12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 15:41

 

485147871_12f6bd9796.jpg

 

Nous sommes à quelques semaines de la sortie de mon livre " celle qui dit Non".

Déjà, je sais que nombre d'entre vous, se posent des questions; si vous arrivez sur mon blog, c'est certainement pour tenter de mieux comprendre qui se cache derrière ce titre!

Des questions, vous en avez une multitude: sur ma crédibilité, sur mon vécu, sur mon but, sur tout ce que je n'imagine même pas, moi-même.

Des réponses, j'en possède certaines, les plus factuelles possibles, afin d'éviter toute récupération, tout amalgame, toute manipulation.

Des solutions, il en existe, je les pratique en l'échoppe; elles sont parfois, un peu brutes de décoffrage sur l'instant, ont le mérite de ne pas laisser de place à l'hypocrisie et aux menaces diverses, débouchent souvent sur de belles amitiés interplanétaires, surfent parfois sur une violence que je reçois gratuitement de plein fouet, mais qui, en aucun cas ne me feront haïr mon prochain.

Les autorités du département, les institutions, aiment à étaler, mon caractère instable, que dis je, mon caractère fou et imprévisible. Ils aiment se protéger de leur inaction ou de leur impossibilité d'action, derrière ce bouclier; il est de toute évidence plus simple de tuer son chien, lorsque celui-ci est atteint d'une pseudo rage. Peu importe, je ne leur en veux même pas, ils font de la politique politicienne, je ne fais de la politique, qu'  au sens étymologique du mot, celui d'Aristote et de la cité.

Seul le peuple m'intéresse, m'interpelle, me touche, me passionne. Parmi lui, une race particulière, me va droit au coeur, celle des victimes. Ces dernières sont les pestiférées de la vie, coupables jusque dans leurs tombes et peu importe leurs couleurs de peau, leurs origines, leurs religions, leurs sexes, elles forment un même corps, au sang rouge déversé et aux larmes asséchées.

Je me compare souvent à ce petit grain de sable, chahuté, ballotté par les vents, malmené par les tempêtes, qui au cours d'une bourrasque, se trouva propulsé hors de la forteresse; celle qui encercle chaque victime, la condamnant aux silences, aux souffrances et aux damnations.

D'abord pris de panique, le petit grain voulut retourner à l'intérieur de cette prison, tant ce monde lui paraissait désormais étranger et tant ce dernier, la montrait du doigt, allant même jusqu' à lui tirer, la dernière balle du "on achève bien la victime".

Impossible, s'imposa très vite, il ne lui restait plus qu'à aller de l'avant. Le petit grain se mit dans tous les rouages possibles afin de les enrayer, de les obliger à chercher pourquoi, mais pourquoi donc, le monde basculait, changeait, délaissant sur les bas côtés de la vie, des milliers de victimes, agonisant dans le plus grand silence.

Quand ils s'aperçurent de sa présence, tous les moyens furent bon, pour le réduire en miette, lui le grain de sable. Il survécut, roula sa bosse, rencontra ses alliées, les insectes, leur raconta son histoire et leur demanda de l'aider à se hisser tout en haut du roseau, là ou cela plie mais ne rompt pas.

Mission accomplie, grâce à eux tous, petit grain fait entendre sa voix, peut échanger et donner de l'espoir à ceux, restés enfermés, dans la forteresse.

Sa plus grande fierté sera pour lui, de trouver la clé les délivrant, sa plus grande richesse sera de ne jamais avoir appartenu  à la plus grande dune de l'indifférence.

 

5107025565_234d138fc6.jpg

 

                                                  marie-neige Sardin

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

beauvois 03/11/2011 17:02


Madame,
je vous connais j'ai habité au Bourget et étais cliente chez vous;je viens de terminer votre livre et je suis boulversée et pleine d'admiration pour vous , moi je n'ai pas eu votre courage et je me
suis enfuie de cette région
bravo
marie


mich2pains 20/10/2011 14:01


Le texte de vous, que je viens de lire, m'incite fortement a acheter votre livre et a le dévorer , tant il est plein de bon-sens et de poésie .
La poésie , on en a tous besoin , ne serait-ce pour embéllir notre quotidien .
Mais la poésie n'est pas exclusive d'un réalisme et d'un certain pragmatisme , lui-meme issu du bon-sens : Dans quelle société, normalement constituée , peut-on se permettre de mettre l'AGRESSEUR
au centre du débat , plutot que la VICTIME ? Tout du moins en tout impunité et sans la moindre conséquence néfaste pour cette société ?
En France , certains privilégiés ( ceux qui sont plus protégés que les autres )laissent à penser que ç'est ...normal , voir meme , une manière d'etre "progréssistes" .....!
Mais , l'immense majorité de Français qui n'a pas la chance d'avoir son domicile personnel protégé nuit et jour par des forces de l'ordre ( aux frais des contribuables), sait qu'elle sera une
VICTIME de la délinquence , un jour ou l'autre !Une VICTIME de l'incurie et de la démagogie laxiste de nos administrations publiques .
A mon avis , si votre combat personnel suite à toutes ces agréssions subies par vous , devient MEDIATIQUE , ç'est peut-etre parceque vous adoptez , en apparence , un PROFIL BAS !( Plus de 20 fois
agréssée et aucune agréssivité perceptible dans vos propos !....)Ne pensez-vous pas ?
Ce n'est pas sans nous rappeler l'histoire de ce brave "Jésus" qui tendait l'autre joue à son agrésseur ...." . Attitude fort remarquable et trés humaine, pour peu que l'on oublie QUI est la
Victime , et QUI est l'Agrésseur !......
On sait tous , cependant, comment ce "Jésus" en fut récompensé par la suite .Ne nous berçons pas trop d'illusions,aux conséquences plus catastrophiques que l'agréssion en elle meme....
Permettez-moi de dire encore un mot sur votre crainte que votre "Histoire" ne soit récupérée . J'ai cru comprendre que vous insinuez qu'elle pourrait l'etre sur un plan Politique .....
Qu'importe , dirais-je : Dés lors que , dans une société qui fonctionne bien , ç'est précisement le role dévolu aux POLITICIENS de remédier à ces déviances sociétales ....
L'éssentiel ,perçu par le peuple , étant le RESULTAT de leur politique mise en place :Les mesures adoptées sont elles éfficaces pour moi et tous les autres citoyens normaux ou pas ?Voilà la SEULE
question à se poser .
Si la réponse est négative , alors , on change l'équipe en place , sans état d'ame !à moins de se complaire dans le role de l'éternelle VICTIME expiatoire .......
trés cordialement votre


kerfuric 06/10/2011 20:35


je suis allée acheter votre livre cette après midi je vous avez vu il y a quelques semaines dans sept à huit, j'en ai lu la moitié en une heure je suis bouleversée par ce que vous avez subi et
toute cette injustice qui suit c'est une véritable honte c'est tout à fait révoltant.j'admire votre courage vous pouvez être fière de votre force,je vous souhaite bien du courage et vous souhaite
une bonne continuation.cordialement Céline.(je reviens sûrement vers vous lorsque j'aurai terminé de lire toute votre histoire).


Fatou 27/09/2011 20:54


Je tenais à vous faire part de ma plus grande estime et de mon plus grand respect suite à votre témoignage de dimanche.

J'ai été scandalisée par certaines questions que vous a posé le journaliste. Comme si vous l'avez cherché!!! Qu'est-ce que c'est que ces questions (êtes-vous raciste? est-ce qu'il y a un endroit où
vous avez fauté?!!!!!Pourquoi vous ne partez pas?!! y'a t'il une part d'autocritique? ) MAIS ON EST Où LÀ! Vous avez raison de vous battre il y a peu de gens comme vous de nos jours.

Vous ne méritez pas d'être traitée de la sorte et j'ai honte en la justice de mon pays!!! J'espère que votre passage à la télé osera soulever ce malaise social qui habite ce pays depuis quelques
années maintenant! Le gouvernement ne devrait pas laisser de telles choses se passés comme ça et se terminer par un non lieu...

Vous êtes un exemple.
Merci pour votre courage


Veronique MORELLEC 26/09/2011 18:13


Merci pour votre prestation hier, étant moi même gérante de société à GRIGNY 91,dans le somaine automobile je comprends parfaitement ce que vous ressentez et j'abonde dans votre sens .il ne faut
jamais accepter de baisser la tête face à une certaine diversité .Dommage que peu d'hommes reagissent comme nous !!!!! .
cordialement
veronique MORELLEC


Marcoroz 13/09/2011 09:50


Marie-Neige, vous êtes un exemple moral et nombreux sont ceux qui pourraient en prendre de la graine. Compliments pour ce texte plein de vérité et de poésie.


vegaelnath 13/09/2011 15:52



; il vient juste du coeur et surtout c'est grâce à vous tous si j'ai pu chaque jour ressentir ceci pour en faire celà



Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives