18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 13:13

19h30, pénètrent en la boutique une femme africaine et ses deux enfants d'environ 6 et 3 ans; elle désire faire un retour de colis pour la société free mais dans mon point relais, au moment des soldes, cette touche n'est pas disponible. Elle joint free qui lui confirme mes dires. 

Ma fille agée de 27 ans est présente en l'échoppe avec son bébé chien, qui du haut de ses deux mois et demi, perçoit que quelque chose se dessine ...il se dresse comme pour nous protéger. 


 


 

DSCN3655.JPG

La femme appelle un ami au tel; celui-ci arrive très vite. Elle lui confit son colis . 

Ma fille s'est accroupie pour calmer son chiot et là je vois la dite personne lui décocher un énorme coup de poing la touchant à l'arrière de la tête. Je me précipite, me glisse entre les deux pour faire bouclier. L'africaine hurle des menaces, des insultes raciales, me tire violemment par les cheveux, m'assène des coups partout où elle le peut, m’entraînant au fur et à mesure vers l'extérieur de la boutique.


 


 

Je résiste comme je peux mais je n'ai plus vingt ans face à ce mastodonte.

Auriane a pu déclencher l'alarme, elle vole à mon secours, tentant de me retenir à l'intérieur car dehors une meute d'hommes hilares  sont  là, encourageant cette haine, ce lynchage. Ils ont leurs portables en main, filmant et jubilant du spectacle. Elle leur demande de nous aider, la pauvre, elle va mesurer à quel point nous sommes seules et isolées, en entendant un "mais personne ne vous aidera jamais sale pute ".

La lutte se poursuit, je suis à cheval, un pied sur le trottoir, un pied dans la boutique, l'africaine me secoue en tous sens; mon corps hurle de douleur, mais protéger ce que j'ai de plus cher n'a pas de prix ....

Les policiers municipaux arrivent, les coups cessent enfin, Auriane ne se sent pas bien, moi guère mieux, les pompiers l'emmènent à l'hôpital; nous y passerons la nuit face à nos douleurs autant physiques que morales sans qu'aucune autorité, aucune institution ne s'inquiètent de notre devenir, libérant ainsi notre agresseuse qui a commis un tel acte sous les yeux de ses enfants, leur montrant comment l'on traite aujourd'hui deux blanches faisant juste leur travail.

Seul un élu UDI, attentionné, à l'écoute du peuple bourgetin, prévenu, viendra aux urgences, restant à nos côtés dans ces heures difficiles. Une présence simple, ne faisant pas dans le pathos mais dans la recherche d'une amélioration de nos conditions de vie, de notre sécurité et du devenir de l'échoppe.

Un immense réconfort pour la maman que je suis et sans doute la certitude désormais que mes dix ans de combat pour rester envers et contre tous, libraire en ma commune, est un bon choix.

Mes ennemis passent de plus en plus souvent à l'action, tentant de m'imposer qui leurs lois, qui leurs idéologies, faisant pression par la violence, via leurs femmes et leurs enfants désormais; sans doute dans l'espoir  de me voir quitter la ville, que dis-je de la déserter . Un seul but en devenir les maîtres. 

 


La qualité d'une vie ne se mesure pas au nombre de ses amis mais au nombre de ses ennemis.

 

Le maire actuel n'a pas daigné s'informer de comment nous allions, pas plus que les institutions policières qui ont gentillement pris nos plaintes, nous assurant que malheureusement, pour des violences simples, il y a peu de condamnations.

Une remarque qui me taraude. J'ai, dans mes chairs gravé le souvenir de vingt-quatre heures de garde à vue en 2010, pour avoir osé dire à une voisine antillaise "d'arrêter de faire la bamboula" à trois heures du matin. Cette dernière, partie depuis à la cloche de bois, aidée par un autre voisin, repris de justice, par ses mensonges et leurs faux témoignages, a donc permis à la justice de me condamner pour propos racistes à 600 euros d'amendes. C'est pour le coup que là,  j'ai un immense regret, celui de ne pas avoir commis le délit.

Comment respecter ceux qui pratiquent deux justices? Je résume la situation:

- être noir ou étranger ou délinquant vous donne le droit en mon département de dénoncer de façon aléatoire et mensongère tout blanc tentant de vous faire respecter la loi française et de le faire condamner lourdement.

- être blanc vous donne le droit d' être violé, attaqué, battu, lynché à volonté par ceux cités précédemment; les crimes subis seront requalifiés et minimisés mais le plus souvent classés sans suite.

7006940929_af31c68239.jpg

Entre 2010 et 2014 que s'est -il donc passé pour moi?

Un capitaine devenu depuis commandant au commissariat de La Courneuve a ouvert la boîte de Pandore, la justice a fait le reste, répendant ainsi sur moi tous les maux. Mes agresseurs ont des preuves "je suis raciste" j'ai été condamnée et donc JE MERITE.............les coups, voire pire. Une garde à vue et une condamnation qui sonnent comme un arrêt de mort, juste le droit de subir ou de partir; cela me rappelle un peu beaucoup "la valise ou le cerceuil".

J'ai le sentiment d'avoir trop vu, trop souffert, trop compris la nature humaine dans ce qu'elle a d'obscur.

 

 

 

 

 

5653397865_1b23bf9640.jpg

Je me suis réfugiée tout au fond de la jarre dans laquelle se trouvaient tous les maux de l'humanité libérés par Pandore car seule l'espérance s'y love encore.


Merci au site "Minurne" pour sa présence sans faille à nos côtés:


http://www.minurne.fr/nous-sommes-tous-libraires-au-bourget-marie-neige-sardin?&trck=nl-864512-308883-868dY





 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mec qui sort de l'hosto 26/01/2014 17:37

Je suis fasciné par votre sens du sacrifice face à la lâcheté collective mais c'est pas vous qui allez faire pousser des couilles aux français.

Vous arriverez pas à civiliser des gens qui préfèrent se comporter comme des sauvages. Laissez-les se bouffer entre eux. La culture ils en ont rien à foutre ils voient pas en quoi ça va leur
rapporter du fric et du sexe.

Protégez votre fille, elle a pas fait le choix de servir de martyre pour expier les péchés de l'humanité. Cassez-vous de ce ghetto de barbares avant qu'ils vous fassent la peau.

mec qui sort de l'hosto 26/01/2014 08:33

Il y'a une erreur dans votre raisonnement, c'est au niveau du clivage blanc/noir.

Le clivage exact c'est bourreau/victime.

L'instinct de conservation des gens les pousse naturellement à la lâcheté, donc à se ranger dans le camp du plus fort, c'est pour cela que la majorité des gens se rangent dans le camp des bourreaux
contre les victimes, et c'est malheureusement le cas de certains policiers et magistrats.

La loi du plus fort je n'ai connu que ça, c'est comme ça que ce monde tourne, c'est pour cela que 94% des humains éspère un autre monde après la mort, parce que celui là c'est de la merde.

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives