23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 12:42
les usurpateurs
les usurpateurs

les usurpateurs

Cet article là, dans le journal de la mairie, je l'attendais;  j'ose dire je l'espérais, tant je voulais montrer au monde, le visage de ceux qui m'ont durant des années fait vivre l'enfer, de ceux qui ont commandité bon nombre de destruction de mes panneaux et vitrines, de ceux qui m'ont volé 36 longues années de travail et qui en off lorsque je suis allée leur demander des comptes les yeux dans les yeux, m'ont promis de l'argent, si par bonheur la boutique marchait bien et si je la fermais.

Ils sont les tenanciers du taxiphone voisin, propriétaires de quatre boutiques dont deux sur le bourget, et c'est grace à cette triple complicité, la famille Andruet( propriétaires des murs), ce locataire algérien et cette chère municipalité bourgetine auteur de ce superbe article dans le torchon local que l' escroquerie a pu se faire.

Pour les agressions physiques au nombre de 36, dont le viol en réunion qui fête d'ailleurs son onzième anniversaire le 24 juin, le principe était simple: faire de façon récurrente et constante une incitation à la haine et au racisme par des élus divers et variés à l'encontre de "la folle".

 

 Avoir un super commerce pour zéro centime, avouez le :

 

             " on l'a bien baisée la salope de raciste"

 

 

Le Grand Remplacement, la preuve en image.
Le Grand Remplacement, la preuve en image.Le Grand Remplacement, la preuve en image.
Published by vegaelnath
commenter cet article
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 11:50
Dans l'ombre de la lune..

 

Derrière les collines, le soleil s'est caché; le vent s'engouffre dans ses cheveux, caressant ses épaules, elle frémit, se retourne brusquement, sentant une présence. Personne pourtant , si ce n'est un couple d'écureuils farceurs, des mouettes criardes et au loin des enfants s'émerveillant devant le vol des rapaces présents en l'enceinte du château. 

 

Marie a froid au fond de son corps malgré la chaleur, quant à son cœur , cela fait onze ans déjà qu'il est prisonnier des glaces éternelles. Elle fait courir sa main sur le parapet crénelé avec  minutie comme si sa vie en dépendait depuis des heures. Méthodiquement elle fait le tour des remparts, désespérément seule , espérant toutefois une rencontre. 

Marie se penche parfois, un peu trop sans doute, au point de sentir ses pieds se dérober et quitter le sol. En équilibre ainsi sur le ventre, presque libre, presque dans les cieux, presque ivre de grand air, presque heureuse de ce puissant vertige, Marie ferme les yeux et l'appelle à en perdre haleine, son autre, celle qu'elle a dû laisser sur le bord de la route, celle dont elle se sent orpheline, celle qui pleure parfois dans ses yeux alors que sa bouche sourit, celle qui hurle d'abandon  revenant chaque année au mois de juin l'assaillir de son absence. 

La nuit tombe, soudain Marie l'aperçoit, tas informe, sanguinolent, tapi au fond des douves herbacées. D'un bond, elle retombe sur ses pieds et court, court à en perdre son souffle, dévalant les escaliers de la tour, bousculant les derniers visiteurs sans s'excuser, hurlant son nom, "Minège", espérant qu' elle l'entende enfin et qu'elles puissent s'unir à nouveau. 

 

Parvenue dans les bas fonds, s'élève en elle une douce mélodie, celle de sa vie d'avant. Leurs regards se croisent, se figent, s'embrasent , les images s'entrechoquent, les sensations les envahissent, on les découpe de l'intérieur, on les empale, on les gave, on les étouffe, on les force, on les massacre, on les tue, pourtant l'une doit survivre. Elles se vomissent mutuellement, se combattent, jouant à laquelle sera capable de tout supporter, en silence. Très vite Minège prend ses distances, refusant la violence du combat et leur sang coulant entre  leurs cuisses.

 

 Minège,  c'est la douceur incarnée, celle qui enlace, protège, câline, préserve, tout simplement parce qu'elle adore la vie et ses galants. Une épicurienne doublée d'une libertine rien que pour le compagnon de sa vie. Elle se love dans le regard de ses amoureux pour deux minutes ou tout une vie. Elle berce son enfant tout en dansant avec le papa sur des complaintes médiévales. Elle rit, taquine, se fait belle et sexy rien que pour ses mains et son doux parfum. Minège est heureuse, la vie est là comme l'écho de son bonheur; elle existe dans ses yeux et leurs désirs chantent une douce mélodie au creux de ses reins. 

 

En une fraction de seconde Minège a choisi, sans même se retourner, c' est dans la blancheur des cimes enneigées de zermatt qu'elle va se réfugier. Le blanc contre le pourpre, le silence face aux cris, le déni pour l’insupportable, l'emmurement à jamais.  

 

 Marie tente de retenir Minège encore un peu, juste un filet d'elle comme une goutte d'élixir.....mais le combat pour la vie fait rage. Il faut se battre, dépasser les douleurs physiques, protéger les points vitaux, éviter l'éventrement, pratiquer le déni à son tour, celui de son propre corps et de ses souffrances. 

 

 Anéantie durant  de longues heures, Marie sort peu à peu de sa torpeur et cherche Minège ; se ressentant sans pour autant se trouver, leurs mains tentent de s'unir, de se réconforter, de se serrer, de se toucher, de s'entrelacer.....seules les glaces  embrasent leurs cœurs: deux  étrangères à jamais et quelques jours où elles marchent l'une vers l'autre en se souriant de chaque côté du miroir dans l'ombre de la lune.

Dans l'ombre de la lune..
Published by vegaelnath
commenter cet article
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 20:32
carrefour Aviatic

carrefour Aviatic

Désormais," la grande duduche", pardonnez moi de retrouver, l'espace d'un instant notre complicité du temps passé, joue un nouveau son de cloche.

Grimpant au poteau afin de séduire son futur électorat et de souffler la place à Vincent, il hurle au scandale et à la prise d' otage de la ville par un groupe qui n' est en fait qu' une petite chaîne de magasins, montée par des frères non musulmans, ayant le sens des affaires et des emplacements.

 

Avant il disait, tout en marchant de long en large dans l'échoppe:

 

" Bien fait pour leurs tronches, leur nouveau marché à la provençale, avec o frais, là c'est certain, il est mort! encore un mauvais calcul, encore un manque de projection ...." .

 

Une vision qui était effectivement juste, puisqu'aujourd'hui, ayant rejoint son ennemi d'hier, il s'insurge:

 


"Avec désinvolture et sans aucun respect de la ville, de son mobilier urbain et de ses nombreux arbres, on a vu aujourd'hui (24/4/15) fleurir des panneaux d'un futur gros détaillant sur les arbres et les candélabres. Avec M. le Maire du Bourget, nous avons fait retirer tous ces panneaux publicitaires sauvages. Ces grands groupes prennent les villes en otage. C'est intolérable."


j'adore quand la muflerie, la goujaterie naturelle se dévoilent ainsi; d'ailleurs certains en rigolent à gorges déployées

Le personnel de mairie et des élus ...

Le personnel de mairie et des élus ...

Published by vegaelnath
commenter cet article
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 14:48

A méditer par tous les "Je suis Charlie" dont beaucoup sont sincères, je le sais, et ne sont pas conscients que cette opération n'est qu'une récupération politique de gauche, pour faire remonter la popularité de *leur* président et faire oublier leur politique ultra-laxiste (dont celle de la Taupe-à-rats, bien plus préoccupée de protéger les rats que les honnêtes citoyens) faisant suite à la politique déjà laxiste de la droite (UMP et UDI)...

Ceux et celles qui ont suivi, presque jour après jour, mon combat, celui de la dernière libraire du Bourget, et ma plongée en enfers, menacée, violée, braquée, et assassinée à petit feu par les "chances" de la France dans l’indifférence coupable des autorités locales (1) savent que je n'exagère pas en parlant de mon assassinat social, loin de là!!! Je me demande même si ce n'est pas une amie qui a parlé, pour la première fois, d'assassinat social, au moment où je faisais ma grève de la faim, et où je courrais le risque d'y rester...

(1) quand ce n'est pas leur collusion, notamment parce que certains voulaient - avec la complicité de mon propriétaire - récupérer mon espace commercial bien situé. D'ailleurs le temps confirme mes dires puisque c'est mon voisin le "taxidermiste algérien", fief des islamistes locaux, qui a récupéré l'échoppe gracieusement; me volant ainsi 36 ans de travail, usurpant le dernier coin de France .

 

Tous mes bourreaux sont présents dans cette vidéo, toutefois, ne faites aucun amalgame, le seul humain innocent est le chien!

 

https://www.dailymotion.com/video/x2ef496_le-bourget-je-suis-charlie_webcam?start=22

 

Ceux-là ne risquaient pas de faire une campagne "Je suis Marie-Neige"!

Published by vegaelnath
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 12:58

Afin de me foutre à la porte de ma ville, de mon commerce, de mon appartement, ils ont, pour le moment contentons nous  de ne pas les nommer, multiplier le loyer par trois, le faisant grimper à près de 1400 euros sans compter les charges et la rétroactivité sur six ans.

Comme par enchantement, trois mois plus tard ce dernier fond comme neige au soleil et cerise sur le gâteau ce local devient TOUT commerce, chose que je réclamais pour justement pouvoir le vendre de façon à ne pas perdre tout une vie de dur labeur.

Par un truchement fort habile de complicités tant de la part de la mairie que des agents immobiliers locaux, rien n'était possible pour la vente du local........Ils m'ont assassinée socialement certes; la solidarité française m'a aidée à tenir jour après jour et c'est donc avec une certeine fierté que je constate encore à ce jour la présence de la banderole de Marine.

Résister, pour moi c'est cela leur imposer envers et contre tout la présence de la nation avec ce qu'elle a de plus fort, nos couleurs et notre culture!

 

Soyez en certain, vous mes assassins, je ne vous lâcherai  jamais, je serai toujours ce grain de sable qui en s'éloignant fera s'écrouler la dune. 

 

 

 

Location Local commercial LE BOURGET (93)

Location Local commercial LE BOURGET
Location Local commercial LE BOURGET

Emplacement n°1, à l'angle de la division leclerc, proche entrée A86 et A1, artère passante, pièce principale avec arrière boutique. A renover complètement. Surface environ 30 m2, pas de reprise de fond. Possibilité tout commerce. A saisir! Loyer 1000 euros hors charges mensuel, faible charges

dpe

Location Local commercial
LE BOURGET (93)

12 000 Euros/mois
Ref : 10256857p

Surface environ 30 m² 

Demande d'informations :


  
 
Imprimer
Location Local commercial LE BOURGET carte
 

 

 

 

 

Published by vegaelnath
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:00

Trois mois, que j'ai quitté ma ville natale, mais trois mois où je les ai observés sans les voir.

Ils poursuivent leur vie, sans même se soucier de leurs actes et encore moins de leur non-actes:

 

 

-Monsieur Le maire se prélasse avec son chat!

 

 

 

-Madame la femme du Maire a commencé à rembourser sa dette au beau gosse!

 

 

-Le beau gosse ne fait pas de vague, ni au conseil, ni quand il s'agit de déposer en mairie une demande de préemption...logique mon ami Vincent, je protège!

D'ailleurs à mieux y regarder l'on s'aperçoit que la dite candidature du beau gosse au poste de maire n'a existé que pour faire sortir le loup du bois, soit, les opposants au maire en place, car même durant les conseils municipaux, il la boucle, voire il est absent et quant à écrire dans le bulletin municipal, c'est juste de l'utopie pure.

Mon soutien sans faille durant la campagne municipale et le prix payé pour ce faire, n'a sans doute pas mérité quelques lignes ou quelques mots de soutien lors de ma mise à la porte de chez moi!

Qui ne ne dit mot, consent....

 

 

-Monsieur Durand, l'ami de toujours s'est assis socialement, allant même jusqu' à sortir la pioche pour creuser ma fosse, aidé par Mahon qui, affublé de sa pelle ne songe lui qu'à m'enterrer vivante afin que la ville en finisse avec cette "folle-facho".

 

 

Je savais ma ville haineuse à mon encontre, une haine anti-blanche, anti-chrétienne, anti-vérité, alimentée chaque jour par des ragots, par des menaces, par des insultes, par des pressions, par des attaques, par des crimes et la dernière pour la route, une action conjointe d'un propriétaire, d'une municipalité, d'opposants, tous plus lèche- babouches les uns que les autres....et oui choisir de soutenir toute la diversité, surtout celle refusant de partager nos valeurs, crachant sur notre drapeau, pissant sur nos poilus, cela vous permet d'exister, de gravir les échelons sociaux, cela vous donne du pouvoir.

Le mot est lâché, le pouvoir, notamment celui de décider qui je laisse vivre ou pas; comme je suis une femme ou un homme hyper courageux, avide de justice et d'égalité, de la race des vrais collabos, je me tourne vers cette masse populaire islamisée qui me déroule le tapis de la mosquée tout en brandissant un poignard dans mon dos, sauf que je ne le vois pas encore, ben oui, j'ai pas tout compris encore....

 Pourtant dans leurs messages sociaux, ils hurlent contre le racisme, l'antisémitisme, convaincus par ce qu'ils écrivent.

Dans les faits, la communauté juive a presque totalement disparue de la ville; sans doute a t'elle compris bien avant moi combien cette dernière n'était plus faite pour elle puisqu'aucune synagogue n'existe pour deux mosquées....cherchez l' erreur?

Le mot de la fin revient dans doute à un bourgetin souchien, ancien charcutier, heureux lui aussi de ma mise à mort. Alors qu'il se trouve garré sur mon bateau et que cela fait un quart d'heure que je patiente silencieusement pour charger mon camion et poursuivre mon déménagement , je m'entends dire:

 

" Ah cette fois ils te l'ont mise bien profond, à toi la salope qui se fait enculer par les blacks".

Voilà sans doute de quoi alimenter les canivaux de la ville, mais aussi un nouveau livre, dénonçant juste comment l'on remplace une population par une autre sans état d'âme sous les ors de notre république.

 

 

 

Capo et son chat; Durand et sa chatte
Capo et son chat; Durand et sa chatte

Capo et son chat; Durand et sa chatte

Published by vegaelnath
commenter cet article
25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 11:17

36 ans de travail sept jours sur sept,

36 agressions dont deux crimes,

10 ans de combat pour la Culture F

rançaise,

5 ans de lutte acharnée contre les intégristes,

1 mois pour choisir la valise ou le cerceuil!

 

Vous qui lisez ceci, si cela vous choque, vous interpelle sachez qu' au Bourget, c'est normal, le grand remplacement de population et la grande déculturation sont terminés.

Devenue donc SDF, vous pouvez m'aider en m'écrivant à : Madame Sardin 31 avenue jean jaures 93350 le bourget. Je possède également un compte Paypal: vegaelnath@yahoo.fr.

 

,,

Mon exil et ma valise
Published by vegaelnath
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 15:04

 

Quitte à tout prendre
Prenez mes gosses et la télé
Ma brosse à dents, mon revolver
La voiture ça c'est déja fait
Avec les interdits bancaires
Prenez ma femme, le canapé
Le micro ondes, le frigidaire
Et même jusqu'à ma vie privée
De toute facon à découvert
Je peux bien vendre mon âme au diable
Avec lui on peut s'arranger
Puisqu'ici tout est négociable.
Mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER

Prenez mon lit les disques d'or ma bonne humeur,
Les p'tites cuillères tout c'qu'à vos yeux a de la valeur
et non je n'ai plus rien à faire
Quitte à tout prendre n'oubliez pas
Le shit planqué sous l'étagère
tout c'qui est beau et compte pour moi
J'préfère qu'ça parte à l'abbé Pierre
j'peux donner mon corps à la science
Si y a quelque chose à prélever
et que ça vous donne bonne conscience
mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER
MA LIBERTE DE PENSER

Hepppppppppppp
Hepppppppppppp

J'peux vider mes poches sur la table
Ca fait longtemps qu'elles sont trouées
Baisser mon froc j'en suis capable
Mais vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER


Quitte à tout prendre et tout solder
Pour que vos p'tites affaires s'arrangent
J'prends juste mon pyjama rayé
je vous fais cadeau des oranges
Vous pouvez bien même tout garder
J'emporterai rien en enfer
Quitte à tout prendre j'préfère y aller
Si l'paradis vous est offert

HEEEEEEEEEEEEE

Je peux bien vendre mon âme au diable
Avec lui on peut s'arranger
Puisqu'ici tout est négociable
Mais vous n'aurez pas
Non vous n'aurez pas

MA LIBERTE DE PENSER
MA LIBERTE DE PEN......SER

 

 

 

Published by vegaelnath
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:40

Nous voici donc dans la troisième mi-temps des élections municipales, la plus longue, la plus épuisante, la plus douloureuse pour l'équipe gagnante puisqu'il va falloir être à la hauteur de toutes les promesses et Dieu sait si ces dernières sont nombreuses.

 

 

 

 

 

 

"Quelle tâche ingrate que de contenter ces citoyens qui ne comprennent rien à nos difficultés d'élus", entendons-nous dans les couloirs de la mairie; mais pour l'heure, tout va bien, au prochain conseil, l'on va parler "oseille", soit définir les indemnités de frais de représentations du Maire et de sa femme, ben quoi, logique, s'entretenir à être les plus beaux nécessitent un budget. Vont également être fixées les indemnités de fonction, du Maire, des Adjoints et des Conseillers Municipaux Délégués, ouf, je suis super heureuse, Durand et Mahon vont enfin percevoir de quoi boucler leurs fins de mois et quand aux autres, ils vont poursuivre l'entretien de leurs maisons de campagnes. Que du bonheur en somme!

 

 

 

 

 

Ils ont tellement eu peur de perdre que certaines femmes n'en dormaient plus, ayant trop peur que ne viennent à se savoir des secrets d'alcôves inavouables à leurs maris; pensez donc à la suite du sondage intempestif avant le premier tour, Vincent était donné à quarante-huit pour cent, lui le mastodonte en ballottage, vous n'y songez point. Tout le monde s'est lancé dans la chasse aux procurations, même le responsable de la police municipale, ensuite il a fallu promettre des terrains, distribuer des bonbons, des serpentins, des gâteaux secs, des amandes douces, du miel, des croissants, des dattes, des figues et du beurre salé, histoire de faire un bon caramel. Le tout a pris, mais attention, à trop en croquer l'on peut s' y casser les dents. Mais non, je rigole, vous savez bien que je suis la méchante et vous tous les gentils.

 

 

 

 

J'adore vous lire à droite ou à gauche, peu importe; celle qui m'a sans doute fait le plus rire est certainement la concierge de service de la mairie, trouvant honteux que je compare le pas d'une personne à un bruit de bottes; mais voyons madame, j'utilise simplement le langage allant avec la rumeur que vous m'avez tous si gentiment collée sur le dos. Vous la trouvez scandaleuse, je suis en totale harmonie avec vous; quand j'applique vos méthodes nauséabondes et dangereuses sur l'un d'entre vous, vous criez tous d'une même voix au scandale et vous avez raison; aussi je vous rappelle juste deux choses:

- vos fonctions vous mettent tous, dans l'obligation de me dire, bonjour, de me renseigner si je vous pose une question et de me saluer sur le départ, ne vous en déplaise car c'est avec mon fric que vous êtes payés.

- " Ne blesse pas les autres par des moyens que tu trouverais toi-même blessants" Boudha (560-480 avantJC).

 

 

 

Bon, c'est pas le tout, là, je fais des leçons de morale à tout le monde, mais j'oublie de me regarder; je sais, je suis une sacrée épine dans le pied d'un bon nombre et mon départ est plus que vivement souhaité. Rassurez-vous, un jour viendra, mais pour le moment il va falloir composer avec moi.

Un grand projet plane au dessus de mon échoppe, celui des vampes charognardes:

 

 

 

 

 

La dame blonde déboule un soir dans mon échoppe vers 19h30 me faisant comprendre que pour ma santé mentale il serait préférable que je me casse, vu que je suis mal aimée, raciste et qu'elle est bien placée pour le savoir. Elle vient "la salope"de la part de Johnny, le candidat que je soutiens; du coup je ne me méfie pas et pense même à une blague; mais que je sois pendue, car mon cerveau a dû me jouer un sale tour...c'est pas vrai du tout se défend elle auprès de ce dernier!

Enfin bref, elle poursuit devant mes clients médusés, me propose oh! une toute petite somme, vu que les librairies cela ne vaut plus rien, et puis il est préférable de lui vendre à elle et non aux étrangers.....:)))))

Là je l'adore, je la vois en vampe façon charognarde et j'avoue, elle a vraiment  de la gueule...Vous l' avez compris, je préfère m'imaginer un truc à la con tant ce qu'elle m'envoie en pleine tronche est à lui filer un sceau de fientes au visage. J'en demeure là, j'oublie presque et puis, je vois bien son employée préférée sur la liste du maire; cela me surprend, je la croyais avec Johnny et boum durant le brunch suivant la réélection de l'équipe l'on ne parle plus que du piège tendu pour récupérer mon local via la préemption par la mairie, ben oui ma MORT SOCIALE est organisée car je suis une nuisible ....Les témoins furent nombreux et certains fortement dérangés par ces propos se sentirent obligés de me prévenir; ce qui est tout à leur honneur et je les en remercie car ils sont issus de cette diversité intégrée qui a elle, encore le sens de certaines valeurs que d'autres ont vendues au diable pour un simple flirt avec le pouvoir.

 

 

 

 

 Nuisible, le mot est lâché et il le fut par le premier magistrat de la ville lui-même lors de son élection devant plus de trois cents personnes:

" Une femme libraire du Bourget me nuit sur Facebook et sur le net, blessant mes parents malades......etc". Comme je comprends les parents de Vincent, il n'est pas simple d'avoir un enfant ayant réussi, ayant du pouvoir, admiré de tous et dont une pauvre folle dresse parfois un portrait injurieux, ne lui trouvant que des défauts et racontant "n'importe quoi".

Si lever et dire des vérités s'est NUIRE alors que dire, quel terme utiliser lorsque:

- Durant six minutes ma maman de quatre vingt-huit ans, cardiaque, entend via le téléphone sa fille lutter pour échapper à son égorgeur et hurle à mon père décédé de me venir en aide?

- Durant un séjour scolaire ma fille alors âgée de dix-huit ans apprend que sa mère vient de se faire gravement attaquée et est blessée?

- Rentrant de cours, elle me retrouve en sang mais vivante pour avoir refusé de donner l'argent dont nous avions tant besoin?

La liste serait bien trop longue à établir Monsieur à vous énoncer les cas où par votre silence vous avez nuit à mes proches en ne vous positionnant pas là, où votre devoir vous l'imposait.

 

 

 

 

Un simple rappel, ma fille a été violemment battue(12 jours d'itt) par une africaine soit disant à cause de mon racisme en l'échoppe, alors qu'elle retenait son chiot; cette dernière s'est permise de la menacer de mort une deuxième fois en pleine rue et vous m'avez écrit ceci le 20 février:

VCC
À Moi
 
 
Je fais faire un point avec le commissariat, comme pour toute demande y compris pour vous, même si vous ne le savez pas, car nous accordons toujours de l'importance aux agressions.

Nous reviendrons vers vous.

Avec mes sentiments les meilleurs.

Vincent CAPO-CANELLAS

 

 Avez-vous le sentiment d'avoir tout fait pour que mes proches soient en totale sécurité et n'éprouvez-vous jamais le sentiment d'avoir failli sur un certain nombre de points sécuritaires les concernant.

Que vous me haïssiez, soit, mais eux que vous ont-ils fait à part être de ma famille, ne méritent 'ils pas un mot de réconfort, une attention, un soutien, une aide. Ma fille n'est-elle pas bourgetine depuis sa naissance?

 

 

 

 

 

Je ne me serais jamais permise de tels propos à votre encontre, pourtant j'aurai pu en dix ans de combat pour exercer simplement mon métier.

Je vous ai sans doute pourri la vie durant votre campagne, mais c'est la règle du jeu et il en sera toujours ainsi car je ne peux donner ma voix à celui qui m'abandonne moi et les miens au milieu d'une cabale qu'il ne sait faire taire, m'exposant ainsi un peu plus à cette haine raciale dont j'ignorais jusqu'à ces élections, l'origine.

Mon blog, c'est ma liberté, ma survie; il peut comporter des erreurs, être acide, grinçant; il est là pour informer, pour libérer les victimes de la prison du silence; il dénonce, il vit, il laisse la parole à ceux qui se terrent.... 

 

 

 

 

Mais que diriez-vous si nous inversions nos rôles?

 

Published by vegaelnath
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:55

Un Directeur de Cabinet est pour moi, simple citoyenne, un homme clef dans une mairie puisqu'il gère l'agenda du Maire, assure la représentation interne et externe en son absence, encadre la communication tout en jouant un rôle politique et stratégique. A lui tout seul il est donc une force de proposition et de collaboration.

 

 

 

 

guillaume-ruet-portrait.jpg

 

Il se doit d'avoir une certaine réserve, une écoute réelle des administrés sur le territoire de la commune où il exerce son métier d'une part, mais aussi loin d'elle, d'autre part.

Monsieur Ruet représente donc toujours la ville du Bourget y compris lorsqu'il se trouve chez lui à Chevigny-Saint-Sauveur pour défendre les couleurs de sa liste électorale. Jusque là tout va bien!

Mais là où plus rien ne va, c'est lorsque moi, la bourgetine soucieuse de l'image de ma ville et de son aura à travers le monde, je le découvre en haut d'un podium haranguant la foule pour défendre un homme mis en examen et sous contrôle judiciaire, fusse t'il tête de liste et Maire sortant. Puis, quand je le retrouve signataire d'un texte immonde de soutien à la dite personne dénonçant un complot et pis encore:

 

"

Les colistiers de Michel ROTGER reste fidèle à leur tête de liste. Pour nous, l'innocence de Michel ne fait aucun doute. Nous dénonçons la manipulation évidente ! Certains vont trop loin. Trop, c'est trop ! Halte à la calomnie ! Certains sont près à tout pour battre Michel ! Nous ne pouvons accepter ces méthodes de voyous !"

ruet-la-ferme.jpg

Que fait-il de son obligation de réserve, que fait-il face à la justice, à part crier à la tronche du juge d'instruction " erreur judiciaire, la présumée victime a tout inventé, rien que pour nous nuire , vous êtes un con!". Il va certainement vivement apprécier le juge et sur ce coup là j'espère au moins qu'il recadrera tout le monde.

 

 

ruet-et-les-drapeaux.jpg

De quel droit prend-il ainsi la défense de l'accusé et non de la présumée victime, de quel droit se substitue t'il à la justice, cela ne fait nullement partie de ses fonctions. Son rôle justement était de ne pas prendre parti, son rôle, ses fonctions, l'obligeaient à la neutralité, voire au silence. Lorsqu'il hurle ainsi, lorsqu'il chante La Marseillaise, lorsqu'il agite le drapeau français au milieu d'une foule aux côtés d'un homme mis en examen, j'ai honte en tant que femme, en tant que victime d'être représentée par un tel individu.

 

ruet-et-le-podium.jpg

Pour le voir  agir à Le Bourget au quotidien, je le sais fort habile à la manoeuvre; la manipulation étant sans doute son arme préférée en stratégie politique; cette dernière, avec le mensonge étant d'ailleurs  les deux principales "qualités" nécessaires à un bon cheval et tant mieux pour sa carrière, il est au niveau de l'excellence. Mais pour des faits aussi graves, n'est-il pas inhumain de rajouter des souffrances à celle qui a osé parler, à celle qui "dit "subir depuis cinq longs mois.....

ruet-4.jpg

Vous doutez, Monsieur Ruet, vos intérêts personnels sont menacés, vous rêvez de devenir Maire, vous qui passez votre vie dans l'ombre du notre, comme je vous comprends!

Voir votre rêve se briser à quelques jours de l'échéance vient de vous faire perdre votre bon sens, celui de la dignité, du respect et des valeurs de la République ainsi que votre honneur d'homme . Vous tirez à bout portant sur une citoyenne que vous êtes censé protéger puisqu' adjoint à la sécurité en votre ville; mais pire, vous qui avez un brin de pouvoir, vous muselez un tas de femmes qui n'oseront jamais l'ouvrir de peur de......

 

ruet-et-les-slogans.jpg

Aussi j'ai juste envie de vous écrire ceci cher Guillaume:

Depuis quelques temps on entend partout qu'il faut libérer la parole des victimes de violences,"allez, parlez parlez, mais parlez donc!"....Oui, mais où? et à qui?

 

ruet-stop.jpg

C'est une souffrance d'entendre dire qu'il faut parler, nous qui cherchons sans cesse à qui et où parler. Dès que nous ouvrons le bec on nous le ferme vite fait et on se débarrasse ou on nous accuse de mensonge.

 

 

ruet-non.jpg

Alors s'il vous plait, allez.....apprenez,apprenez.....mais apprenez donc à nous écouter sans nous juger! 

 

 

 

 

 

Published by vegaelnath
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original