25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 15:11

Soudain, entre 12h15 et 12h30, j'ai entendu quelqu'un escalader le haut grillage à l'arrière de la boutique, alors que j'étais en caisse avec deux clients.

 

DSCN2896.JPG

 

 

Je me suis précipitée vers la réserve, ouvert la porte, pour me trouver face à un individu de taille moyenne, les cheveux très bruns attachés en queue de cheval, en équilibre sur le portant de la grille, prêt à sauter au sol et de l'autre côté un vélo rouge sur lequel il avait pris appui pour se hisser. Menaçant, il me fit comprendre ses intentions, en passant son doigt sur sa gorge.

J'ai lui ai hurlé de toutes mes forces de " se casser" en brandissant la barre de fer que mon père m'avait donnée vingt ans plutôt, pour me défendre, quand il n'était pas là.

Ce hurlement a de suite alerté ma fille qui a déboulé de l'escalier pour le savater, mais il fuyait déjà.

Un appel à la patrouille des municipaux leur a permis de réagir super super vite; sur ce coup là, je les en remercie.

Si je sais exprimer mon mécontentement, je sais aussi dire lorsque les choses se déroulent à la perfection. Et là ce fut le cas, bravo messieurs pour votre promptitude.

 

DSCN2893.JPG

 

 

L'individu fut interpellé.......mais voilà il fallait déposer plainte, toujours le même souci avec le  commissariat de La Courneuve.

Je décidais donc avec un  témoin de me rendre à la permanence  de celui-ci sur la ville. Tentant de rester la plus objective possible, je poussais donc la dite porte. Et là surprise, surprise, au moins trois éléments portant uniformes, m'étaient hostiles au premier regard, sans parler pour le moment de la femme policière, qui elle, avait participé activement à ma garde à vue.

Re surprise quand je formulais ma demande de porter plainte pour tentative de braquage; bien que les faits ne remontaient  à guère plus d' une heure, silence radio, personne n' était au courant, sauf un nouveau sur le commissariat, qui lui, avait l'attitude courtoise que se doit un policier dans ce cas là. 

Le responsable de patrouille me fit comprendre que je devais me rendre à La Courneuve, soudain éclairé par cette petite phrase: l'individu a été transféré par les collègues.

Je lui rappelais donc que vu le contentieux entre le commissariat et moi, cette démarche m'était impossible. Il haussa le ton, m'indiquant que je ne prenais pas le bon, moi, pour m'adresser à eux et c'est à cet instant précis, que la seule policière présente, revint roder, le sourire narquois; le même que celui qu'elle utilisait lors de ma garde à vue. Nos regards aussi haineux l'un que l'autre tirèrent à vue; Elle voulut se fendre d'une provocation, mais un lapsus révélateur vint se glisser au beau milieu de tout ce petit monde.

- "Allez-y, dites le en face, si vous avez quelque chose à me reprocher, au lieu de faire des hallucinations......"

Je bondis aussitôt, "des hallucinations ?" ben voyons...

Son supérieur la corrigea, mais non, des allusions.....

Pas même un mot d'excuse de la part de la donzelle, mais une confirmation par cette phrase:

" de toute façon Sardin n' a que des hallucinations, alors c'est pareil".

Je repris ma carte d'identité, inutile d'aller porter plainte dans un tel contexte. L' individu sera sans doute relâché et moi toujours considérée comme une affabulatrice, malgré une preuve vivante en garde à vue.

 

 

DSCN2895.JPG

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dupont 05/04/2012 23:55

Quel courage Me SARDIN!!!
C'est fou.... en plus, de devoir faire face à des agresseurs, la police fait du zèle... Ils sont complètement tarés ces flics!!!!
Je préfère croire que l'attitude honteuse de ces flics est due à une pression de leur hiérarchique sur l'étouffement des chiffres de la délinquance.... N'importe qui rentre dans la police, de plus
en plus de jeunes qui ont encore du lait au bout du nez et qui se gonflent derrière l'uniforme!!!! Misère!!!!
Il faut avoir affaire à la gendarmerie... Ils sont sérieux EUX, car c'est l'armée!!!
Je suis certaine qu'il y a un moyen pour entamer une procédure qui tienne la route sur ce que vos agresseurs vous ont fait vivre et sur l'abus de pouvoir des flics!!!

vegaelnath 06/04/2012 18:01



Merci pour vos encouragements; pour le reste je ne pense pas qu'il y ait quelque chose à faire d'autre à part véhiculer les faits de façon factuelle, afin de faire prendre conscience à chacun des
valeurs inversées de notre pays.



Beyle 26/01/2012 12:50

Vous n'avez aucun reproche à vous faire. Et si les personnages à la télé ont de la répartie, c'est parce que derrière le scénario 15-20 personnes ont travaillé aux dialogues.
Si vous voulez que cela vienne tout seul, c'est un exercice mental à réaliser : repassez-vous les scènes de conflit et imaginez la réplique la plus courte, la plus percutante que vous puissiez
trouver. Celles qui sont intéressantes, vous reviendront en mémoire lors d'un conflit similaire. Cela m'a beaucoup aidé pour clouer le bec à des malotrus lorsque je travaillais à la Sécurité
Sociale.

Beyle 26/01/2012 12:44

Charte téléchargeable au format PDF à cette adresse :
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/aide_aux_victimes/charte-victime

Beyle 26/01/2012 12:42

Un oubli : rappelez leur l'existence de la charte d'accueil commune à la Police et à la gendarmerie. L'article 5 surtout qui les oblige à prendre une plainte.
Au prochain dépôt, allez-y avec un huissier qui constatera le refus puis déposez plainte directement auprès du procureur de la république par courrier, sans omettre de signaler le refus des
pseudos-flics du Bourget.

Beyle 26/01/2012 12:39

" de toute façon Sardin n' a que des hallucinations, alors c'est pareil".
Fallait lui répondre : "C'est vrai, j'ai même cru être dans un vrai commissariat avec des gens compétants, comme quoi...."

vegaelnath 26/01/2012 12:44



 ah celle là est pas mal comme réplique ,prise dans le feu de l'action, je n'y ai pas songé; comme quoi à
plusieurs c'est mieux pour en jouer.



Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives