31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 17:46
Ven Fév 29, 2008

Depuis plusieurs semaines, il règne , avenue jean jaures, , un drôle de climat, le motif:  des échelles sur un trottoir.

Une coutume vieille de 52 ans, sans doute le plus vieux commerçant de notre ville, ayant travaillé sans relâche de père en fils , au maintien de la quincaillerie , en son lieu et place
.
De nouveaux commerces ( une assurance, une auto école) viennent de voir le jour, et trouvent à redire, qui pour garer les voitures de ses clients potentiels , qui pour stationner le véhicule école....la rue est à tout le monde, et il y a de la place pour chacun. Ces commerces nouveaux ont les faveurs de la mairie.....laquelle s'en prend à Fredy le quincaillier, pour lui faire dégager, ceci ou cela , et je vous laisse imaginer le ton et la teneur des échanges.

La quincaillerie, emploie 18 personnes à plein temps, elle verse à la commune une taxe professionnelle depuis 52 ans qui mérite le plus grand respect et l'écoute nécessaire au bon fonctionnement de l'entreprise ...
.
Pourtant, aujourd'hui , fredy va tenter par 8 fois de joindre monsieur le maire, qui devait le rappeler depuis une semaine , mais le blocus était le mot d'ordre......;
on finit par lui passer , le directeur de cabinet , qui s'est permis l'impensable en une telle période, envoyer totalement bouler le quincaillier qui menaçait de quitter la ville , en lui disant que justement la ville n'avait pas besoin de gens comme lui, qu ' il nuisait à la circulation, encombrait tout le monde, d'ailleurs surtout lui ,lorsqu ' il passe en voiture.... que les vieux commerces n'intéressaient pas monsieur le maire!

Enfin, le vrai visage de ceux en place , le choix de passer au karcher tout ce qui peut rappeler de près ou de loin le bon vivre de la cité .
Un épisode scandaleux qui prouve à quel point il n'y a aucune volonté de préserver le capital commercial existant.

Lun Mar 03, 2008


 
Dire la vérité , les choses telles qu elles se passent en notre bonne ville, entraîne des réactions de la part de certains acteurs , plus que négatives;
 ils menacent en tout sens, brandissent la diffamation à chaque coin de virgule, demandant le retrait de ceci ou de cela .....!

A ceux là je dis, inutile de persifler, ainsi, contentez vous , de bien faire chaque chose, au plus juste , au plus prés des gens et je vous jure que je me ferai un immense plaisir à le dire également.
La balle est dans votre camp, pas dans le mien; je ne suis à la solde de personne; pour garder cette liberté , je l'ai souvent payé très, très cher, mais je l'ai acquise ; le droit à la vérité est le droit de tout citoyen;
 
Vous voulez me répondre, me contredire.... j 'ai selon vous, mal dit, mal fait , mal écrit, alors inscrivez vous, répondez, ici, en ce blog, il n'est pas anonyme, pas comme celui de GD, mais, il vous accorde un droit de réponse, d'expression en toute liberté.
Je vous en prie , à vos claviers, défendez vos positions, au lieu de menacer le commerçant concerné de ne plus travailler avec lui......
En disant cela, vous apportez juste de l'eau à mon moulin; il eût été plus judicieux de trouver une solution pour tout le monde, d'être à l'écoute, surtout, l'écoute, car depuis 52 ans les échelles n'ont jamais gêné personne.
Par contre, perdre ce commerce, pour cause de grincements de dents de ses voisins, qui se sont installés à côté de lui en connaissance de cause, va poser problème à l'ensemble des bourgetins.
                                                             Voilà mon seul souci!


Mar Avr 01, 2008



Il est des jours, où l'on a besoin de crier merci à la vie, de dessiner au fromage blanc une croix sur la cheminée ........le 2 avril est l'un de ceux là......pourquoi.........?

_ la première est une raison personnelle, liée à ma présence parmi vous en l'échoppe depuis donc 30 ans effectifs.
Ensemble nous avons souvent partagé, nous ne nous sommes pas toujours compris, mais j'ai eu plaisir à vous connaître .
 
_la deuxième , est cette venue vers moi, des responsables de l'auto-école de l'avenue jean jaures.
Ils sont eux aussi en colère , ils se sentent manipulés, utilisés par la mairie........certes, il y a un souci pour caser tous les véhicules de chacun :
-la quincaillerie avec ses livraisons , ses clients qui chargent!
-l'assureur, l'auto-école avec leurs voitures clientèles!
RIEN d'insolvable pour qui veut se pencher sur le problème; faire cohabiter trois entreprises et créer pour cela une aire à cet effet.
Simple à écrire , plus délicat à réaliser...... mais, vu que nous avons super maire au saint siège .........!
J' en conclue que ..............!

Eh bien non, rien de tout cela, au contraire, ceux qui étaient en grâce, sont devenus des parias, plus de bonjour de madame et encore moins de monsieur...... !

On ne salit pas le pouvoir , on ne dérange pas les maîtres des lieux, on a le privilège du tutoiement et de la bise qu'à la condition de leur baiser les bottes chaque matin ; ce privilège ne vous est octroyé, que dans le cas d'une profonde dévotion.......!

Ces choses là ne durent pas moins d'un printemps, car chacun, un jour entrevoit le leurre, se révolte , pousse ma porte et me dit:
"marie neige, dit la vérité,tout haut, nous, on veut juste trouver une solution avec le quincaillier, on ne lui en veut pas, au contraire sans lui le coin est mort; ils nous ont monté les uns contre les autres.......on ne comprend pas" .

Aussi, je vous demande , vous les commerçants comme les consommateurs, restons unis et vigilants , les solutions doivent d'abord se trouver entre nous, afin de les soumettre à la municipalité, et non l'inverse.
En aucun cas, elle ne doit décider à notre place de ce qui est bon pour nous ; nos commerces sont nos, vos lieux de vie , aussi, réfléchissons ensemble, ne subissons pas leurs humeurs et ne perdez pas de vue que la police municipale ne doit pas avoir pour mission principale d'empoisonner la vie du commerçant pour un panneau ou une échelle sur un trottoir, mais de le PROTEGER.

Se tromper de cible, aussi ouvertement .........c'est faire preuve d'un certain manque de lucidité et d'intelligence . 


                              ici, je demeure maître en mon échoppe et en mon blog!

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Neige - dans histoires d'en ville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives