant le dernier coin de France .

 

Tous mes bourreaux sont présents dans cette vidéo, toutefois, ne faites aucun amalgame, le seul humain innocent est le chien!

 

https://www.dailymotion.com/video/x2ef496_le-bourget-je-suis-charlie_webcam?start=22

 

Ceux-là ne risquaient pas de faire une campagne "Je suis Marie-Neige"!

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 12:58

Afin de me foutre à la porte de ma ville, de mon commerce, de mon appartement, ils ont, pour le moment contentons nous  de ne pas les nommer, multiplier le loyer par trois, le faisant grimper à près de 1400 euros sans compter les charges et la rétroactivité sur six ans.

Comme par enchantement, trois mois plus tard ce dernier fond comme neige au soleil et cerise sur le gâteau ce local devient TOUT commerce, chose que je réclamais pour justement pouvoir le vendre de façon à ne pas perdre tout une vie de dur labeur.

Par un truchement fort habile de complicités tant de la part de la mairie que des agents immobiliers locaux, rien n'était possible pour la vente du local........Ils m'ont assassinée socialement certes; la solidarité française m'a aidée à tenir jour après jour et c'est donc avec une certeine fierté que je constate encore à ce jour la présence de la banderole de Marine.

Résister, pour moi c'est cela leur imposer envers et contre tout la présence de la nation avec ce qu'elle a de plus fort, nos couleurs et notre culture!

 

Soyez en certain, vous mes assassins, je ne vous lâcherai  jamais, je serai toujours ce grain de sable qui en s'éloignant fera s'écrouler la dune. 

 

 

 

Location Local commercial LE BOURGET (93)

Location Local commercial LE BOURGET
Location Local commercial LE BOURGET

Emplacement n°1, à l'angle de la division leclerc, proche entrée A86 et A1, artère passante, pièce principale avec arrière boutique. A renover complètement. Surface environ 30 m2, pas de reprise de fond. Possibilité tout commerce. A saisir! Loyer 1000 euros hors charges mensuel, faible charges

dpe

Location Local commercial
LE BOURGET (93)

12 000 Euros/mois
Ref : 10256857p

Surface environ 30 m² 

Demande d'informations :


  
 
Imprimer
Location Local commercial LE BOURGET carte
 

 

 

 

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:00

Trois mois, que j'ai quitté ma ville natale, mais trois mois où je les ai observés sans les voir.

Ils poursuivent leur vie, sans même se soucier de leurs actes et encore moins de leur non-actes:

 

 

-Monsieur Le maire se prélasse avec son chat!

 

 

 

-Madame la femme du Maire a commencé à rembourser sa dette au beau gosse!

 

 

-Le beau gosse ne fait pas de vague, ni au conseil, ni quand il s'agit de déposer en mairie une demande de préemption...logique mon ami Vincent, je protège!

D'ailleurs à mieux y regarder l'on s'aperçoit que la dite candidature du beau gosse au poste de maire n'a existé que pour faire sortir le loup du bois, soit, les opposants au maire en place, car même durant les conseils municipaux, il la boucle, voire il est absent et quant à écrire dans le bulletin municipal, c'est juste de l'utopie pure.

Mon soutien sans faille durant la campagne municipale et le prix payé pour ce faire, n'a sans doute pas mérité quelques lignes ou quelques mots de soutien lors de ma mise à la porte de chez moi!

Qui ne ne dit mot, consent....

 

 

-Monsieur Durand, l'ami de toujours s'est assis socialement, allant même jusqu' à sortir la pioche pour creuser ma fosse, aidé par Mahon qui, affublé de sa pelle ne songe lui qu'à m'enterrer vivante afin que la ville en finisse avec cette "folle-facho".

 

 

Je savais ma ville haineuse à mon encontre, une haine anti-blanche, anti-chrétienne, anti-vérité, alimentée chaque jour par des ragots, par des menaces, par des insultes, par des pressions, par des attaques, par des crimes et la dernière pour la route, une action conjointe d'un propriétaire, d'une municipalité, d'opposants, tous plus lèche- babouches les uns que les autres....et oui choisir de soutenir toute la diversité, surtout celle refusant de partager nos valeurs, crachant sur notre drapeau, pissant sur nos poilus, cela vous permet d'exister, de gravir les échelons sociaux, cela vous donne du pouvoir.

Le mot est lâché, le pouvoir, notamment celui de décider qui je laisse vivre ou pas; comme je suis une femme ou un homme hyper courageux, avide de justice et d'égalité, de la race des vrais collabos, je me tourne vers cette masse populaire islamisée qui me déroule le tapis de la mosquée tout en brandissant un poignard dans mon dos, sauf que je ne le vois pas encore, ben oui, j'ai pas tout compris encore....

 Pourtant dans leurs messages sociaux, ils hurlent contre le racisme, l'antisémitisme, convaincus par ce qu'ils écrivent.

Dans les faits, la communauté juive a presque totalement disparue de la ville; sans doute a t'elle compris bien avant moi combien cette dernière n'était plus faite pour elle puisqu'aucune synagogue n'existe pour deux mosquées....cherchez l' erreur?

Le mot de la fin revient dans doute à un bourgetin souchien, ancien charcutier, heureux lui aussi de ma mise à mort. Alors qu'il se trouve garré sur mon bateau et que cela fait un quart d'heure que je patiente silencieusement pour charger mon camion et poursuivre mon déménagement , je m'entends dire:

 

" Ah cette fois ils te l'ont mise bien profond, à toi la salope qui se fait enculer par les blacks".

Voilà sans doute de quoi alimenter les canivaux de la ville, mais aussi un nouveau livre, dénonçant juste comment l'on remplace une population par une autre sans état d'âme sous les ors de notre république.

 

 

 

Capo et son chat; Durand et sa chatte
Capo et son chat; Durand et sa chatte

Capo et son chat; Durand et sa chatte

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:17

36 ans de travail sept jours sur sept,

36 agressions dont deux crimes,

10 ans de combat pour la Culture F

rançaise,

5 ans de lutte acharnée contre les intégristes,

1 mois pour choisir la valise ou le cerceuil!

 

Vous qui lisez ceci, si cela vous choque, vous interpelle sachez qu' au Bourget, c'est normal, le grand remplacement de population et la grande déculturation sont terminés.

Devenue donc SDF, vous pouvez m'aider en m'écrivant à : Madame Sardin 31 avenue jean jaures 93350 le bourget. Je possède également un compte Paypal: vegaelnath@yahoo.fr.

 

,,

Mon exil et ma valise
Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 15:04

 

Quitte à tout prendre
Prenez mes gosses et la télé
Ma brosse à dents, mon revolver
La voiture ça c'est déja fait
Avec les interdits bancaires
Prenez ma femme, le canapé
Le micro ondes, le frigidaire
Et même jusqu'à ma vie privée
De toute facon à découvert
Je peux bien vendre mon âme au diable
Avec lui on peut s'arranger
Puisqu'ici tout est négociable.
Mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER

Prenez mon lit les disques d'or ma bonne humeur,
Les p'tites cuillères tout c'qu'à vos yeux a de la valeur
et non je n'ai plus rien à faire
Quitte à tout prendre n'oubliez pas
Le shit planqué sous l'étagère
tout c'qui est beau et compte pour moi
J'préfère qu'ça parte à l'abbé Pierre
j'peux donner mon corps à la science
Si y a quelque chose à prélever
et que ça vous donne bonne conscience
mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER
MA LIBERTE DE PENSER

Hepppppppppppp
Hepppppppppppp

J'peux vider mes poches sur la table
Ca fait longtemps qu'elles sont trouées
Baisser mon froc j'en suis capable
Mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER


Quitte à tout prendre et tout solder
Pour que vos p'tites affaires s'arrangent
J'prends juste mon pyjama rayé
je vous fais cadeau des oranges
Vous pouvez bien même tout garder
J'emporterai rien en enfer
Quitte à tout prendre j'préfère y aller
Si l'paradis vous est offert

HEEEEEEEEEEEEE

Je peux bien vendre mon âme au diable
Avec lui on peut s'arranger
Puisqu'ici tout est négociable
Mais vous n'aurez pas
Non vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER
MA LIBERTE DE PEN......SER

 

 

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives