11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 21:38

Ne quittez pas ..........elle  vient de me faire une demande particulière:
 " le floutage"  de l'un des leurs sur la plainte mise en ligne dans l'article "merci monsieur le procureur ...."
Une réflexion et une prise de distance s'imposent .........la nuit va t'elle me porter conseil ? :

Le résultat n'est pas si nuancé que cela : agacement, colère , indignation, interrogation et révolte sont à l'ordre du jour .

Mercredi 11 juin 2009:

 Il y a quatorze ans , papa s'en allait vers l'éternité ;  en ce mercredi après midi, je suis donc triste, il me manque tant et tant ,comme à  toute fille,  qui aurait voulu partager dix fois plus et mille fois plus encore ; mais qui ne l'a pas fait , le croyant sans doute éternel et se disant que demain on aurait encore bien du temps,  pour rire de tout et de rien.
Le carillon permettant l'entrée en l' échoppe  retentit et me sort de mes pensées.....

Deux policiers pénètrent ; me voyant ainsi fagotée dans ma minerve , le plus gradé des deux a presque une fraction de seconde, un mouvement de recul ; je le sens gêné , embarrassé; il me bredouille un "comment allez - vous ?"  .

Toute heureuse de leur venue, je me dis qu'enfin , ils sont porteurs de bonnes nouvelles, qu'ils vont me dire où ils en sont ,  dans l'agression du 1er juin et ce qu'a décidé le procureur,  à l'issue de la garde à vue de cet agresseur de 52ans , malien d'origine qui disait même durant sa garde à vue,  vouloir porter plainte contre moi pour racisme,  alors que ses coups m'ont dans un premier temps mis à sept jours d'ITT....sous réserve de l'état de mon rachis dix jours plus tard......soit le 11 juin au soir.
C'est donc dans cet état d'esprit que je les ai reçus ........
Visiblement l'agression du 1er juin , ne leur parlait absolument pas ........"pas au courant......pas le temps......débordés par le salon de l'aéronautique....." admettons.....mais bon !
Mon cerveau s'agite en tout sens , cherchant le pourquoi de cette visite de courtoisie ; en effet , ces dernières , suspendues  depuis l'été 2007, pour des raisons obscures , n'avaient repris , que le jour de parution du" paris match" dans lequel était fait un reportage sur le commissariat de La Courneuve . Chacun des policiers en service ce jour là , sur le poste du Bourget, désirait consulter gracieusement le dit magasine,  sans même me demander mon avis sur le principe.
L'un d'eux finit d'ailleurs par se porter acquéreur d' un exemplaire ......ouf ,une vente de plus et  un défilé improvisé de moins.
Toujours aussi gêné, mon homme finit par me poser la question suivante :
- Voilà, vous avez un blog.......dans lequel vous avez mis en copie,  une plainte ......le souci ce n'est pas la plainte .....mais si vous pouviez  masquer le nom de la collègue qui a pris la plainte ..........parce que.........il y a des risques....pour elle......."
Médusée, les bras m' en tombent .......résistant  à la colère invasive.......je fais donc remarquer qu'il y a également le nom du procureur et que tout ceci n'est que la vérité à l'état brut,  ne devant  subir aucune manipulation, ou floutage de ma part, sous peine de perdre , la crédibilité des dits documents .
réponse " le procureur on s'en moque, mais nous,  on a des collègues qui se font agresser chez eux,  parce qu' avec le nom sur internet ........"
 J'avoue que sur l'instant , j'ai vu les rôles s'inverser ......eux les aguerris de la violence et des conflits en tout genre , dont c 'est le métier choisi,  me plaident  leur cause par crainte de représailles.......

je peux entendre leurs arguments ,mais puis je les comprendre dans mon enfer de victime abandonnée?

Que songer de cette démarche , où la placer dans mon vécu .......

-sont - ils mort de trouille à ce point là.....
-est ce juste une démarche de provocation,......
-veulent -ils mon silence et dans ce cas là , à qui profite le crime.....

Mais, mais au fait , pourquoi la personne concernée ne m'a t'elle pas  tout simplement,  jointe par téléphone pour que nous en dialoguions ; 'elle dispose de toutes mes coordonnées et il se trouve que j'ai pignon sur rue ; simple comme un coup de fil.....!

.police de proximité a demandé la ministre de l'intérieur ......visiblement faites une note d'explication madame !

Formulant cette remarque , relevant du bon sens ( enfin me concernant , il est vrai que mon bon sens est parfois considéré comme un accès de folie ) ,je m'entends dire que c'est à la demande du lieutenant Caron que la démarche est effectuée . Là , je vois le rouge dans tous ses dégradés........pourquoi me direz-vous?

Lorsque la voisine a déversé depuis sa fenêtre de la nourriture bouillante pas très loin de ma personne, je me suis vue refuser mon dépot de plainte....les faits étant minimisés.....tentant de joindre le commissaire via son secrétariat durant deux jours de suite , celui-ci m'a redirigé plusieurs fois vers le dit  lieutenant qui bien sûr n'a pas décroché et malgré ma demande n'a pas repris contact avec moi.
Je n'ai pas insisté , préférant faire un mail à la présidence de la république .....histoire d'obtenir un minimum de protection, avec copie à Monsieur Le Maire; résultat un contact avec le responsable de la police municipale et un numéro de télèphone.......pas de quoi sauter de joie ......mais au moins plus tout à fait toute seule dans le virtuel....enfin je croyais.......car dans la réalité ...........?

Cet épisode, avec cette demande de gommage de nom me prouve , vous montre à quel point , les institutions m'ont abandonnée ......cherchant à se protéger , alors que leur métier , leur engagement est de protéger les victimes .

Le procureur a décidé qu'il n'y avait aucun danger pour moi ......tout va bien.......pas lieu de poursuivre .........alors de quoi avez- vous peur .....?
Vous avez pris ma plainte , pris le temps de m'écouter , un dimanche après midi , alors que vous n'aviez jamais fait cela en rapport avec des sites internet.......vous avez fait votre travail Madame et à ce titre cela mérite respect .......ce que je ne peux pas dire de vos supérieurs!

Un ami de FB m'a écrit ceci en commentaire :

" Une preuve de plus que l'intégrité de notre territoire est menacé par la 5ème colonne étrangère qui y séjourne, puisque même les flics se chient dessus. Le même genre de peur que font régner les talibans dans les écoles des petites filles. "

Cette nuit, j'ai longuement pensé aux propos de mon père , en tant que gendarme et j'ai compris à quel point il disait vrai concernant la police nationale .....sans doute son clin d'oeil pour me signaler sa présence en ce jour difficile pour moi ;
Une invitation à faire avancer la vérité  afin que chacun se trouve face à ses responsabilités .....

Ce blog est le seul lieu de totale liberté pour moi , il dérange parfois, il peut choquer, ou peiner ......mais il ne se veut en aucun cas méchant ou blessant ........Il est juste le reflet de ce que je vis au quotidien en un immeuble, une boutique, une rue, une ville, un département, une région ,un pays .

Une citation pour devise ::

"Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'homme d'obéir à des lois injustes aucune tyrannie ne peut l'asservir"  Gandhi









                                                         .










Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie France 12/06/2009 19:30

Je suis sidérée de lire une chose pareille. Et toi alors? Qui te protège quand tu te fais agresser? Mais quel malaise il doit y avoir pour que la police en arrive à demander des choses pareilles? Quel malaise il doit y avoir pour que la police se sente en danger? Parce que je ne pense pas que ce soit pour te faire taire. Si c'était pour te faire taire, ils t'auraient tout simplement supprimé ton blog ou ils se seraient servis de leurs fonctions d'une manière ou d'une autre.

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives