11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 21:38

Ne quittez pas ..........elle  vient de me faire une demande particulière:
 " le floutage"  de l'un des leurs sur la plainte mise en ligne dans l'article "merci monsieur le procureur ...."
Une réflexion et une prise de distance s'imposent .........la nuit va t'elle me porter conseil ? :

Le résultat n'est pas si nuancé que cela : agacement, colère , indignation, interrogation et révolte sont à l'ordre du jour .

Mercredi 11 juin 2009:

 Il y a quatorze ans , papa s'en allait vers l'éternité ;  en ce mercredi après midi, je suis donc triste, il me manque tant et tant ,comme à  toute fille,  qui aurait voulu partager dix fois plus et mille fois plus encore ; mais qui ne l'a pas fait , le croyant sans doute éternel et se disant que demain on aurait encore bien du temps,  pour rire de tout et de rien.
Le carillon permettant l'entrée en l' échoppe  retentit et me sort de mes pensées.....

Deux policiers pénètrent ; me voyant ainsi fagotée dans ma minerve , le plus gradé des deux a presque une fraction de seconde, un mouvement de recul ; je le sens gêné , embarrassé; il me bredouille un "comment allez - vous ?"  .

Toute heureuse de leur venue, je me dis qu'enfin , ils sont porteurs de bonnes nouvelles, qu'ils vont me dire où ils en sont ,  dans l'agression du 1er juin et ce qu'a décidé le procureur,  à l'issue de la garde à vue de cet agresseur de 52ans , malien d'origine qui disait même durant sa garde à vue,  vouloir porter plainte contre moi pour racisme,  alors que ses coups m'ont dans un premier temps mis à sept jours d'ITT....sous réserve de l'état de mon rachis dix jours plus tard......soit le 11 juin au soir.
C'est donc dans cet état d'esprit que je les ai reçus ........
Visiblement l'agression du 1er juin , ne leur parlait absolument pas ........"pas au courant......pas le temps......débordés par le salon de l'aéronautique....." admettons.....mais bon !
Mon cerveau s'agite en tout sens , cherchant le pourquoi de cette visite de courtoisie ; en effet , ces dernières , suspendues  depuis l'été 2007, pour des raisons obscures , n'avaient repris , que le jour de parution du" paris match" dans lequel était fait un reportage sur le commissariat de La Courneuve . Chacun des policiers en service ce jour là , sur le poste du Bourget, désirait consulter gracieusement le dit magasine,  sans même me demander mon avis sur le principe.
L'un d'eux finit d'ailleurs par se porter acquéreur d' un exemplaire ......ouf ,une vente de plus et  un défilé improvisé de moins.
Toujours aussi gêné, mon homme finit par me poser la question suivante :
- Voilà, vous avez un blog.......dans lequel vous avez mis en copie,  une plainte ......le souci ce n'est pas la plainte .....mais si vous pouviez  masquer le nom de la collègue qui a pris la plainte ..........parce que.........il y a des risques....pour elle......."
Médusée, les bras m' en tombent .......résistant  à la colère invasive.......je fais donc remarquer qu'il y a également le nom du procureur et que tout ceci n'est que la vérité à l'état brut,  ne devant  subir aucune manipulation, ou floutage de ma part, sous peine de perdre , la crédibilité des dits documents .
réponse " le procureur on s'en moque, mais nous,  on a des collègues qui se font agresser chez eux,  parce qu' avec le nom sur internet ........"
 J'avoue que sur l'instant , j'ai vu les rôles s'inverser ......eux les aguerris de la violence et des conflits en tout genre , dont c 'est le métier choisi,  me plaident  leur cause par crainte de représailles.......

je peux entendre leurs arguments ,mais puis je les comprendre dans mon enfer de victime abandonnée?

Que songer de cette démarche , où la placer dans mon vécu .......

-sont - ils mort de trouille à ce point là.....
-est ce juste une démarche de provocation,......
-veulent -ils mon silence et dans ce cas là , à qui profite le crime.....

Mais, mais au fait , pourquoi la personne concernée ne m'a t'elle pas  tout simplement,  jointe par téléphone pour que nous en dialoguions ; 'elle dispose de toutes mes coordonnées et il se trouve que j'ai pignon sur rue ; simple comme un coup de fil.....!

.police de proximité a demandé la ministre de l'intérieur ......visiblement faites une note d'explication madame !

Formulant cette remarque , relevant du bon sens ( enfin me concernant , il est vrai que mon bon sens est parfois considéré comme un accès de folie ) ,je m'entends dire que c'est à la demande du lieutenant Caron que la démarche est effectuée . Là , je vois le rouge dans tous ses dégradés........pourquoi me direz-vous?

Lorsque la voisine a déversé depuis sa fenêtre de la nourriture bouillante pas très loin de ma personne, je me suis vue refuser mon dépot de plainte....les faits étant minimisés.....tentant de joindre le commissaire via son secrétariat durant deux jours de suite , celui-ci m'a redirigé plusieurs fois vers le dit  lieutenant qui bien sûr n'a pas décroché et malgré ma demande n'a pas repris contact avec moi.
Je n'ai pas insisté , préférant faire un mail à la présidence de la république .....histoire d'obtenir un minimum de protection, avec copie à Monsieur Le Maire; résultat un contact avec le responsable de la police municipale et un numéro de télèphone.......pas de quoi sauter de joie ......mais au moins plus tout à fait toute seule dans le virtuel....enfin je croyais.......car dans la réalité ...........?

Cet épisode, avec cette demande de gommage de nom me prouve , vous montre à quel point , les institutions m'ont abandonnée ......cherchant à se protéger , alors que leur métier , leur engagement est de protéger les victimes .

Le procureur a décidé qu'il n'y avait aucun danger pour moi ......tout va bien.......pas lieu de poursuivre .........alors de quoi avez- vous peur .....?
Vous avez pris ma plainte , pris le temps de m'écouter , un dimanche après midi , alors que vous n'aviez jamais fait cela en rapport avec des sites internet.......vous avez fait votre travail Madame et à ce titre cela mérite respect .......ce que je ne peux pas dire de vos supérieurs!

Un ami de FB m'a écrit ceci en commentaire :

" Une preuve de plus que l'intégrité de notre territoire est menacé par la 5ème colonne étrangère qui y séjourne, puisque même les flics se chient dessus. Le même genre de peur que font régner les talibans dans les écoles des petites filles. "

Cette nuit, j'ai longuement pensé aux propos de mon père , en tant que gendarme et j'ai compris à quel point il disait vrai concernant la police nationale .....sans doute son clin d'oeil pour me signaler sa présence en ce jour difficile pour moi ;
Une invitation à faire avancer la vérité  afin que chacun se trouve face à ses responsabilités .....

Ce blog est le seul lieu de totale liberté pour moi , il dérange parfois, il peut choquer, ou peiner ......mais il ne se veut en aucun cas méchant ou blessant ........Il est juste le reflet de ce que je vis au quotidien en un immeuble, une boutique, une rue, une ville, un département, une région ,un pays .

Une citation pour devise ::

"Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'homme d'obéir à des lois injustes aucune tyrannie ne peut l'asservir"  Gandhi









                                                         .










Repost 0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 20:46

 







                                                                    Une émission "sans aucun doute" ,


Une date , le 5 juin 2009,
Un pavé dans la ville,
Un non calculé qui entache et montre la vérité d'une citée ouverte aux investisseurs mais fermée à l'écoute des citoyens,
Une employée de Mairie qui a tout pouvoir pour vous désespérer mais  qui dort tranquille ,avec le sens du devoir accompli......
Elle préserve des fonds qui ne sont pas siens car en effet  pour elle,  une vie, ne vaut pas un centime d'effort ;
Un Maire , au téléphone,  embarassé, les informations ne lui remontent pas de ses services.....
Un comble pour une mairie ou le téléphone arabe fonctionne à la perfection pour les cancans et pas pour les urgences .......
Une réunion télévisée,au bureau carré, une première , dont on se serait bien passé, puisque la politique de la ville est:
                                                                                   "je vais bien, tout va bien".....

Même qu'au Bourget on est au paradis .......cherchez l' erreur!

Une idée, la ville va racheter le tout ( pourtant je croyais avoir écrit plus haut que les sous manquaient)...............
Un rebondissement heureux, les élus se frottent les mains ......
Au final une bonne opération financière en vue , des investisseurs tout sourire......
Un nouveau projet immobilier inespéré.......dans deux ans!
Un lien: Ils vivent dans un taudis......

           http://videos.tf1.fr/sans-aucun-doute/mis-en-danger-par-l-immeuble-qu-ils-habitent-4435602.html


Savoir retourner, une situation scabreuse et sa veste sont  les deux entraînements quotidiens de nos chers élus ; j'avoue que pour certain se dessine un certain don!

 

 




                                                                                Elle est pas belle la vie
Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 20:28

Pour briser le mur du silence , j'ai créé un groupe sur Face Book portant le nom  de                                               "victime et non coupable" 


il s'en est  suivi un torchon dont je vous laisse apprécier la teneur , utilisant mon image ainsi que celle de la boutique sans mon autorisation , déformant mes propos..........une vraie  incitation à la haine .

 La créatrice du groupe demeure à Saint Denis dans le 93, d'autres se targuent d'appartenir à des établissements de renom.........

Je vous laisse découvrir

NON VICTIME ET COUPABLE

   

 

Informations générales

Type :
Description :
Ce groupe vise à dénoncer l'imposture d'une dame qui intrumentalise l'émotion suscitée par une agression qu'elle aurait subie afin de propager des idées non seulement ISLAMOPHOBES mais RACISTES au sein de son groupe : "VICTIME ET NON COUPABLE".

Marie Neige Sardin est une libraire dans le département du 93. Elle affirme avoir subie de nombreuses agressions depuis 2004 et fait tout pour les médiatiser. Elle décrit ses aggressions dans son groupe "victime et non coupable". Jusque là, rien d'anormal et sur le principe tout un chacun ne peut que ressentir de la compassion pour cette dame. Cependant, son récit n'est pas tout à fait anodin puisque un certain nombre d'amalgames, voire de raccourcis dangereux et nauséabonds rendent responsables toute une communauté de ces malheurs (prétendus ou avérés). En gros, la source de ces malheurs s'explique par l'existence même de la communauté arabo musulmane en France avec des amalgames tels : arabes = intolerants = agresseurs = terroristes = barbares ..


Pour juger par vous même, voici quelques extrait de son récit :

- "j’ai vu ma boutique envahie par un groupe de femmes musulmanes"
- «appuyant leurs paroles de menaces physiques et "de me faire tout sauter" pour cause de ramadan.»
- «Un couple pénètre en la boutique, rien d’extraordinaire, voir normal puisque jour de marché. Ils me demandent le coran. Tout en moi se met à trembler.»
- "tu craches sur le coran en plein ramadan, tu sais ce qu’ on lui fait au mouton ? », poursuit l’homme.»
- "les femmes arrivent et font ce cri qui leur est propre»
- «un attroupement s’est formé, seule la langue arabe est usitée."
- «Pour le ramadan 2008, la méthode a été différente, mais tout aussi nuisible et destructrice.»
- «Je suis désemparée et me terre en ma boutique. Il est a noter que je suis la dernière librairie française"
- «Tout ceci m’a conduit à un immense isolement au sain d’une ville qui privilégie "la diversité" au "souchien" ; une ville qui préfère les commerces communautaristes récents, aux vieux commerçants ayant des idées autres et osant les exprimer.»
- «Ainsi, en quelques années, les boucheries traditionnelles ont disparu, au profit des boucheries « hallal ».
- «car aujourd’hui je peux affirmer que je suis entrée en résistance»
- "Mes agresseurs sont musulmans, de prénoms et de noms musulmans , désolés , dans tous les jugements c 'est ainsi , ne vous en déplaisent et vous ne pouvez rien y changer,quoique vous fassiez .Je ne retire rien, j'ajouterai sans doute , même certainement à vous lire"

source : http://www.facebook.com/wall.phpid=99340025365&page=0&hash=6d7686bc00c6ddf32d1749896278bb3e#/group.php?gid=99340025365


Lorsque l'on essaie d'écrire sur le mur de ce groupe afin de mieux comprendre son histoire et en appelant à éviter les amalgames dangereux :
Au mieux Marie Neige Sardin, la "victime" réponds poliment :"Quand on a pas les couilles de mettre son visage pour dire les choses en face , on ferme sa gueule ou l'on passe sa route" ; au pire, elle expulse du groupe toute personne appelant au calme : "ils sont nombreux qui s'inscrivent sur le groupe et je bannis à tour de clic....."

Voici quelques extraits des écrits des personnes qui soutiennent Marie Neige Sardin sur le mur de son groupe :

- "Pourquoi refusez-vous l'évidence? Avez-vous tellement honte de cette communauté? Pourquoi y a-t-il tant de problèmes avec la communauté musulmane et pas avec les autres?"
- "Il n'y a qu'avec les musulmans que c'est difficile"
- "je n'ai pas de soucis particuliers avec les personnes d'origines diffèrentes...j'm aussi aller manger le kebab"
- "ici, marie tu es chez toi, et comme on le dit, que le plus gêné s'en aille. et j'ajouterai très vite!!"
- "tu va nous racontez quoi comme connerie? en Algérie, Tunisie et Maroc la colonisation des français à tournée au désastre, et bien en France cela fait pareils, votre colonisation va tourné au drame!!! ...si ont n'accepte pas une présence étrangère dans un pays, alors, dans tous les pays qu'on respecte se droit à la non acceptation des étrangers-voyou"
- "y a d autres candidats à la porte?"
- "Avant l'arrivée massive des populations étrangères principalement magrébines dans les années 70, la France vivait dans une paix relative."
- "la situation s'est détériorée, des petits chefs de bande ont pris le pouvoir dans certaines cités, les parents ont démissionné, la drogue est devenue un moyen facile de s'enrichir sans travailler, et il fallait éloigner les gêneurs. Même la police a toutes les peines de rentrer dans certains quartiers de banlieues ce qui fait qu’elle aussi démissionne"
- " Il y a actuellement dans les prisons françaises 60% de musulmans pratiquants, alors que la population de musulmans pratiquants en France représente environ 10% de la population totale."
- "Si c'est un français musulman ou arabe qui vous agresse, ce n'est pas plus grave que de dire que c'est un blond avec des tâches de rousseur. C'est une question d'identification."

DIEU MERCI NI LES AUTORITES, NI LES MEDIAS NE DONNENT DE CREDIT A CETTE FEMME CAR ELLE EST :

"NON VICTIME ET COUPABLE" DE RACISME!

Le  19 avril 2009, je suis donc allée porter plainte contre ce groupe et leurs auteurs .......le résumé des actions !

plainte déposée le 19 avril
lettre du procureur  tapée le 19 mai
la dite lettre envoyée le 25 mai
reçue par mes soins le 26mai
premiers  propos tenus  le 27 février
le temps accordé pour une action en justice est de trois mois aprés la diffusion du premier propos !
                                       L'art et la manière de protéger ...........tout le monde sauf la victime!






Quand le tribunal de bobigny filtre .......



Le même jour, via la cyber gendarmerie,  une autre plainte avait été déposée dans un autre commissariat .......histoire de voir la tournure des choses......bizarrement, une réponse établie le 26 mai comme la précédente n'a été postée que le 11juin.......la sacro -sainte lenteur de la justice ;



Je peux toutefois noter une grosse nuance , car bien que classée sans suite , il  est clairement écrit  que "le préjudice est bien réel ' .
Cet avis  m'ouvre donc le droit à des dommages et intérets.......un minimum.......non!


Le combat d'une victime c 'est cela au quotidien.......
Le droit de tout citoyen ne lui est pas accordé .........
Le droit à son image lui est refusé .......
Le droit à son intégrité est bafoué........


                                                                              AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Repost 0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 19:26
Elle et moi , nous nous sommes rencontrées il y a,  quelques temps déjà;
 Une tranche de vie délicate , des combats en tout sens , des humiliations plus que de raison , des petites victoires parfois , des mots pesant , mais muets , des phrases lues des milliers de fois, sur la toile,  vidées de leurs sens profonds pour ne pas choquer le lecteur , des émotions au bord du coeur , bien vite ravalées , pour ne rien laisser transpercer , des mains tremblantes , des jambes de coton , des rires forcés, des pleurs contenus, des douleurs physiques comme les hurlements d'un corps piétiné, bafoué,  à qui l'on veut faire croire qu'il ne s'est rien passé et qu'il doit continuer d'exister malgré tout , malgré rien !
Un psychiatre,François,  consulté il y a fort longtemps , pour cause d'abandons répétitifs des êtres que j'aimais et une petite fille,  au beau milieu de ce désordre,  qui ne demandait qu'à être heureuse,  tout simplement .
 Chemin faisant il m'aida, de caps en caps , d'arbres en arbres, de branches en branches, de villes en villes , de peurs en frayeurs, de désespoirs en espoirs , de sentiers en chemins, de rus en fleuves, d'îles en berges à marcher vers demain
:
 Accrochée à la poche  intérieure de son veston ,  mon âme bien souvent,  y trouvait virtuellement refuge, lui confiant ses goûts les plus secrets.

La petite fille grandit, trouva sa place dans ce monde, si hostile à sa mère et les visites prirent fin .
Toutefois,  via la toile , il persista entre lui et la maman , comme un fil de soie ;

 un jour, elle lui écrivit ceci:

"Depuis des années , sans t' écrire au moins deux fois par jour et dix fois par nuit, quand le silence se fait réponse et que les mots n existent plus,  je pense que comme lui,  tu m abandonnes ; tu me diras , mais non , elle te murmurera mais si ;
elle attendait ses lettres comme d' autre la vie , s' il lui écrivait, c'est qu il avait pensé à elle , s il se taisait c'est qu il avait mieux à faire , puis,  plus le temps passait,  plus elle grandissait,  plus il s'éloignait; aussi,  pour espérer quand même , elle changea de père et prit le soleil pour parent ;  l'idée la séduisit  d'abord, l 'enivra ensuite, fille de Ra, elle avait la certitude,  que lui,  viendrait la réveiller chaque matin , en caressant son corps, sans  jamais la toucher ,
c'est avec lui qu 'elle se lovait quand il parcourait  sa peau ,  la mettant en lumière et en la respectant ;
 avec lui ,qu'elle savait ,  lorsqu il s'absentait,  que la pluie venait   la purifier , et lorsqu il se couchait, qu elle allait pouvoir se faire bercer dans les bras de sa mère : la lune .
 Grâce à cette dernière  plein de copains habitaient la chambre  il suffisait d une ombre , celle de ses mains et un lapin courait sur le mur, c'est lui,  qui le lui avait appris , il y a longtemps,
 A Tanger,  sous un oranger , alors qu' 'il l'avait emmenée, grimpée sur son dos, voir les grosses tortues , il plaça des fleurs blanches de l'arbre  entre ses mains ,lui disant ," souviens toi,  toujours de cette nuit parfumée minège ; l'odeur du bonheur,  ce sont tes yeux et tes rires, allez viens, on s'en retourne !"
 Il n'avait pas compris ses pleurs , pourquoi elle s'accrochait à lui,  pourquoi elle lui  avait échappé, pour se blottir plus bas , dans l'enclos , avec le  lion.
 La suite n'appartient plus à l'enfance  , tout débuta dans l'arythmie; les chaos des vents erratiques s' emparèrent  de son univers , l'intempérie régna et l'indéchiffrable détonation fut mon prologue,"

Chaque départ , est invariablement vécu par elle  ,comme un abandon, François essaya tout ce qui était en son pouvoir de médecin,  pour lui faire lâcher prise sur cette souffrance,  mais rien n'y fit ........ jusqu'au jour,  où il eut l'idée de lui ramener,  sortie tout droit des eaux du Saint Laurent , "Satine".

Quant 'elle la vit ,  la première fois, elle songea à une pierre ,ou ,  un fossile en fer de lance, mais arrondi.
Elle se sentit attirée et eut la sensation,  que de nouveau,  au creux de ses mains,  des fleurs d'oranger s'étalaient ; la même légèreté , la même fragrance , le même bonheur,  l'envahissaient.

 Le fil de soie avait pris corps en un morceau de bois!

Pour parvenir au noyau de mes souffrances et m'aider ainsi ,  à survivre,  Satine ne me quitte jamais ; elle se love au fond  de ma poche , se blottit au creux de mes mains , je la caresse, elle me rassure , me communiquant cette force qui l'a conduite à travers les siècles jusqu' à moi.

Si aujourd'hui je vous parle d'elle , c'est tout simplement parce que dans quelques jours vont s'ouvrir deux audiences ; l'une concernant la séquestration et la tentative de meurtre , l'autre relative au viol en réunion  .
Des heures qui vont nécessiter toute ma capacité à dire, à dénoncer, à dévoiler toutes mes souffrances certes, mais aussi à mettre des mots sur ce que tant de victimes taisent,  pour rester victimement correctes .
Mettre fin ,à tous ces non dits,  du politiquement correct , qui ont fait de nos agresseurs, des généraux SS et des victimes ,un groupe à exterminer ,  à gazer, au nom du  confort collectif.

.Pour parvenir à faire passer le message , à briser ce mur du silence broyant les victimes , en un département dénommé 93,  abandonné par les politiques et les institutions....
.Pour que mon corps,  laisse mon esprit , aussi clairvoyant  que possible en  ce combat.... 
J'engage donc,  à partir du lundi 18 mai 2009, un jeûne total, jusqu'à la décision de la dernière audience ,   afin de donner toute la puissance nécessaire à une cause faite mienne ; faisant en sorte, que plus jamais une victime,  ne soit coupable aux yeux des institutions et de la société.
.
                                                   Ainsi est née, l'histoire au jour le jour , d'un bonheur  en Satine !


lundi 18 mai 2009;

Voilà ,nous y sommes à ce premier jour ; il fait presque beau en mon coeur ; je suis détendue , je souris à la vie, j'ai mis de la musique dans la boutique et en recul,  j'écoute le monde qui grince, qui se la joue façon destruction !

Je trouve , comme vous tous , "que je ne vais pas si mal que cela , pour une victime", seule face à cette déferlante ;
Mon truc , il est aussi vieux que moi.......le renoncement .

L'essentiel n'est plus à ce jour , la position du compte bancaire  ou les propos pervers, destructeurs, haineux exprimés par mes voisins, mon propriétaire, les élus locaux , les ex-clients et leurs plans diaboliques pour me dégager des lieux ou de la ville.
S'ils savaient, comme tout cela n'a plus de prise sur moi;  ils gagneraient en temps et en salive .

Quelque part , oui , je l'avoue, je me sens intouchable;  tellement loin des humains , tellement disloquée, tellement impalpable, tellement glissante , tellement autre, tellement forte de ces renoncements.

Oui mais voilà, je suis au milieu de vous tous et non au carmel;  parfois la tentation est grande d'aller vers votre univers , de vous tirer par la veste , ou le pantalon et de vous dire regarde,  je ne suis pas ce que tu crois.......:
mes yeux entrevoient juste des univers différents , mon coeur capte des souffrances que tu ne saurais voir; comme celle du grain de sable qui se réjouit de ne pas appartenir à la dune , car cette dune est celle de l'indifférence ;
il souffre de ce rejet , il est là,  tout en bas , seul, piétiné , isolé au milieu des pierres , sans horizon, pourtant il se sent soulagé parce qu'il ne fait obstacle à personne , il laisse l'horizon dégagé pour qui veut s'y plonger .

Hier , il était  jovial, il avait aidé une fourmi à grimper sur la pierre , la sauvant ainsi d'une noyade certaine .
L'orage était si puissant que  les pluies diluviennes l'entraînaient vers l'abîme . Le grain de sable s'arc-bouta tant et tant pour résister au courant,  que bien vite la nouvelle se répandit dans le monde des pierres, un héros était parmi elles.
Tour à tour , tout le monde le félicita, les fourmis se réunirent autour de lui , agitant leurs antennes en tout sens , ce qui fit , se tordre de rire, le grain de sable,  tellement cela le chatouillait . 
Les ouvrières  allèrent conter l' histoire à leurs amies , les  herbes folles,  qui retenaient la dune un peu plus bas de leurs puissantes racines . D'un commun accord, il fut décidé qu'un rhizome allait pousser en direction du petit grain .....
Les saisons passèrent ;  un beau matin , éveillé par un parfum,  à la fois suave et délicat , il leva les yeux , découvrit  des corolles d'un bleu violet , sa couleur préférée,  en parapluie au dessus de lui ....

" Bonjour, qui es tu ?" murmura t' il ....

Une grosse voix lui répondit :

" je suis Iris, monte sur le dos de l'une de tes amies fourmis et grimpez le long de ma robuste tige , ainsi toi aussi ,tu verras l'horizon du monde !"

Petit grain ne se fit pas prier, il enfourcha l'une de ses amies  et se pavoise désormais ,au soleil, en plein pistil.
















Repost 0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 20:25
vous vous souvenez de cette contine  " savez- vous planter les choux, à la mode...... ,à la mode .........."
Un parfum de rondes  vous revient , les visages des copains et copines sont présents en vos coeurs......la tradition, et les rituels de la cour de récréation......rien que du bonheur en sucettes et bonbons .

C' est à tout cela que je repense en regardant des enfants s'interpellant, grimpant sur les barrières de sécurité, chapardant à l'étal de l'épicier ,puis remontant  la rue conduisant à la gare RER......

Soudain une image me glace, me répugne , un ancien camion frigorifique trône là , depuis ce matin 7h, sur la seule place de livraison du quartier ; il n'a pas bougé , de toute la journée, portes grandes ouvertes sur  son contenant .
Des hommes en ex blouses blanches s'agitent tout autour, prennent l la pose et le thé, tout en discutant l'affaire.
Soudain un chariot style cady se fait charger, cela déborde de partout , un morceau glisse au sol , bien vite rebalancé sur le dessus du tas.





















J'imagine l'odeur, les mouches , les bactéries et j'en passe, qui depuis ce matin ont pondu  dans le beau morceau de viande que vous allez acheter cette semaine ,en cette boucherie hallal !





Un vrai festin se profile,  à haute dose d'épices afin de  masquer le temps de l'achat tout le savoir faire à la mode de chez eux!!









     










       Le  Maire se dit "extrêmement choqué"  par l'attaque (vitres cassées)  contre le centre bouddhique de la commune dimanche  ....une telle agression est inadmissible" ;
 mais ne lui en déplaise , elle n'est pas plus inadmissible que les viols, les meurtres, les incendies de voitures, les molosses attaquant les enfants , les vols en tout genre, les attaques des commerces, les braquages de banques ........se déroulant aussi sur la commune.
Comment va t'il réagir face à ce scandale sanitaire , face à ces photos de la triste réalité .....en détournant les yeux et pressant le pas ?

.
Telle est à l'image de sa ville , de ma ville .....agitant l'épouvantail pour des vitres brisées, un article d'une demi- page dans le parisien;  mais  taisant, masquant, les crimes énoncés plus hauts, car à Le Bourget , il fait bon vivre messieurs les investisseurs .....la preuve,  vous est donnée :


                                                                        ici,  l'  on vit à la mode de chez eux !







Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 15:24

Ma solitude, mon caractère , mes différences , mes vécus , ont toujours fait , du  jour de mon anniversaire , celui de l'oubli,  tant de la part de la vie que de moi même .........



Pourtant en 2009, tout va se bousculer , grâce à vous tous les amis virtuels !



J'ai voulu,  dans cet article,  regrouper tous vos messages , pour le cas où,  en mon coeur , je serai au bord des larmes :



*Nadége a écrit sur votre mur :    "Bon anniversaire Marie Neige."

*Olivier a écrit sur votre mur     : "Joyeux anniversaire Marie Neigeeee .Profite de ce jour pas tout à fait comme les  autres. Gros bisous"

*Patricia a écrit sur votre mur  : "Un joyeux anniversaire , ke tes désirs se réalisent , gros bisous"

*Thierry a écrit sur votre mur    :   "Joyeux anniversaire Marie, que cette journée soit mémorable et pleins de cadeaux pour toi, bises !!!!!!!!"

*Yosh vous a envoyé un message. Objet :      Happy Birthday to you !        "All the best !!"

*Tom a écrit sur votre mur         :                       "Joyeux anniversaire!"

*Kévin a écrit sur votre mur       : "Joyeux anniversaire, que cette année soit meilleure que toutes les autres :) bisous bisous, que Dieu te protège !!"

*Elodie a écrit sur votre mur     :   "Un très bon anniversaire. Bisous"

*Claude a écrit sur votre mur   :  Il faut dire que j'ai vu que c'était ton anniversaire, Marie-Neige. Je n'allais pas le laiser passer ... 
 Ravie de te retrouver, Marie-Neige. J'espère que ta prochaine année sera meilleure que la précédente et que les autres iront crescendo dans la sérénité retrouvée...
Bon anniversaire !!!"

*Elodie Capiaux a commenté votre wall post : « Je vous envois donc des ondes positives pour ce jour de fête. Profitez bien. »

*Laurent a écrit sur votre mur :     "Joyeux anniv ;)"

*Nicolas a écrit sur votre mur :    "Slt Marie Neige, joyeux anniversaire... ;)"

*Corinne a écrit sur votre mur :  "Hello Marie Neige.    Happy birthday.   Bisous"

*Fanch a écrit sur votre mur :       "BON ANNIVERSAIRE ET MEILLEURS VOEUX..."

*Sylvain a écrit sur votre mur :      "Bon anniversaire et gardez courage !"

*Patricia Lao-Chanh Ho a commenté votre wall post :« Bonne anniversaire Marie-Neige!!  Mieux vaut tard que jamais lol!!!    Gros bisous »

*Guillaume a écrit sur votre mur : "Bon anniversaire! Chaque jour que je passe en rer par votre ville, je ne peux m'empècher d'avoir une petite pensée à votre égard. Bon courage."

*Veronique Emilienne  a commenté votre statut: « Très contente de t'avoir apporté un peu de bonheur.
Bisous. »

*Rub a écrit sur votre mur :  "Joyeux anniversaire Marie Neige. Vous etes pour beaucoup de gens sur internet le cri d'alarme d'une France qui souffre et qui perd de sa dignité. Je ne cesserai de faire connaitre votre récit. Merci pour votre courage."

*Kévin a commenté votre wall post :   « je suis avec toi, on va réussir cette annéde :) ce sera la meilleure :) »

*Marie France  a commenté votre message sur le mur : « Ceux qui dénient sont des lâches ou des coupables.  Courage Marie Neige, on est avec toi! »

*Kévin a commenté votre statut  : « Moi aussi, si cela peut te sentir mieux, alors j'en rajoute une couche!!!!! Tu es géniale, que Dieu te bénisse pour ton courage :)))) »

*Olivier A. T.a commenté votre message sur le mur : « Joyeux anniversaire avec du retard mais en toute sincérité.
Je t'embrasse. »

*Patricia Lao-Chanh HoAlors c'est aujourd'hui ton anniversaire ben je te souhaite beaucoup de bonne chose pour t'ai ?, enfin pour l'âge que tu veut lolll! BON ANNIVERSAIRE ET MEILLEURS VOEUX,... Bisou Patty

mes remerciements:

Marie Neige Sardin6 mai , vous venez ,de me faire passer le plus bel anniversaire de toute ma vie, merci à tout le monde pour votre présence ; dans vos mots je me suis sentie exister et je vous garantis que c 'est le plus beau de tous les cadeaux !




Que cette année ,m'aide à faire tomber les masques pour plus de sérénité .......











pour plus de couleur au bonheur..........












pour que la boucle de la vie s'étire à l'infini.........















vers un demain lumineux  qui  ne sera pas tout à fait le même , ni complètement un autre ......










Un délicieux cadeau de la part d'Esther:

sous le pied des femmes
c'était un titre que j'avais trouvé au grès de mes pelerinages de lectures
un hommage d'une femme aux femmes qui ont su dire non à la volonté opprimante d'hommes..
ces femmes de volontés, ces héroines des temps modernes
je voulais à mon tour parlé d'elles
car le poéte l'avais bien compris la femme est l'avenir de l'homme
et dérrière un homme ce cache une femme.
quand ce n'est pas pas la femme elle-meme parce-que monsieur à lachement pris les voiles
la laissant seule avec enfants.
(mais je ne compte pas faire ici ,le procès des hommes, c'est des grand et eternel enfants:) )
ici, je parlerais de marie-neige
qui vit au bourget depuis 35 ans qui à monté avec son père aujourd hui disparu une petite librairie
et qui à vu ça ville changé du tout au tout
avec l'arrivé d'une minorité grandissante.
ont ne la fait pas à Marie, ont entend dans ça voix toute ça volonté
ça résilience, ça résistance aussi..
Marie, c'est un phoénix.
Marie-neige, à vécu l'innommable pour une femme
et 1 seul de ces agresseur de mémoire à pris de la prison ferme
les autres elle les voie passer devant ça boutique..
Marie,elle aime la liberté,elle n'est pas raciste pour un sous
mais quand elle à vu des intégriste venir dans ça boutique lui demander d'enlever une affiche osé
elle à dit non.
ils l'ont menacé à mainte reprise,ils sont venu ils l'ont saucissoné
elle à du ça vie à un policier..
elle à entendu aussi les vaines promesse de politiques venu lui dire tout leur soutient
paroles,paroles comme chantais dalida ..
Aujourd hui, elle reste au Bourget
meme si les agressions ,les vols continu
elle ne baisse pas les bras
car elle est une des rare qui crois encore dans ce territoire ou la répulique à ceder
à ces mots chérie
laïcité, égalité, justice pour tous
et pour toutes les victimes.

je parlerais aussi D'Annick camerounaise d'origine qui à pris la fuite enceinte
pour fuir un mari violent
et qui à élévé son enfant seule, travaillant patienment pour crée ça reussite..
quand d'autres hommes qu'elle à croisé lui disais non!
combien sont t'elle celle qui ose tombé le voile,qui refuse les mariages forcés qui ose dire non à un homme qui les menaces, les bats
celle qui réfuse qu'ont fassent pour elle des choix..?
je voulais rendre hommages à toutes ces femmes, celle qui ose dire non pour que le monde soit meilleur
sous le pieds des femmes,le monde peux changer..


Esther
































Repost 0
Published by vegaelnath - dans face cachée
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 14:39

La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.

                                 Gandhi

Bon Anniversaire , Monsieur  Le Maire.
 
Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 21:21
Vous auriez bien aimé qu'il en soit ainsi ......moi aussi !
Nous sommes le 2 mai 2009 et  il est bien 20heures  !
Un carrefour , celui de l'Aviatic , à 5 mètres de l' échoppe, sur la nationale 2 à Le Bourget!
Des chants , des revendications, des klaxons, des hurlements !
La durée,  une bonne trentaine de minutes !










Des mots "libérez.............le reste je ne le comprends pas...........ils brandissent des photos .........."
Les voitures s'entassent , les gens s'attroupent , le ton monte .........des drapeaux sont brandis







                                                                                                          
                                                                                                       


.........je ne reconnais plus ma ville, une fois de plus!
Armée de mon numérique je mitraille dès fois que l'on viendrait me dire que j'hallucine et qu'il ne faut surtout pas publier sous peine de.............!
                                                    Douce France, cher pays de mon enfance .

Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 17:12

J' en étais certaine, à entendre le discours du président , je me suis dit :
notre premier magistrat de la cité, il va rougir de plaisirs , il va se pâmer, faire le beau, faire le coq , jouer au tout puissant , se tortiller sur son fauteuil à force d'excitation .........ben oui, c'est vrai quoi , une telle gâterie cela ne se refuse point!
L'image du bourget est sauve, enfin reconnu le travail accompli ,  à moi la force tranquille et la reconnaissance du peuple .....même si au passage , l'élu se fait zaper par capital qui publie le salaire des élus du 93 ,mais pas le sien ......sans doute pas visible : un tel montant pour une si petite commune ,ou bien si peu pour un tel travail accompli......à chacun sa vision des choses et les vaches seront bien gardées.
Visiblement la seule chose que l'on a remarqué dans le bureau carré, c'est que le président de la république a prononcé 5 fois le nom de la ville........!
Quel talent, quelle écoute.......pourtant ,  logique,  non!  puisque la ville est mondialement connue pour son aéroport, depuis fort longtemps,  alors que nous n'étions pas de ce monde,  ni vous, ni lui, ni moi!
La ville locomotive du 93 cela ne date pas d'aujourd'hui, où alors c est faire une grave offense,  à ceux qui ont fait de notre cité sa renommée mondiale .
L'homme dans sa lancée nous a pondu un article , d'une grande envolée économique , tout au futur , comme dab, le seul temps verbal qu'il sache conjuguer.
Mais pendant ce temps là que deviennent les bourgetins, ceux comme vous et moi qui partageons le même quotidien, avec ses agressions , ses bagarres, ses incendies , ses voitures brûlées bien vite emportées pour que rien n'y paraisse ......il déprime , il part, il a besoin,  d'air ,  de  ses valeurs , d'un vrai marché , d'une charcuterie, d'une convivialité, d'une boucherie digne de ce nom; il se sent trahi, persécuté ,car pas dans la bonne mouvance , pas dans la bonne teinte locale ! le vrai bourgetin se fait rare car son village il ne le reconnaît plus , alors on peu lui parler de tout cela il vous répond:
 " Oh, moi, je m'en fou......je ne serai plus là pour le voir .....mais c 'est triste pour ceux qui restent .........Le Bourget c 'est perdu , c'est comme dans le département , le français n'y a plus sa place!." 
A méditer  Messieurs les élus......le temps nous est compté !


copie du texte :
"

Le Maire réagit aux annonces du Président de la République sur le Grand Paris

Vincent CAPO-CANELLAS, Maire du Bourget et Président de la Communauté de Communes de l’Aéroport du Bourget « se félicite vivement de l’annonce par le Président de la République de la création au Bourget d’un nouveau pôle d’excellence économique.

séparation de rubrique

Je suis très heureux que Nicolas Sarkozy nous mette dans son casting territorial, parmi neuf territoires de projets. Le Bourget a été cité 5 fois par le Président dans son intervention.

C’est la reconnaissance du potentiel formidable du Bourget au service de l’Ile de France.

Le chef de l’Etat vient, à l’initiative de Christian BLANC, relayer les initiatives des villes proches de l’Aéroport du Bourget qui se sont regroupées en Communauté de Communes.

Il nous donne une chance formidable que nous allons saisir avec enthousiasme, en veillant à ce que les populations et les élus aient leur mot à dire.

Nos projets et nos envies ont été entendus et sont reconnus, tant mieux ! Nous avons déjà le 1er aéroport européen d’affaires, le 1er Salon de l’aéronautique au monde, le 3ème parc des expositions d’Ile de France, un pôle de bureaux majeur en cours de développement…

Faire un pôle d’excellence économique au Bourget, c’est une évidence géographique et économique. C’est devenu une réalité objective aujourd’hui, reconnue au plus haut niveau. J’ai passé beaucoup de temps, Avec Jean-Christophe LAGARDE et André VEYSSIERE, pour qu’il en soit ainsi et je serai évidemment à l’écoute du Secrétaire d’Etat et force de proposition, avec deux exigences : l’emploi et la qualité de vie pour nos populations.

L’aviation et le tourisme dit d’affaires représentent un potentiel majeur de développement pour la banlieue. C’est un gisement à terme de croissance et d’emplois, un secteur de services qui peut porter des embauches locales. A ce titre, le futur centre de formation professionnelle des métiers de l’aérien et du tourisme est une chance pour nos habitants.

La création d’un nouveau pôle d’excellence dédié à l’aviation et au tourisme d’affaires et l’amélioration considérable de la desserte du Bourget que représentera le futur métro dit « grand huit » sont des bases fortes pour donner une nouvelle impulsion à notre territoire. Il faut également relier le futur métro et la ligne 7 pour boucler la desserte. Evidemment les objectifs de création de logements et d’augmentation du nombre d’habitants seront à discuter et devront être partagés sur six à sept villes. Le nouvel équipement scientifique et culturel devra intégrer le Musée de l’Air et de l’Espace".....

Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 12:25

 


Nous sommes en 1900 sur ces images , l'immeuble à gauche, sur deux étages,  a été tout d'abord,  le premier relais auberge sur la route de flandre .....pour se transformer peu à peu en un " café des sports" où bien des bourgetins ont ici des souvenirs de troisième mi-temps mémorables!

Depuis, le temps a passé !
le café s'en est allé,  comme un certain nombre de nos sportifs ......A la place en construction,  une banque et pour ce faire des travaux énormes,  mettant en lumière les vestiges de l'auberge .
J'ai voulu les garder en image et vous en faire profiter ; ils font partis de notre patrimoine,  du savoir faire des anciens artisans de la région.

 Voici le ventre de l'immeuble avec ses traverses , ses pierres, ses ouvertures pour les livraisons de charbon






  



















La mise à nue des murs de la façade a permis de remonter jusqu'à la construction d'origine et aux matériaux usités....

des briques façonnées à la main et cuites au four..Un vrai régal des yeux, qui est encore visible pour le moment à l'angle de la rue ;


                          

 










Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives