18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 17:43

Premier juin 2009, lundi de Pentecôte, la clientèle afflue comme de coutume les jours fériés, puisque je suis la seule librairie ouverte sur plusieurs communes.

 

La bonne humeur règne, chacun y allant de sa blague. 

 

Parmi eux, se faufile un homme, client occasionnel, dont je ne mémoriserai que le bermuda, dans un premier temps; celui-ci avec des grandes fleurs, sur un fond bleu turquoise me fait songer aux vacances et au sable chaud et quelque part ce décalage me fait sourire.

 

 

4615744550_41d1b6afb2.jpg

 

 

 

Le temps passe, je papote avec des grands-mères et je ne remarque pas les allées et venues incessantes de l'individu au bermuda devant l'échoppe. Enfin seule je m'affaire, j'ai pris du retard dans la mise en place.....

Soudain, le bermuda bleu déboule de nouveau, il est énervé, je ne comprends pas trop ce qu'il veut faire, à part prendre d'autres journaux de courses, en échange et en plus de celui qu'il avait acquis un bon quart d' heure avant. Il parle vite, haut et fort, me sort tous les titres de courses et les met sous son bras, pliés. Comme, il s'exprime visiblement, en mélangeant un dialecte au français, je me décide donc à le rejoindre au tourniquet des quotidiens, en tentant de lui expliquer que les lois du commerce en France n'étaient pas celles du troc.

A peine suis-je à ses côtés, que les menaces pleuvent et pas des moindres, destruction de la boutique, attaque à la machette, car tout le monde le dit et le sait, je suis une vieille méchante, raciste qui ne mérite que cela.

Je tente de récupérer mes journaux coincés sous son aisselle, il me crache à la figure, les yeux exorbités, et me décoche des coups de poings qui me propulsent en arrière, m'envoyant valdinguer dans les meubles de presse.

Ma tête rebondit sur les tranches en métal, un énorme craquement sévit en moi, un trou noir de quelques secondes et cette douleur à la nuque qui ne va plus me lâcher durant des jours et des jours.

Je dois rejoindre la pédale d'alerte au plus vite, la trouille au ventre car j'ignore s'il est armé; je me glisse par un autre côté, accédant à ses désirs, mais surtout pouvant déclencher l' alarme. Il me balance un peu de monnaie tout en continuant de m'injurier et surtout m'annonce son retour avec tous ses amis africains pour se faire "la blanche".......

 

 

DSCN1729-copie-1.JPG 

DSCN1730.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouf, il est parti, je tremble de partout, mes émotions me rejoignent, j'ai mal, envie de vomir, de pleurer, mais je dois continuer mon travail de la journée.

 

La police de Drancy, parvint à arrêter notre homme, tant il y eut promptitude à réagir; mais c'est ensuite, au commissariat de La Courneuve, que tout va encore, se compliquer.

 

 

DSCN1723-copie-1.JPG 

  DSCN1724-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 Tout d'abord, une grosse hésitation de la part de l'officier de service, à mettre mon agresseur en garde à vue......heureusement qu'il y avait les menaces réitérées sinon......

Je lui aurais tenu des propos racistes......ben voyons, depuis quand refuser de se faire piquer sa presse est raciste ?

 

DSCN1722-copie-1.JPG 

 

De fil en aiguille, je sens que l'on va me minimiser l'affaire; je tente un "j'ai mal" et c'est à contre coeur que l'on me fait une requête pour les umj de Jean Verdier pour le soir 17h.

 

Je demeure ainsi toute la journée, ne sachant plus comment me mettre pour ne point hurler de douleurs.

Arrivée, à l'hôpital, le médecin mesure enfin mes souffrances et tente de me soulager.

Il a, à leur encontre, une phrase assassine "mais comment ont- ils pu vous laisser ainsi sans soins, sans même nous dire l'urgence".

Il s'avère en effet que les choses sont graves et que mes cervicales, mon épaule sont atteintes.

Dans un premier temps, il met 7 jours d'itt à réévaluer dans un mois, ce qu'il précise dans son rapport. Puis s'enchaîne le chirurgien, les irms et autres déplaisirs.

Le verdict du chirurgien tombe subluxation de deux vertèbres, tout est à envisager et nous cherchons encore à ce jour la solution la moins pire.

Un mois plus tard, le 5 juillet 2009, le médecin des umj me refait donc un nouveau certificat, passant les itt de 7à 10 jours, précisant de nouveau qu'une évaluation sera refaite à la fin du bilan.

 

Il envoie ce dernier par fax à La courneuve et m'en file une copie au cas où.........

 

DSCN1744.JPGQuel homme prévoyant, car en effet deux mois plus tard, soit le 22 octobre 2009, à la clôture de la procédure transmise au procureur, cette pièce ne sera jamais jointe, disparue, passée au panier, inexistante.

 

Une justice trompée ou un choix commun entre police et justice, afin de classer sans suite?

 

Où se situe la part de responsabilité des deux institutions, entre les pièces volontairement non transmises ( certificat 2), les  feuilles de procès verbaux perdues (suite de la déposition de mon agresseur expliquant mes insultes racistes) et cette non assistance devant les blessures.

 

Le comble de l'histoire, je vais le découvrir en lisant le dossier; en fait mon agresseur a deux identités pour une même personne physique, soit l'usage d'une fausse carte de résident....

 

 DSCN1735.JPG

DSCN1734.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

     

       Comme quoi, tout est permis sur le sol français! 

 

J'en conclue donc, qu'il est préférable, pour être entendu, protégè, aidé,  qu'il ne faut en aucun cas, être français de souche et encore moins l'ouvrir sur la question, sous peine de se voir achevé avec l'autorisation bienveillante de nos institutions.

 

  DSCN1707.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lionel de mun, descendant d'albert de mun 02/10/2010 22:59


Tous ces Ponce-Pilate qui ne léveraient pas le petit doigt pour vous, qu'ils soient flics, magistrats ou élus bien en chaud avec leurs petites situations confortables,petits fonctionnaires bornés
et suffisants, je souhaite ARDEMMENT qu'un jour ou l'autre ils aient à faire à la racaille. Parce qu'ils croient que dans le grand chambardement qui vient, ils seront ménagés. MDR!


Georges PLAS 23/07/2010 22:20


Ce qui vous arrive est proprement scandaleux. La déchéance de nos institutions s'accentue. Vous avez tout mon soutien.


Popeye 23/07/2010 16:55


Pour commencer, veuillez accepter chère Madame, tout mon soutien.
Juste une remarque. Si j'ai correctement analysé les documents que vous avez mis en ligne, votre agresseur - il n'est pas présumé, puisqu'il semble les reconnaître en les justifiant par
l'accusation de racisme à son égard qu'il porte contre vous - était en infraction en ce qui concerne la situation des étrangers en France 15 et 13 ans avant les faits. S'il avait été expulsé à ce
moment, il n'aurait pas eu l'occasion de vous nuire ultérieurement. Je laisse chacun libre de tirer toutes les conclusions de cette remarque en passant.


popi soudure 19/06/2010 20:55


............ @ Marie Neige Sardin ................. J ' ai lu avec horreur vos démêlées avec la mairie , police et justice encore une fois défaillantes et j ' avoue que j ' en ai été abasourdi par
la non suite de vos affaires d 'agressions et c ' est un scandale de vous faire vivre ce calvaire ............. Je me permet ce petit post pour vous soutenir moralement dans votre combat plus que
juste pour une justice et non un simulacre comme vous l ' avez vécue ! courage MARIE Neige ? Tout au tard vous aurez justice car vos affaires sont justes et demandent réparations
............................... Existe t il une pétition de soutien ?


vegaelnath 19/06/2010 22:37



Merci



jay 31/05/2010 19:15


Et oui, malheureusement ce genre d'histoire n'est pas rare et c'est presque si ça n'arrive pas tout les jours, aujourd hui être français est presque devenu une honte, il n'y a pas de justice,
l'albophobie n'est pas reconnu et on les laisse sevir impunément... il m'est arrivé la même chose, je suis passer au tribunal pour m'être défendu


vegaelnath 03/06/2010 10:24



Et je suppose que vous, le tribunal ne vous a pas loupé, surtout si vous avez ,un job , une ligne de conduite et tout ce qui va avec un homme respectable .


Dénoncez ce qui vous arrive, même ici, vos témoignages sont importants car ma parole et mes mots ne sont là que pour libérer les votres.



Sandrine 27/05/2010 17:07


Tenez bon et continuez à nous informer, on vous soutient au moins moralement...
une française de souche accueillante et tolérante mais trop c'est trop !


vegaelnath 28/05/2010 14:35



:)))



Monolythe 20/05/2010 18:10


Je suis sidéré par ce que je viens de lire !

Magnifique justice de mon pays.

Dire que je suis convoqué au tribunal pour avoir osé me défendre contre 4 algériens qui voulaient ma casser la gueule.

D'après l'OPJ, j'aurai dû me laisser faire au lieu de les mettre au tapis, puis porter plainte.

Il semble que ça non plus ne fonctionne pas.

Vous avez tout mon soutien. Tous mes voeux de prompt rétablissement.


vegaelnath 03/06/2010 10:28



Taratata, en France désormais légitime défense ,cela n'existe plus que pour les agresseurs.


Ne vous laissez pas faire, la vérité finit toujours par triompher:))



Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives