12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 12:40

Nous voici donc dans la troisième mi-temps des élections municipales, la plus longue, la plus épuisante, la plus douloureuse pour l'équipe gagnante puisqu'il va falloir être à la hauteur de toutes les promesses et Dieu sait si ces dernières sont nombreuses.

 

 

 

 

 

 

"Quelle tâche ingrate que de contenter ces citoyens qui ne comprennent rien à nos difficultés d'élus", entendons-nous dans les couloirs de la mairie; mais pour l'heure, tout va bien, au prochain conseil, l'on va parler "oseille", soit définir les indemnités de frais de représentations du Maire et de sa femme, ben quoi, logique, s'entretenir à être les plus beaux nécessitent un budget. Vont également être fixées les indemnités de fonction, du Maire, des Adjoints et des Conseillers Municipaux Délégués, ouf, je suis super heureuse, Durand et Mahon vont enfin percevoir de quoi boucler leurs fins de mois et quand aux autres, ils vont poursuivre l'entretien de leurs maisons de campagnes. Que du bonheur en somme!

 

 

 

 

 

Ils ont tellement eu peur de perdre que certaines femmes n'en dormaient plus, ayant trop peur que ne viennent à se savoir des secrets d'alcôves inavouables à leurs maris; pensez donc à la suite du sondage intempestif avant le premier tour, Vincent était donné à quarante-huit pour cent, lui le mastodonte en ballottage, vous n'y songez point. Tout le monde s'est lancé dans la chasse aux procurations, même le responsable de la police municipale, ensuite il a fallu promettre des terrains, distribuer des bonbons, des serpentins, des gâteaux secs, des amandes douces, du miel, des croissants, des dattes, des figues et du beurre salé, histoire de faire un bon caramel. Le tout a pris, mais attention, à trop en croquer l'on peut s' y casser les dents. Mais non, je rigole, vous savez bien que je suis la méchante et vous tous les gentils.

 

 

 

 

J'adore vous lire à droite ou à gauche, peu importe; celle qui m'a sans doute fait le plus rire est certainement la concierge de service de la mairie, trouvant honteux que je compare le pas d'une personne à un bruit de bottes; mais voyons madame, j'utilise simplement le langage allant avec la rumeur que vous m'avez tous si gentiment collée sur le dos. Vous la trouvez scandaleuse, je suis en totale harmonie avec vous; quand j'applique vos méthodes nauséabondes et dangereuses sur l'un d'entre vous, vous criez tous d'une même voix au scandale et vous avez raison; aussi je vous rappelle juste deux choses:

- vos fonctions vous mettent tous, dans l'obligation de me dire, bonjour, de me renseigner si je vous pose une question et de me saluer sur le départ, ne vous en déplaise car c'est avec mon fric que vous êtes payés.

- " Ne blesse pas les autres par des moyens que tu trouverais toi-même blessants" Boudha (560-480 avantJC).

 

 

 

Bon, c'est pas le tout, là, je fais des leçons de morale à tout le monde, mais j'oublie de me regarder; je sais, je suis une sacrée épine dans le pied d'un bon nombre et mon départ est plus que vivement souhaité. Rassurez-vous, un jour viendra, mais pour le moment il va falloir composer avec moi.

Un grand projet plane au dessus de mon échoppe, celui des vampes charognardes:

 

 

 

 

 

La dame blonde déboule un soir dans mon échoppe vers 19h30 me faisant comprendre que pour ma santé mentale il serait préférable que je me casse, vu que je suis mal aimée, raciste et qu'elle est bien placée pour le savoir. Elle vient "la salope"de la part de Johnny, le candidat que je soutiens; du coup je ne me méfie pas et pense même à une blague; mais que je sois pendue, car mon cerveau a dû me jouer un sale tour...c'est pas vrai du tout se défend elle auprès de ce dernier!

Enfin bref, elle poursuit devant mes clients médusés, me propose oh! une toute petite somme, vu que les librairies cela ne vaut plus rien, et puis il est préférable de lui vendre à elle et non aux étrangers.....:)))))

Là je l'adore, je la vois en vampe façon charognarde et j'avoue, elle a vraiment  de la gueule...Vous l' avez compris, je préfère m'imaginer un truc à la con tant ce qu'elle m'envoie en pleine tronche est à lui filer un sceau de fientes au visage. J'en demeure là, j'oublie presque et puis, je vois bien son employée préférée sur la liste du maire; cela me surprend, je la croyais avec Johnny et boum durant le brunch suivant la réélection de l'équipe l'on ne parle plus que du piège tendu pour récupérer mon local via la préemption par la mairie, ben oui ma MORT SOCIALE est organisée car je suis une nuisible ....Les témoins furent nombreux et certains fortement dérangés par ces propos se sentirent obligés de me prévenir; ce qui est tout à leur honneur et je les en remercie car ils sont issus de cette diversité intégrée qui a elle, encore le sens de certaines valeurs que d'autres ont vendues au diable pour un simple flirt avec le pouvoir.

 

 

 

 

 Nuisible, le mot est lâché et il le fut par le premier magistrat de la ville lui-même lors de son élection devant plus de trois cents personnes:

" Une femme libraire du Bourget me nuit sur Facebook et sur le net, blessant mes parents malades......etc". Comme je comprends les parents de Vincent, il n'est pas simple d'avoir un enfant ayant réussi, ayant du pouvoir, admiré de tous et dont une pauvre folle dresse parfois un portrait injurieux, ne lui trouvant que des défauts et racontant "n'importe quoi".

Si lever et dire des vérités s'est NUIRE alors que dire, quel terme utiliser lorsque:

- Durant six minutes ma maman de quatre vingt-huit ans, cardiaque, entend via le téléphone sa fille lutter pour échapper à son égorgeur et hurle à mon père décédé de me venir en aide?

- Durant un séjour scolaire ma fille alors âgée de dix-huit ans apprend que sa mère vient de se faire gravement attaquée et est blessée?

- Rentrant de cours, elle me retrouve en sang mais vivante pour avoir refusé de donner l'argent dont nous avions tant besoin?

La liste serait bien trop longue à établir Monsieur à vous énoncer les cas où par votre silence vous avez nuit à mes proches en ne vous positionnant pas là, où votre devoir vous l'imposait.

 

 

 

 

Un simple rappel, ma fille a été violemment battue(12 jours d'itt) par une africaine soit disant à cause de mon racisme en l'échoppe, alors qu'elle retenait son chiot; cette dernière s'est permise de la menacer de mort une deuxième fois en pleine rue et vous m'avez écrit ceci le 20 février:

VCC
À Moi
 
 
Je fais faire un point avec le commissariat, comme pour toute demande y compris pour vous, même si vous ne le savez pas, car nous accordons toujours de l'importance aux agressions.

Nous reviendrons vers vous.

Avec mes sentiments les meilleurs.

Vincent CAPO-CANELLAS

 

 Avez-vous le sentiment d'avoir tout fait pour que mes proches soient en totale sécurité et n'éprouvez-vous jamais le sentiment d'avoir failli sur un certain nombre de points sécuritaires les concernant.

Que vous me haïssiez, soit, mais eux que vous ont-ils fait à part être de ma famille, ne méritent 'ils pas un mot de réconfort, une attention, un soutien, une aide. Ma fille n'est-elle pas bourgetine depuis sa naissance?

 

 

 

 

 

Je ne me serais jamais permise de tels propos à votre encontre, pourtant j'aurai pu en dix ans de combat pour exercer simplement mon métier.

Je vous ai sans doute pourri la vie durant votre campagne, mais c'est la règle du jeu et il en sera toujours ainsi car je ne peux donner ma voix à celui qui m'abandonne moi et les miens au milieu d'une cabale qu'il ne sait faire taire, m'exposant ainsi un peu plus à cette haine raciale dont j'ignorais jusqu'à ces élections, l'origine.

Mon blog, c'est ma liberté, ma survie; il peut comporter des erreurs, être acide, grinçant; il est là pour informer, pour libérer les victimes de la prison du silence; il dénonce, il vit, il laisse la parole à ceux qui se terrent.... 

 

 

 

 

Mais que diriez-vous si nous inversions nos rôles?

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:55

Un Directeur de Cabinet est pour moi, simple citoyenne, un homme clef dans une mairie puisqu'il gère l'agenda du Maire, assure la représentation interne et externe en son absence, encadre la communication tout en jouant un rôle politique et stratégique. A lui tout seul il est donc une force de proposition et de collaboration.

 

 

 

 

guillaume-ruet-portrait.jpg

 

Il se doit d'avoir une certaine réserve, une écoute réelle des administrés sur le territoire de la commune où il exerce son métier d'une part, mais aussi loin d'elle, d'autre part.

Monsieur Ruet représente donc toujours la ville du Bourget y compris lorsqu'il se trouve chez lui à Chevigny-Saint-Sauveur pour défendre les couleurs de sa liste électorale. Jusque là tout va bien!

Mais là où plus rien ne va, c'est lorsque moi, la bourgetine soucieuse de l'image de ma ville et de son aura à travers le monde, je le découvre en haut d'un podium haranguant la foule pour défendre un homme mis en examen et sous contrôle judiciaire, fusse t'il tête de liste et Maire sortant. Puis, quand je le retrouve signataire d'un texte immonde de soutien à la dite personne dénonçant un complot et pis encore:

 

"

Les colistiers de Michel ROTGER reste fidèle à leur tête de liste. Pour nous, l'innocence de Michel ne fait aucun doute. Nous dénonçons la manipulation évidente ! Certains vont trop loin. Trop, c'est trop ! Halte à la calomnie ! Certains sont près à tout pour battre Michel ! Nous ne pouvons accepter ces méthodes de voyous !"

ruet-la-ferme.jpg

Que fait-il de son obligation de réserve, que fait-il face à la justice, à part crier à la tronche du juge d'instruction " erreur judiciaire, la présumée victime a tout inventé, rien que pour nous nuire , vous êtes un con!". Il va certainement vivement apprécier le juge et sur ce coup là j'espère au moins qu'il recadrera tout le monde.

 

 

ruet-et-les-drapeaux.jpg

De quel droit prend-il ainsi la défense de l'accusé et non de la présumée victime, de quel droit se substitue t'il à la justice, cela ne fait nullement partie de ses fonctions. Son rôle justement était de ne pas prendre parti, son rôle, ses fonctions, l'obligeaient à la neutralité, voire au silence. Lorsqu'il hurle ainsi, lorsqu'il chante La Marseillaise, lorsqu'il agite le drapeau français au milieu d'une foule aux côtés d'un homme mis en examen, j'ai honte en tant que femme, en tant que victime d'être représentée par un tel individu.

 

ruet-et-le-podium.jpg

Pour le voir  agir à Le Bourget au quotidien, je le sais fort habile à la manoeuvre; la manipulation étant sans doute son arme préférée en stratégie politique; cette dernière, avec le mensonge étant d'ailleurs  les deux principales "qualités" nécessaires à un bon cheval et tant mieux pour sa carrière, il est au niveau de l'excellence. Mais pour des faits aussi graves, n'est-il pas inhumain de rajouter des souffrances à celle qui a osé parler, à celle qui "dit "subir depuis cinq longs mois.....

ruet-4.jpg

Vous doutez, Monsieur Ruet, vos intérêts personnels sont menacés, vous rêvez de devenir Maire, vous qui passez votre vie dans l'ombre du notre, comme je vous comprends!

Voir votre rêve se briser à quelques jours de l'échéance vient de vous faire perdre votre bon sens, celui de la dignité, du respect et des valeurs de la République ainsi que votre honneur d'homme . Vous tirez à bout portant sur une citoyenne que vous êtes censé protéger puisqu' adjoint à la sécurité en votre ville; mais pire, vous qui avez un brin de pouvoir, vous muselez un tas de femmes qui n'oseront jamais l'ouvrir de peur de......

 

ruet-et-les-slogans.jpg

Aussi j'ai juste envie de vous écrire ceci cher Guillaume:

Depuis quelques temps on entend partout qu'il faut libérer la parole des victimes de violences,"allez, parlez parlez, mais parlez donc!"....Oui, mais où? et à qui?

 

ruet-stop.jpg

C'est une souffrance d'entendre dire qu'il faut parler, nous qui cherchons sans cesse à qui et où parler. Dès que nous ouvrons le bec on nous le ferme vite fait et on se débarrasse ou on nous accuse de mensonge.

 

 

ruet-non.jpg

Alors s'il vous plait, allez.....apprenez,apprenez.....mais apprenez donc à nous écouter sans nous juger! 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 17:19

Phrase culte qui me vient à l'esprit tant ce que je viens de découvrir aujourd'hui ne me surprend plus venant de nos politiques et de leurs salades.

Un magnifique sujet de philo qui visiblement, se met plus que de raison en pratique dans cet univers que sont les élections municipales.

Au moment où le candidat Jonnhy Magamootoo s'est engagé dans la campagne électorale, certains se sont pourfendus d'un tract anonyme numérique et papier, lui reprochant une certaine contrefaçon, à dénoncer au plus vite. Pour se faire l'on n'hésita pas à utiliser tous les mails et les portables récupérés à droite ou à gauche, histoire de toucher un maximum de citoyens. Le contenu était simple:

Expéditeur: Bourgetin Averti <bourgetin.averti@gmail.com>

Date: 4 février 2014 18:44:24 UTC+1
Destinataire: undisclosed-recipients:;
Objet: TR : Info aux Bourgetins

Bonjour,
 
"Un Bourgetin averti en vaut deux.
 
Aussi, prenez connaissance du document joint, relatif à un candidat aux élections municipales au Bourget.
 
C'est à la fois très drôle et consternant. C'est en tout cas particulièrement grave de la part d'une personne qui veut être Maire.
 
Faites circuler l'information ! Il faut que cela se sache !
 
Cordialement,
 
Un Bourgetin averti"
Le tout était suivi d'un magnifique montage:
contrefacon-magamootooo.jpg

La campagne terminée, le maire sortant étant réélu avec un peu plus de vingt-neuf pour cent des inscrits, je décidais donc de satisfaire ma curiosité citoyenne.

Les parachutés sur ma commune ne manquent pas, c'est pourquoi mieux connaître leurs parcours politiques, me semble vital; juste histoire de mieux saisir la composition de  mon panier de crabes.

Le directeur de cabinet de Monsieur Le Maire eut donc toute mon attention en cette journée. Il se nomme Guillaume Ruet, il est un élu d'une ville proche de Dijon: Chevigny-Saint-Sauveur. Pour cette campagne 2014, il est le numéro trois de la liste du maire sortant Michel Rotger.

Au fil de mes lectures je tombais donc sur le programme du dit Monsieur, mais pas que, sur des photos de campagne, également. Là, je fus prise subitement d'une excitation bien particulière, je venais de lever un lièvre et un bon, c'était à pisser de rire, tant le plagiat était énorme. je vous laisse juger sur pièces:

 

 


capo-copie.jpg 

 

 

20140327_140352.jpg

 

 

 

Il en était de même ainsi un peu partout dans les écrits, dans les bulletins de soutiens, dans les convocations pour une soirée.....etc D'ailleurs un opposant à la dite liste avait également trouvé une certaine ressemblance entre des écrits de la campagne de 2008 et celle de 2014.

 

chevigny-eux-parlent.jpg 

 

 

 


Franchement n'est ce pas l'hôpital qui se fout de la charité:

 

capo-eux-parlent.jpg 

 

 

 


 

qui-a-fait-quoi.jpg

Mais le pire, pour la victime que je suis, était à venir.

Je découvris que le maire sortant était accusé de harcèlement sexuel. Si la présomption d'innocence est une chose totalement acquise pour les agresseurs, ma pensée alla tout naturellement vers la victime, qui elle, ne pouvait être, QUE coupable.

Malgrè une mise en examen et un placement sous contrôle judiciaire (link) son électorat lui resta fidèle....ben oui voyons, la pauvre femme a certainement été manipulée, vous pensez, à trois jours des élections (link)....


La chanson, je la connais par coeur et je pense fortement au combat qu'elle va devoir mener pour conserver la tête hors de l'eau.

 

 

 


tract-ruet.jpg

 


D'ailleurs Monsieur Ruet s'est empressé de dénoncer "des propos fantaisistes"et "une sombre manoeuvre politique"(link).

Toujours le même refrain, idem pour moi, en cette ville qu'est Le Bourget; ils ont utilisé exactement les mêmes expressions, pratiqué le même déni, joué les offusqués puisque tout agresseur  est avant tout un homme respectable, bien sous tout rapport. Là où il faut être juste à l'écoute d'une ou des victimes, ils sèment LE DOUTE pour discréditer toute personne hurlant sa souffrance et désirant  simplement que cesse son calvaire. La vérité c'est comme l'eau, nul ne peut l'arrêter selon son bon vouloir.

Toutefois, si notre Guillaume s'accroche tant à faire passer cette liste du maire sortant, ce n'est pas vraiment pour innocenter ce dernier dont au final et dans le fond, il se moque complètement; mais plus, pour pouvoir saisir son siège, sans passer devant les électeurs.

C'est également une grande coutume ici au Bourget...on se refile la patate chaude à chaque fois et plus si affinité!

Tout ceci me conduit donc à songer qu'entre Chevigny et Le Bourget nous sommes à point pour un jumelage puisque visiblement nous partageons le même panier de crabes. 

 

ruet3.jpg


électeurs de Chevigny, vous avez encore le pouvoir de ne pas choisir notre panier de crabes!


Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 17:50

Prenons un peu de recul et jetons un oeil sur cette campagne qui se termine.

Bon allez Monsieur le maire, à vous l'honneur!

J' ai remarqué au grè des photos que pour le coup là, vous sembliez fort fatigué; c'est vrai, parcourir la ville ainsi en moins de quinze jours, mais il faut la vouloir la place de maire, parce qu'en six ans c'est juste en voiture que vous l' avez traversée. Un constat aussi, jamais seul, toujours en meute. 

 


Capo derrière l'église:

 

 

 

capo-derriere-l-eglise.jpg


Capo en représentation:

drôle, rien que du beau monde endimanché, un vrai rassemblement de "blancs" mais où sont donc passés la diversité, le peuple bourgetin, la jeunesse?

 

 

 

 

capo-en-representation-.jpg

 

 

 

 

Capo et les mamies:

les seules auxquelles il tape la bise!

 


 

capo-et-les-mamies.jpg

 

 

Capo à la citée:

véridique, il parvient à ne rencontrer aucun jeune; sans doute ne s'est -il pas trop avancé au coeur de cette dernière, car même en meute, l'on ne sait jamais:))

 


 

capo-a-la-cite.jpg

Capo serre les dents:

Le quartier de La Bienvenue, oups là cela passe mal, plus de six ans qu'ils sont délaissés malgrè une décharge poluant tout l'environnement!

 

 

capo serre les dents

 

 

 

Il est donc très clair que vous avez fait une magnifique campagne auprès de certaines personnes mais je trouve qu'il me manque des photos de vous avec tous vos commerçants, vos épiciers, vos banquiers, vos restaurants, vos coiffeurs, enfin quand je dis les votres, je veux dire ceux de votre ville puisque vous ne faites point vos courses parmi eux sauf chez le marché U, votre ami de longue date et la pharmacie face à la mairie. Logique à chacun ses rillettes!  

Une autre approche m'aurait sans doute aussi séduite, celle avec notre jeunesse, mais vous tout seul, au milieu d'eux car ils détestent les convenances.....ils n'apprécient pas cet abandon, je les comprends, non?

Vu de ma fenêtre, monsieur le maire, vous avez oublié le peuple, vous le dédaignez, comme vous dédaignez toutes les communautés présentes sur notre commune puisqu'aucune photo ne vous représente au milieu d'elles.

C'est moi, que les membres de votre liste traîtent de "raciste" mais bizarrement, c'est vous qui, dans cette campagne avait omis que nous vivions dans une ville où le "blanc" est une denrée rare et où il faut la présence d'un élu ferme et à l'écoute, pour faire cohabiter en parfaite harmonie tout ce beau monde, en son sein.

Dernier constat pour la route, sans doute plus politique aussi, vous avez soit disant trois partis dans votre liste puisque trois logos discrets sur le bulletin de vôte et moi je lance là, un avis de recherche, où sont les UMP?Disparus.....les huit premiers sont des UDI, pour le neuvième, il a tellement de vestes que l'on ne sait plus trop! cela fait donc huit maires-adjoints vôtant pour les sénatoriales.........c'est normal, vous assurez vos arrières et oui, vous avez un standing à tenir comme je vous comprends, enfin je me force un peu, beaucoup, pour y parvenir là....

Ainsi donc, en vôtant pour vous, le bourgetin se fait encore entuber puisqu'en 2017, c'est non cumul des mandats.......

 

Vous qui prévoyez jusqu'en 2028, pourquoi ne pas avoir abordé le sujet?Pas franc du collier cet "oubli"!

Pour conclure, j'avais juste envie de vous rafraîchir la mémoire chers amis et ennemis concernant les propos écrits par Durand, conseiller d'opposition ayant rejoint VCC, dans son blog il y a quelques années et dont voici un extrait:


"Pourquoi je quitte l'UMP: Communiqué de presse envoyé le 24/01/2007

« Comme vous le savez, samedi 13 Janvier, en quittant l'UMP, Nicolas DUPONT-AIGNAN a choisi de s'affranchir des appartenances partisanes pour se présenter en homme libre devant nos concitoyens lors de la Présidentielle de 2007. Nicolas DUPONT-AIGNAN s'inscrit ainsi dans la pure tradition gaulliste.



Depuis de nombreuses années, je suis aux cotés de Nicolas DUPONT-AIGNAN au sein du mouvement gaulliste et républicain « Debout La République ». Que ce soit en 2002 ou ce dernier a obtenu 15% des suffrages lors du vote pour la présidence de l'UMP ou plus récemment lors de la campagne pour le NON au référendum sur la constitution européenne, je l'ai toujours soutenu.

Comme lui, je suis contre le détricotage de la loi sur la laicité et contre la discrimination positive pronées par le candidat de l'UMP. Et enfin, comme Nicolas DUPONT-AIGNAN, je suis contre le projet de l'UMP envisageant de reprendre une partie des dispositions de la constitution européenne et de la faire adopter par le parlement après 2007. Ceci bien que 55% des Français ont rejeté cette constitution lors du dernier référendum. C'est inacceptable.



Par ailleurs, d'un point de vue départemental et local, on voit bien se dessiner les mêmes méthodes politiciennes détestables. En effet, les responsables départementaux des partis de la majorité mettent en place les mêmes pratiques ou les manipulations, les copinages et les petits arrangements sont toujours légions. Les intérets personnels priment toujours sur les convictions.



Pour ma part, je fais partie de ceux qui considérent que la loyauté et les convictions en politique sont des valeurs qui ont encore du sens.

Aussi, je vous informe que ce 24 Janvier, j'ai indiqué par courrier au Président Départemental, M. Eric RAOULT, ma décision de quitter l'UMP et par le fait mes responsabilités de Conseiller National UMP et membre du Comité Départemental UMP.



Conseiller National de Debout la République (DLR) et Responsable Départemental DLR pour le 93, je soutiens la candidature de Nicolas DUPONT-AIGNAN à l'élection Pésidentielle et je lance dés ce jour le comité de soutien pour Nicolas DUPONT-AIGNAN dans le 93 ( contact mail : durandlebourget@free.fr).



Je profite de communiqué de presse pour inviter tous les citoyens de la Sene Saint-Denis à se rendre au Rassemblement Républicain qui aura lieu le 28 Janvier 2007 au Gymnase Japy (2 rue Japy à Paris 11éme) à partir de 14h00 en présence de Nicolas DUPONT-AIGNAN . »

Et en prime une petite vidéo montrant en pleine action notre Jean-baptiste dans ses oeuvres:

 

 


 

 

 

 

 

 

Bon printemps à toutes et tous!

 


8482160771_12c4f2e29a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

      Et votez suivant votre coeur, suivant vos envies, mais surtout votez; c'est un devoir que nous avons au nom de celles et ceux qui ont bataillé pour que nous ayons ce droit!

 

 

 

10764098993_2943d9a0ce.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 16:57

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai juste une petite envie, celle de me lâcher un peu plus que de coutume car nous sommes à sept jours des élections municipales et croyez moi la semaine écoulée fut riche en surprises.


 


 

capo-au-bistro.jpg

Le destin est ainsi fait, il mit sur ma route mercredi, mon ami "Yoppe", attaché parlementaire, tout absorbé par son téléphone et ses tweets; il ne m'avait point vue sur le trottoir malgré le petit  mètre qui nous séparait, logique avec sa tête enfouie dans le col de sa veste, il était tout engoncé voire étriqué aux entournures; ne voulant point louper une telle rencontre, je m'empressais donc de lui barrer la route, d'un bonjour strident, d'un sourire édenté et d'un "comment allez-vous donc cher ami, depuis le temps?".

Bingo, il leva les yeux, ajusta ses lunettes, vira au rouge homard...non d'une pipe je ne pensais pas lui faire subir une telle émotion, puis il accepta que nous échangions tranquillement sur la campagne électorale et le fait que j'utilise ses photos sur ce blog. D'abord sur la défensive, vantant son maître comme personne ...ce que je comprends, puisque c'est son gagne pain, il se dérida peu à peu, parvenant même à fumer une clope, histoire de se soulager du stress provoqué par l'instant. Nous tombâmes en accord sur une campagne sans intérêt et sans vrai débat, ici, comme partout ailleurs, me confia t' il. Sauf qu'ailleurs, moi,  je m'en moque un peu, par contre sur ma ville là, c'est une tout autre histoire. Je lui fis donc remarquer, que côté imagination, la municipalité sortante ne montrait point l'exemple et était d'une fadeur éblouissante, trop d'images tuant dans l'oeuf l'envie de poursuivre la vision de l'album; ensuite entre le programme édité pour l'élection de 2008 et celui de l'élection de 2014 concernant par exemple, le sport et la culture,  c'est à l'identique, un vrai copié-collé.....

La preuve qu' en six ans, quoiqu'ils en disent à longueur de réseaux sociaux et quoique Monsieur le maire en pense, ils n'ont pas "branlé" grand chose sur la question.


 

 

yoppe-au-loto.jpg

Ils agissent, paraît-il, dans l'ombre, aux arrières-plans, un travail monstrueux est soit disant abattu chaque jour; je n'en doute pas, mais quel aveux d'incompétence, à la vue des résultats obtenus dans notre quotidien et dans le temps présent sur la ville. D'ailleurs les bourgetins, enfin ceux du peuple, ceux que l'on ne rencontre que tous les six ans, vous le diront dix fois mieux que moi!

 


capo-et-le-pull.jpg

Deux jours plus tard, j'eu la visite d'un client mystère venu m'acheter UN timbre; voyant que je n'engageais pas la discussion plus avant, il se présenta comme étant l'homme sur la photo avec Durand et Conty ......soit Jean-baptiste Borsali.

 

 

 


capo-et-le-donneur-de-lecon.jpg

Je me pris, l'espace de vingt minutes, une leçon de savoir-vivre, par un tout juste sorti du berceau, vivant chez maman depuis un an, tractant pour le maire, faisant parti de sa liste et me conseillant vivement de faire les premiers pas vers les musulmans, tout en me précisant qu'il n'était pas venu pour me mettre la pression! Ouf, quel soulagement, mais pourtant, vu de près, c'est tout de même un peu beaucoup cela, enfin sans doute n'avons-nous pas la même notion du respect de l'autre et de ses idées.

Puis il partit en "live", se permettant de juger le ton de mon blog, de critiquer mes fréquentations puisque j'ose rencontrer Marine le Pen publiquement et d'en faire l'éloge, le tout à la face du monde! Avouez tout de même qu'il y a là, la preuve évidente de mon "racisme" notoire.

Tout ceci étant à ses yeux la vraie cause de mes agressions; je mérite ce qu'il m'arrive, voire je le cherche; je ne suis pas assez soumise, je tente de faire respecter des valeurs en mon échoppe qui énervent les musulmans, enfin pas tous, heureusement, mais un certain nombre.

J'affirme que ma ville est islamisée, mais quel scandale, jamais de la vie affirme t'il!

La moutarde me monte au nez, aussi, pour la canaliser je me dis que, soit il a de la merde dans les yeux puisqu'il demeure face à la mosquée et sa mère a oublié de le débarbouiller, soit il se fout de ma gueule, soit il vient me jouer du violon, mais c'est pas l'heure, soit je suis victime d' un mirage tout en entendant des voix. En fait, j'appris par la suite que Medhi dit Jean-baptiste était musulman quelque part, opportuniste d'autre part et soucieux de la montée du FN en notre département:

http://www.lepoint.fr/politique/seine-saint-denis-municipales-face-au-fn-le-desarroi-d-un-militant-ump-12-12-2013-1768657_20.phplink

Suite à cet écrit, j'ai reçu le 17 mars 2014, un gentil message de la part de Jean-Baptiste...et oui il n'est pas musulman et il ne se prénomme pas medhi , soit... mais, je m'en moque totalement; je voulais simplement qu'il comprenne, une chose ....les dégats que cause une rumeur, c'est terrible, surtout lorsque cela vous touche personnellement, cela prend une toute autre dimension; le gentil garçon est fâché, il veut porter plainte, sans doute a t' il raison, c'est inadmissible d'écrire un truc pareil, par contre venir me filer un coup de piston en boutique en me traîtant presque ouvertement de" facho" là c'est normal et pas un mot d'excuse sur la question. Vous pouvez donc cher JB aller porter plainte, cela aura au moins le mérite de vous occuper, mais que devrais-je faire moi alors face à cette diffamation collective que je ne manquerai pas de soulever; si vous avez une place d'honneur dans cet article cher ami, n'est ce pas vous qui êtes venu me harceler sur mon lieu de travail?

 DIFFAMATION.

Borsali
Chère madame,

Je vous demande expréssement non pas de retirer votre article mais de la modifier concernant la partie qui me concerne, en effet je ne m'appelle nullement mehdy, quand à mes opinions religieuses dont vous ne savez rien car je les garde pour moi. Ces deux informations fausses sont purement de la désinformation. Je vous laisse jusqu'a vendredi pour modifier cet article sous peine d'un dépôt de plainte au commissariat de La Courneuve ( avec ma pièce d'identité qui prouvera mes dires quand à mon état civil ) cordialement. Jean-Baptiste BORSALI

J'ai ressenti en tant que victime une colère immense car tout ce beau discours signifie juste pour moi: soumets toi, ferme là ou alors, ne viens pas te plaindre de ce qu'il t'arrive....la preuve, à lui, "il ne lui est jamais rien arrivé!" mais il est vrai que ce n'est pas un nazi comme moi...

La victime est toujours coupable, cela je le sais depuis la première seconde où je le devins, mais je crois que ce jeune roquet ignore lui, que la roue tourne et que nul ne sait de quoi sera faite la seconde qui suit.

En quelques semaines, j'ai donc obtenu des certitudes concernant le pourquoi du comment de ma vie. Le parti socialiste avec la famille Mery m'avait déjà mise au parfum de manière fort diffamatoire et voilà que cela se confirme de la bouche du jeune UMP de la bande à Capo-Canellas.

Il y a dans cette ville une rumeur tellement nauséabonde concernant mon racisme officiel que bizarrement par confort personnel je n'ai pas envie d'y associer le premier magistrat de la ville. Je préfère me dire, qu'occupé au sénat, il n'a pas su mesurer l'ampleur des dégats et qu'il a laissé dire, laissé faire. Vrai ou faux peu m'importe, je ne désire pas m'offrir un nom de plus dans ma déjà trop longue liste de traîtres.

 


 

 

 


capo la meute

 

 

Profitez en bien de les voir groupés vous les reconnaissez au bruit des bottes et aux sourires ravageurs!

 

 

 

 

capo et sa bande

Allez, un dernier pour la semaine:

 

 

 

capo et jo la menace-copie-1

capo et les filles

Bon au final notre maire se casse, à Blanc-mesnil, il est le messie pour les autres candidats!

 

capo-au-blanc-mesnil.jpg

 

 

 

capo-le-blanc-mesnil2.jpg

 

 

 

capo-leblanc-mesnil3.jpg

La trahison, l'abandon sont également les compagnons quotidiens de ceux qui ne sont pas politiquement corrects, toutefois je n'éprouve pas de haine, elle m'encombrerait. Un conseil néanmoins, à ceux qui ont ainsi oeuvré jour après jour à répandre cette rumeur criminelle et ils se reconnaîtront, ne devenez jamais victimes, vous n'y survivriez pas, tant cet enfer dans lequel vous m'avez mise vous ressemble.


 

 


riou2.jpg

Dans le figaro magazine de cette semaine l'homme qui éclaire mon quotidien par ses articles et qui fut le tout premier à me tendre la main, Ivan Rioufol, publie un article "Les petits flics de la pensée"; du bonheur à chaque ligne, du réconfort à chaque virgule, du soulagement à chaque phrase; j'appartiens, malgrè mon isolement, malgrè ma solitude à une famille grossissant chaque jour un peu plus, celle des "diabolisés". Une méthode visiblement de plus en plus répandue pour tenter de clouer le bec des contradicteurs.

"Il est vrai qu'il leur faut leurs facistes et leurs nazis pour survivre" IR.

Cette "domination abusive", ce moyen haineux, véhiculés pour masquer leurs incompétences, ont été réduits à néant, le jour où un réunionnais s'est assis à mes côtés pour partager mes souffrances de victime, face à un acte de pur racisme anti-blanc. En prenant position devant moi, pour me protéger et en détricotant maille à maille tout ce tissus de mensonges aux bourgetins, il a sans doute fait preuve d'une humanité que je n'attendais plus et qui me fait dire qu'il ne faut jamais désespérer, le meilleur est souvent au coeur du pire instant.

 


touche-pas-a-ma-france.jpg


Repost 0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 10:01

Johnny Magamootoo, un Réunionnais à la conquête du Bourget

  • Par Cécile Baquey
  • Publié le 07/03/2014 | 07:10, mis à jour le 07/03/2014 | 12:43

Johnny Magamootoo prépare ce rendez-vous depuis 3 ans. Ce Réunionnais, conseiller municipal pendant 25 ans, rêve de parvenir à la tête du Bourget, une commune de 15 000 habitants, située au nord de Paris, en Seine-Saint-Denis.

Johnny Magamootoo, candidat à la mairie du Bourget © Cécile Baquey
© CÉCILE BAQUEY Johnny Magamootoo, candidat à la mairie du Bourget
Dans son local de campagne, Johnny Magamootoo, 49 ans reçoit des électeurs. Un opticien, un retraité, passent par là pour voir leur candidat. "C'est important la proximité, lâche le leader de la liste d'Union d'intérêt communal. C'est pour cela que j'ai quitté la majorité à la tête de la ville, dit-il. Le maire UDI, Vincent Capo-Canellas, sénateur depuis 2011 n'a pas le temps de s'occuper de ses administrés et moi, je n'étais plus sur la même longueur d'onde. Beaucoup de Bourgetins sont insatisfaits. Les taxes ont augmenté, il y a beaucoup d'insécurité et rien n'est fait pour les jeunes". 

Johnny Magamootoo et un électeur du Bourget © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Johnny Magamootoo et un électeur du Bourget

 

De La Réunion au Bourget


Johnny Magamootoo est arrivé dans l'hexagone à l'âge de 14 ans avec toute sa famille. Son père, bijoutier, sa mère qui aidait dans la boutique et ses 7 frères et sœurs ont grandi à Clichy-sous-Bois. Sans trop rentrer dans les détails de sa vie personnelle, Johnny Magamootoo explique qu'il habite depuis 35 ans au Bourget. Il a monté en 1989 une société d'ambulances puis il s'est lancé dans l'immobilier. Le candidat a donc vu cette ville évoluer. "Il y a beaucoup de communautés ici et je suis fier, souligne Johnny Magamootoo, car dans ma liste, j'ai réussi à rassembler tout le monde. Il y a des Juifs, des bouddhistes, des musulmans, des chrétiens et des laïcs. Il faudrait au Bourget, poursuit Johnny Magamootoo, faire comme à La Réunion où les religions cohabitent si bien". 

Johnny Magamootoo, catholique et hindou dans sa jeunesse © Cécile Baquey

© Cécile Baquey Johnny Magamootoo, catholique et hindou dans sa jeunesse


Des problèmes d'insécurité


La ville du Bourget est connue pour son Salon aéronautique et de l'espace qui a lieu tous les 2 ans et qui draine un large public. Le reste du temps, la commune de 15 000 habitants ne brille pas par son dynamisme économique et culturel.  Elle ressemble à une ville-dortoir, avec son RER B qui permet à ses habitants d'aller facilement travailler sur Paris. Et puis selon, Johnny Magamootoo qui en a fait l'un des principaux thèmes de sa campagne, "l'insécurité est en hausse au Bourget. On constate une augmentation des agressions, des vols, des cambriolages, des incivilités et du vandalisme. Il faudrait donc, souligne le candidat centriste, une police municipale 24h sur 24h, avec plus de moyens."

Johnny Magamootoo devant son local de campagne © Cécile Baquey

© Cécile Baquey Johnny Magamootoo devant son local de campagne

La jeunesse au Bourget


L'autre cheval de bataille, de Johnny Magamootoo, c'est la jeunesse. L'ancien conseiller municipal délégué aux relations publiques et aux fêtes, trouve que rien n'est fait dans sa commune pour les jeunes. "Le stade de football est à l'abandon. Les jeunes n'ont même pas de car pour aller participer à des compétitions sportives à l'extérieur. Il faut donner des moyens au sport dans cette commune, lance Johnny Magamootoo. Et puis, souligne-t-il, il faudrait proposer des bourses aux jeunes pour qu'ils puissent étudier." Regardez cette vidéo dans laquelle Johnny Magamootoo explique les raisons pour lesquelles il a décidé de se présenter. 

La famille Magamootoo


Dans la famille Magamootoo, seules deux sœurs de Johnny vivent dans l'hexagone. Le reste de la famille est reparti à La Réunion. Le candidat aux municipales du Bourget, père de deux filles,  se rend une fois tous les deux ans sur l'île pour voir sa mère et suivre quelques affaires. Il consulte parfois son cousin par téléphone, Eric Magamootoo, ex-président de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion. "C'est important d'avoir ses conseils, et puis surtout, conclut rapidement Johnny Magamootoo, la famille, c'est sacré." Le candidat croit en ses chances. "Ma campagne de proximité va payer", dit-il. Johnny Magamootoo espère sincèrement gagner.


 

Le questionnaire de la1ere.fr

Comme tous les candidats ultramarins dont nous dressons le portrait chaque vendredi depuis le mois de décembre (portraits à lire en bas de cet article), nous avons soumis Johnny Magamootoo à notre traditionnel questionnaire, qui permet de mieux découvrir la personnalité du candidat.
 
Quel est le lieu qui symbolise le mieux Le Bourget où vous êtes candidat ?
L'aéroport car c'est un lieu mondialement connu. En deuxième position, je mettrais le marché, car c'est là que l'on peut se rencontrer.
 
Le lieu qui symbolise l'Outre-mer ?
Pour moi, c'est le Piton de la Fournaise, le volcan de mon île natale, La Réunion.
 
Quel est lieu qui symbolise la France ?
L'Arc de Triomphe à Paris.
 
Quel est votre modèle en politique ?
C'est Ghandi, sans aucun doute.
 
Quel est pour vous le plus grand président de la Ve République ?
Charles de Gaulle.
 
Votre personnage historique de référence ?
Je dirais Mandela.
 
Quelle est votre devise ou expression favorite ?
Mon expression favorite. Il y en a plusieurs, mais j'aime beaucoup : "les petits ruisseaux font les grands lacs".

Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 15:47

Non, saint Vincent de Capo-Canellas, dit "le mastodonte", n'est pas une ambulance. Nous pouvons donc allégrement taper sur lui. Il a été élu pour ça, c'est son rôle de "punching-ball" social.


maire-marche.jpg

Les ans passent, la roue tourne, l'eau poluée continue de couler sous les ponts, les eaux usées dans les caniveaux et pour le maire, on ne s'attendait à rien et on arrive quand même à être déçu. Méfions-nous du flan qui dort, il pourrait nous surprendre.

Avec saint Vincent aux manettes, on s'ennuie puis on s'énerve; c'est l'histoire, c'est cyclique, c'est la vie bourgetine de se faire "baiser" par des parachutés qui prennent notre cité pour un trampoline. La ville, ils s'en moquent, mais leurs carrières ils la mênent tambour battant.

Le premier exemple est notre "mastodonte" arrivé tout droit de sa province, il y a plus de dix ans, suivi de près par son assistant parlementaire, Yannick Hoppe, dijonnais dans l'âme, sévissant sur notre commune comme personne, manipulant photoshop à merveille pour son maître le sénateur et qui se voit déjà en haut de l'affiche. Le tout réuni autour d'un directeur de cabinet, Guillaume Ruet, on ne peut plus discourtois, bourguignon, plus préoccupé par sa ville Chevigny-Saint-Sauveur où il est adjoint à la sécurité que par notre bonne ville de Le Bourget.

dijonnais-en-colleur-d-affiche.jpg

Cerise sur le gâteau, voilà le PS qui suit le même chemin en nous parachutant une Valérie qui visiblement, héberge un bon nombre de colistiers, puisqu'ils sont au moins trois à demeurer à la même adresse.

Mais revenons à nos problèmes....si l'on fait un petit bilan de l'improvisation perpétuelle d'une municipalité qui a préparé et travaillé les treize dernières années comme jamais, la dépression nous guette. Bref, nous sommes sous le choc, en état de torpeur. Nous continuons d'avaler des couleuvres, il suffit pour cela de lire le dernier livret de saint Vincent et nous attaquons l'aquarium. En gros ils veulent que nous avalions sans sucer.....

Le mastodonte est un malin, un grand malin; il sait pertinemment que ce n'est pas avec son bilan qu'il sera réélu, alors il joue un jeu dangereux, très dangereux. Son seul et unique espoir se résume à se pacser avec ses ennemis d'hier en  jouant le rassembleur. Pour ce faire, il doit libérer des places, banissant ainsi ceux qui lui ont sans doute permis de devenir sénateur, répudiant ceux qui en savent un peu trop au profit de nouvelles têtes. Nous découvrons alors des prises de conscience subite sur les réseaux sociaux:" 

Lionnel Cathelin
il y a 9 heures  via Facebook for Windows Phone 
Voilà après 13 années avec des responsabilités comme adjoint maire avec et de bon et loyaux service auprès des Bourgetins, le maire de cette ville ma ville, a pris l'initiative de me remercier et sans arguments hormis le fait de tourner et retourner sa fameuse liste sans pouvoir ou vouloir m'inserer, je pense que ce monsieur n'a pas trop la reconnaissance du ventre, si aujourd'hui il est sénateur il oubli mon implication auprès de mes collègues UMP pour qu'il puisse être sénateur.
Maintenant il me reste à réfléchir pour les prochaines années....
Mais surtout sortir de cette hypocrisie des partis politiques UMP, UDI, et SOCIALISTE.
 J’aime ·  · Partager



Rien de bien réjouissant sur ce coup là non plus, nous avons deux opposants avides de pouvoir:

 

 


 

durand-copie-2.jpg

"[LE BOURGET] Ce matin, sur le marché, à la rencontre des Bourgetins aux côtés de Vincent Capo-Canellas, Maire du Bourget, et de l'équipe de l'Union pour Le Bourget pour leur remettre le bilan 2008-2014 "6 ans de réalisations". Un accueil chaleureux, des échanges concrets qui démontrent chaque jour un peu plus que les Bourgetins sont fiers de leur ville et aspirent à poursuivre l'action entreprise par l'actuelle municipalité, contrairement à celle et ceux qui passent leur temps à dénigrer la ville et proférer mensonge sur mensonge. D'autres parlent ... nous, nous agissons ! – avec Jean-Baptiste BorsaliAlbert Conty et Gérald Durand."


  •  
  • 260859_100000721377055_657733293_q.jpg
    Lionnel Cathelin Charmant de voir les frères ennemis ensemble après avoir craché les uns et les autres sans compté les injures sur deux mandatures et plus.
    J'espère que les Bourgetins apprécions cette mascarade dans les isoloirs.
  • 211388_1579942423_694707221_q.jpg
    A M D à quoi ça sert d être revanchard .....l important c est les bourgetins justement c est exactement ce qu ils font dans cette équipe les égos de côté la ville en premier ....

 

-Durand, l'homme à la boîte d'allumettes en sa poche, criant au scandale pour une voiture brûlée, en l'occurrence la sienne.

 


 

mahon.jpg

 


-Mahon, l'ancien des RG aux multiples vestes et aux sorties de poubelles en slip sans marcel.

 


 

 

toubib-de-merde.jpg

et une toubib, fraîchement retraitée, ayant été mon médecin mais oubliant son obligation de réserve en révélant, sans hésitation, mon dossier médical à notre mastodonte en 2012.

Avec ces trois là, déjà, bonjour les dégâts, côté confiance!

Saint Vincent ne sait pas tout ce qu'il fait, Capo-canellas ne peut pas faire tout ce qu'il veut, le mastodonte manque de courage devant les victimes, le maire se couche devant les investisseurs et mets des années à remplir un immeuble, Vincent, le mou qui n'aime pas le peuple mais Vincent qui politiquement sait exactement où il va.

Plus la ficelle est grosse, plus le con grimpe à l'arbre.

C'est qui les cons? 

 

 


 

voeux-chinois.jpg


 

 

 

 


Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 08:51

Mon combat a dix ans, bon ok, vous le savez tous, je ne cesse de le dire à chaque article. Mais là, chers lecteurs, vous allez mesurer le poids des ans au nombre de victimes sur notre ville et croyez moi, même en modérant mes propos, la violée que je suis, pense tout simplement que depuis dix ans TOUS les responsables locaux sont de belles raclures.

violeur-le-bourget.jpg

Sur ce blog, j'avais déjà exprimé ma colère concernant les jeunes filles violentées et le silence des bourgetins. Je les comprends, ils ont, vous avez,  peur, des représailles, de ne pas être écoutés, d'avoir vos biens incendiés ou de subir le même sort que les victimes; toutefois le silence est juste le meilleur allié des violeurs; il les conforte dans leur toute puissance et nous nous devons de les dénoncer inlassablement.


http://le-bourget.over-blog.com/article-tous-complices-depuis-8-ans-104064711.html link


J'ai donc une pensée toute particulière pour Magalie, Kadidja, Soraya, Emilie et toutes celles qui se reconnaîtront puisque nous partageons les mêmes secrets. Pour elles, pas de UNE de la presse, pas d'article sur le blog de notre maire, rien, juste le silence, leurs larmes, leurs sanglots, leurs envies d'en finir et ma main. Faible réconfort aussi solide qu'un fil de soie d'araignée, si fin et pourtant si résistant.

J'ai relu, les larmes aux yeux le petit message d'une maman, envoyé il y a quelques années, il en dit long sur la solitude des victimes et de leurs proches:

 


"Comment ça va ?
Petit message pour prendre de vos nouvelles ...
J'ai beaucoup pensé à vous depuis notre rencontre, 
eu envie à plusieurs reprises de vous envoyer 
un petit message, mais manque de temps et
surtout je ne le fait pas au moment ou j'y pense ....
Nous ne sommes toujours pas rentré chez nous,
et mon emploi me donne une charge de travail 
assez imposante en cette période.
Ma fille vous remercie pour votre message
et se joint à ma missive pour vous transmettre ses amitiés.
J'ai lu votre livre.
Il m'a profondément touché, attristé, peiné, révolté.
Je cherche des mots, mais je bloque et ne sait que dire ....
Je suis en colère aussi, oui en colère de savoir que dans
la ville que nous avons tant apprécié, les gens sont lâches
et se murent dans leur silence et couvrent ces horreurs que vous 
et trop de jeunes ont subi.
Nous avons toutes les deux des points communs et notamment
celui de briser ce silence....! S..."


Comment puis-je ne pas m'indigner quand je vois l'utilisation à des fins politiques de ces derniers crimes, commis par un enfant de quatorze ans sur des jeunes filles de vingt ans en notre commune.


http://vccblog.typepad.fr/vccblog/2014/02/la-police-municipale-et-la-vid%C3%A9osurveillance-permettent-larrestation-dun-individu-mis-en-cause-pour-.html  link


A un mois des élections tous les moyens ont été déployés et si je me réjouis de cela, je ne peux que  regretter qu'ils n'en fût pas de même pour tous les autres cas depuis dix ans. Dix ans de gachis et de vies volées.

Il était pourtant clair que le collège de la ville nourrissait en son sein de la graine de violeurs depuis des années; deux des miens en 2004 étaient déjà issus de ce dernier et se vantaient de leurs exploits, faisant des émules. Ils développèrent même au fil des ans une technique imparable: " tu voles le tel d'une meuf et tu ne le lui rends  qu'en échange d'une pipe, voire plus si affinité!".

Il a donc fallu attendre 2012 pour que des jeunes filles osent franchir le pas de s'exprimer et en fassent enfin condamner deux, à deux ans et dix-huit mois de prison. Je n'ai pas vu sur le blog de notre maire, la moindre ligne en ce sens.

Je suis heureuse de constater que les services des polices municipales et nationales savent unir leurs efforts lorsque le maire le leur demande, devenant ainsi efficaces. Durant dix ans, les caméras ont rarement vu quelque chose, c'est à croire qu'elles aussi, ont fait des progrès!

Toutefois un petit rappel, il n' y a aucun mérite, aucun honneur à mener à bien une enquête, c'est juste un devoir, une obligation de service aux citoyens afin de leur assurer une sécurité quotidienne.

Recevoir des félicitations publiques eussent été pour mes parents gendarmes, le pire des affronts car justement cela aurait signifié que le reste du temps ils baclaient un peu la question ...de nos jours le sens en est-il le même, allez dont savoir....avec l'inversion des valeurs?

 

 

 

DSCN3695.JPG

 

 

 

 

 


Toutefois, je vous rassure, en cas de réelection de la dite équipe, les viols pourront reprendre en toute tranquilité.....cela fait dix ans qu'il en va ainsi!



Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 17:09

 Les Cons, ne seraient-ils pas ceux qui ne pensent pas comme nous?

 

 

 


4842629941_083d6e5f78.jpg

Là, je veux vous parler du type qui avait au départ les boyaux de la tête en bon état de marche mais qui les a laissés se bouffer aux mites.

Il y a quand même un coupable: cette bon dieu de Société à la (précisément) con.

Les cons n'ont pas le droit à la parole. Il ne s'agit pas de les brimer, de leur faire du mal. Il s'agit de les empècher de faire les cons.

J'aime beaucoup les chiens, les chats et les papillons. Je ne voudrais à aucun prix leur faire du mal. N'empêche que ce n'est pas à eux que je vais demander conseil quand j'ai une décision à prendre.

3756220575_44601034e5.jpg

Pourquoi les cons auraient-ils la parole?  

lls ne doivent avoir  aucun droit aux décisions. Ils sont trop dangereux. Eux ils n'ont pas de scrupule à agir sur la vie des autres, à leur imposer leurs goûts, leurs goûts de cons, à les plier à leur conception de la vie en société, à leur conception de cons.

Les cons sont incapables de discerner ce qui, dans ce qu'ils croient être leurs raisonnements, n'est qu'impulsions sauvages, tendances morbides, peurs, complexes, émotions, réflexes conditionnés, idées toutes faites, réactions grégaires, intérêts collectifs, évolutions personnelles, pouvoirs...

Le con est trop con pour se rendre compte qu'il est con. Il tranche de tout, décide, condamne et vote avec une autorité qu'aucune hésitation n'altère. On peut faire du très bon boulot avec une intelligence imparfaite, puisque toute intelligence l'est, à condition de connaître ses propres limites et d'en tenir compte.

Dans la liste de notre maire actuel, il y avait déjà un joli charabanc empli de cons, mais ce qui s'annonce, va sans doute le plomber un peu plus dans son ascension vers le pouvoir suprème.

 

 

 

 


 

durand-mahon.jpg

Durand et Mahon, tous deux conseillers d'opposition depuis deux mandats successifs, basculent vers une liste qu'ils combattent depuis autant d'années.

Je suis perplexe, nous avons au final, nous les bourgetins, voté pour des individus qui ont passé dix ans à nous trahir, faisant copains-copains avec monsieur le maire! 

L'un d'entre eux était mon ami; j'ai oeuvré pour sa campagne plus que de raison en 2008 et je ne le regrette pas car j'ai un énorme défaut, je vais jusqu'au boutisme lorsque mes valeurs et ma ville sont en danger.

Ce choix m'a valu le rejet de toute la municipalité, logique à la con, me direz-vous!

En dix ans, Durand, mon ami, mon frère d'armes, n'a pas hésité une seconde à m'abandonner là, sur le bord de la route, ne se positionnant jamais à mes côtés et pour cause l' intêret personnel prévalait largement sur l'intéret collectif et encore plus sur notre amitié....

C'est con, mais je vais avoir du mal et je ne vais pas être la seule, à digérer la pilule et donc à accorder ma confiance à une liste qui n'est qu'un ramassi d'individus mus par une seule idée, le pouvoir et son confort.

La ville, ses habitants, ses commerçants, mais franchement.....ils n'en ont que faire; toutefois, durant deux mois encore, ils vont vous dire, tout l'inverse ....vu qu'ils prennent leurs électeurs, pour des Cons.

 


Cette liste "le bourget d'abord" est un chef-d'oeuvre de concoction papelarde, un entrelacs d' ambiguités, la neuvième symphonie de l'hypocrisie. Ah, les vaches, ah les sournois, ah les cons!

 

 

 


2307125905_df1a4cc7e8.jpg

Chers amis, chers bourgetins, sachez que l'on peut parfaitement peser juste avec une balance fausse, à condition de la savoir fausse!


Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 10:31

Mon combat a dix ans, le premier braquage à mains armées également et la dernière agression a huit jours. C'est long, dix ans d'une vie à survivre, à subir, à lutter juste pour exercer un métier, celui de libraire.

De nombreuses élections ont eu lieu durant ce laps de temps et à chaque fois je suis allée tout naturellement vers chaque candidat qu'il soit de gauche, du centre ou de droite car je considère que les victimes ne sont l'affaire d'aucun parti mais de tous les partis. Je pose une question simple:

                              " Que pouvez-vous faire pour les victimes?"

J'ai toujours eu une réponse des candidats de la droite et du centre, parfois de façon stéréotipée, mais au moins un échange courtois. Pour la gauche, ce fut de façon constante en mode silence radio.

Les élections municipales se profilent et avec elles, une candidate PS, Valérie Mery, parachutée certes, mais semblant investie d'une mission, puisque le nom de sa liste est:

"Ma force c'est vous, mon ambition c'est Le Bourget".

 

mery.jpg

Une page FB est d'ailleurs créée pour l'occasion et c'est donc ravie que j'écris à la candidate de façon privée dans un premier temps. Aucune réaction; j'ose donc le message public, et certains de mes soutiens également.


Pour la réponse, je vous la livre à l'état brut:

 


 

"Liste : Ma force c'est vous, mon ambition c'est le Bourget Madame Sardin, notre liste a publié un texte sur la situation économique et sur le programme du FN parce que nous avons été interpellés de façon violente sur ces sujets par des personnes qui prétendent vous défendre. Peut être ne font-ils que vous utiliser ? En ce qui concerne votre problème, que je tiens pour grave, il me parait insupportable et étonnant d'avoir subi 34 agressions sans réaction des pouvoirs publics pour faire cesser ces attitudes. Nous savons que la justice est parfois lente mais vos plaintes se doivent d'aboutir si elles sont suivies par votre avocat. En tant que premier magistrat de la commune, le Maire est en capacité d'appuyer une démarche justifiée auprès de la préfecture et des ministères. Nous restons étonnés par le silence que vous lui prêtez. Cependant, nous constatons également que vous prêtez le flanc aux provocations par vos écrits, vos paroles et votre sympathie affichée à un parti raciste et xénophobe. L'agressivité des mots engendre souvent des comportement inadmissibles. Et nous nous posons la question de savoir si d'autres commerçants de la ville sont traités comme vous par leur clientèle ? le vivre ensemble demande des efforts de part et d'autre."

 


Ce texte est typique de la pensée extrême de la gauche , celle qui blâme toujours les victimes puisqu'elle est du côté des criminels.

Je n'espérais pas tant de belle preuves écrites, ni un tel déni public; le pire était à venir.

Cette candidate a un époux, élu de la république, un peu farceur côté trottoir, à ses heures, mais bon, nul n'est parfait: Serge Mery.

 

 


mery-couple.jpg

Là encore, des soutiens osent lui soulever le problème, tout comme ils le font à Monsieur le sénateur-Maire actuel, car c'est humain de vouloir aider une victime à rester travailler en sa commune et tenter de faire cesser ses souffrances.

 

 

 

 


serge-mery.jpg

Sa réponse vous glace le sang et je vais la résumer en une phrase:

"tu es blanche, tu es catholique, tu aimes l'histoire de ton pays et tu dis la vérité sur ton département, tu MERITES ce que tu subis."

Il incite à la haine, par ce qu'il représente, par le pouvoir de ses fonctions et son statut social, ses troupes et tous ceux qui le lisent. Dans les rangs se bousculent un certain nombre d' élites intellectuelles ne comprenant qu' une seule chose " c'est une raciste,on a TOUS les droits".

 


 

 " Serge méry: Nous sommes en plein délire de personnes qui ne sont que des défenseurs acharnés du Front National et de ses idées les plus nauséabondes. Il n'est pas question pour nous d'éluder les problèmes posés par la délinquance ou la criminalité. Mais il n'est pas question non plus de laisser dire que notre département serait le repaire de tous les désastres. Rien n'est facile, mais pour nous qui vivons ici, nous savons qu'il y a de la richesse d'esprit, de l'inventivité, du dynamisme. Lorsqu'on nous assure qu'une femme a été 34 fois victime, naturellement, on se renseigne. Et, on se rend vite compte qu'il n'y a jamais eu de suites judiciaires. On regarde également qui sont les défenseurs de cette femme victime soi-disant Gaulliste. On découvre des portraits de Marine Le Pen, des sigles de nazillons, de l'amour des chants grégoriens, des modèles réduits de templiers faisant la guerre sainte. On voit se lever des "amis" comme Alfred Vierling (Pays Bas) ou Guillaume Faye qui prônent la fierté chrétienne, la suprématie de la race blanche, l'invasion islamique par la démographie et les menaces sur l'Europe qui va disparaître ! Ces idées n'ont pas à s'exprimer sur mon mur."

Ce harcèlement commandité par vos soins n'a pas sa place en mon échoppe!

 

 



Je me suis longtemps interrogée sur les origines de cette haine collective, désormais je la connais et vous aussi chers amis!

Une plainte a donc été déposée à l'encontre du couple et je vous propose de lire cet excellent article su site "minurne":

link

http://www.minurne.fr/marie-neige-sardin-la-libraire-du-bourget-passe-a-l-offensive?trck=notif-10577573-990331-10P3B#message_1932493072

Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives