3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 18:02
le 14 juillet 2008 et la laïcité en Le Bourget

Définition de la laïcité

Étymologie : du grec laikos : peuple.

Dans le langage chrétien, un laïc était au Moyen Age un "baptisé" qui n'appartenait pas au clergé. De nos jours, c'est une personne chargée de fonctions qui étaient autrefois dévolues au clergé, dans une institution catholique.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, sous la IIIe République, la laïcité est devenue une conception de l'organisation de la société visant à la neutralité réciproque des pouvoirs spirituels et religieux par rapport aux pouvoirs politiques, civils, administratifs. Le but était de lutter contre le cléricalisme, c'est-à-dire l'influence des clergés et des mouvements ou partis religieux sur les affaires publiques. La laïcité est aussi une éthique basée sur la liberté de conscience visant à l'épanouissement de l'homme en tant  qu' individu et citoyen.

Concrètement, la laïcité est fondée sur le principe de séparation juridique des Eglises et de l'Etat (loi de 1905 en France), en particulier en matière d'enseignement.

Cette séparation a pour conséquence :
la garantie apportée par l'Etat de la liberté de conscience et du droit de d'exprimer ses convictions (droit de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, d'assister ou pas aux cérémonies religieuses).
neutralité de l'État en matière religieuse. Aucune religion n'est privilégiée; il n'y a pas de hiérarchie entre les croyances ou entre croyance et non-croyance.


Historique de la laïcité
La laïcité, en France, s'est mise progressivement en place pendant plus d'un siècle :
1789 : la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen institue la liberté religieuse "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses" (article X)


1791 : la Constitution établit la liberté des cultes et accorde des droits identiques aux religions présentes alors en France : catholique, judaïque et protestante.


1881-1882 : les Lois de Jules Ferry instituent l'école publique gratuite, laïque et obligatoire.


1905 : la Loi de séparation des Églises et de l'Etat : "La République ne reconnaît, ne finance ni ne subventionne aucun culte" (article 2). L'Alsace Moselle, du fait de son rattachement à l'Allemagne lors du vote de cette loi, bénéficie d'un statut dérogatoire fondé sur le Concordat de 1801 signé par le Consul Napoléon Bonaparte.


1946 : le principe de laïcité est inscrit dans le Préambule de la Constitution.


1959 : la Loi Debré accorde des subventions aux écoles privées qui sont sous contrat avec l'Etat.


1989 : la Loi Jospin de 1989 accorde aux élèves des collèges et des lycées, "dans le respect du pluralisme et du principe de neutralité, de la liberté d'information et de la liberté d'expression" (article 10). Cette loi va notamment provoquer l'apparition des foulards islamiques dans les établissements scolaires.


2004 : une loi réglementant le port des signes religieux à l'Ecole est mise en place pour résoudre les conflits liés au port du voile islamique.
Cette dernière loi résulte de la confrontation de deux visions de la laïcité à l'Ecole quant aux signes religieux, l'une se limitant à l'absence de manifestation des croyances religieuses aux enseignants et autres personnels de la fonction publique, l'autre étendant ce principe aux élèves. A ce débat se sont greffés des problèmes d'intégration et d'identité de la communauté musulmane que la loi n'aborde pas.



Soirée, bal du 14 juillet........La Salsa!
C'est super, cela aide à la bonne humeur, ok........mais il n'y a pas que cela , et nos bals populaires, ils sont passés où......à la trappe, comme le vieux marché!
Le son de l'accordéon ravit toujours petits et grands , histoire de faire danser tout le monde ; justement un bon moyen, que d'échanger, d'alterner les orchestres.......mais où est donc passée, "La Bourgetine" , voire les faire jouer ensemble......pour que vive la laïcité

Il est à noter que ce soir, après 22heures, nous avons droit à une soirée musicale d'Afrique, sur la place du marché , où d'ailleurs , il est question d'installer un lit de camp pour le maire et mumu, tant ils aiment leur marché , leur bébé à eux, tout pas bien réfléchi .......malgré les 18 mois de gestation......mais enfin presque fini......génial pour un marché méridional .........autre chose, en plein hiver ou sous la pluie........

Une remarque saisie au vol,sur la dite place, émanant de la police municipale , soit, nos deux cow boys

Parole de chef," faire du bourget, les champs élysées"......

pas modeste le gars, bien briffé;

aussi, lorsqu'ils pénètrent en un commerce......ils en oublient les civilités d'usage telle que "bonjour", pour hurler dans le magasin:" tout ce qui est garé là, en double file, c'est X euros et 3 points en moins"........Encore un, qui a tout compris , et qui va glisser vers un extrême que je ne saurais nommer sans choquer ......mais vous m'avez comprise.
On ne débute jamais, en faisant de la répression.....la courtoisie est la seule carte de visite possible , car ils oublient qu'ils sont sur notre territoire, et que pour le moment ,ils doivent nous respecter, s'ils veulent avoir le respect des bourgetins jeunes et moins jeunes......pour les cow boys , c'est bon .....la police ,tout court, joue déjà ce rôle!

Partager cet article

Repost 0
Published by vegaelnath - dans histoires d'en ville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives