26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:00

Trois mois, que j'ai quitté ma ville natale, mais trois mois où je les ai observés sans les voir.

Ils poursuivent leur vie, sans même se soucier de leurs actes et encore moins de leur non-actes:

 

 

-Monsieur Le maire se prélasse avec son chat!

 

 

 

-Madame la femme du Maire a commencé à rembourser sa dette au beau gosse!

 

 

-Le beau gosse ne fait pas de vague, ni au conseil, ni quand il s'agit de déposer en mairie une demande de préemption...logique mon ami Vincent, je protège!

D'ailleurs à mieux y regarder l'on s'aperçoit que la dite candidature du beau gosse au poste de maire n'a existé que pour faire sortir le loup du bois, soit, les opposants au maire en place, car même durant les conseils municipaux, il la boucle, voire il est absent et quant à écrire dans le bulletin municipal, c'est juste de l'utopie pure.

Mon soutien sans faille durant la campagne municipale et le prix payé pour ce faire, n'a sans doute pas mérité quelques lignes ou quelques mots de soutien lors de ma mise à la porte de chez moi!

Qui ne ne dit mot, consent....

 

 

-Monsieur Durand, l'ami de toujours s'est assis socialement, allant même jusqu' à sortir la pioche pour creuser ma fosse, aidé par Mahon qui, affublé de sa pelle ne songe lui qu'à m'enterrer vivante afin que la ville en finisse avec cette "folle-facho".

 

 

Je savais ma ville haineuse à mon encontre, une haine anti-blanche, anti-chrétienne, anti-vérité, alimentée chaque jour par des ragots, par des menaces, par des insultes, par des pressions, par des attaques, par des crimes et la dernière pour la route, une action conjointe d'un propriétaire, d'une municipalité, d'opposants, tous plus lèche- babouches les uns que les autres....et oui choisir de soutenir toute la diversité, surtout celle refusant de partager nos valeurs, crachant sur notre drapeau, pissant sur nos poilus, cela vous permet d'exister, de gravir les échelons sociaux, cela vous donne du pouvoir.

Le mot est lâché, le pouvoir, notamment celui de décider qui je laisse vivre ou pas; comme je suis une femme ou un homme hyper courageux, avide de justice et d'égalité, de la race des vrais collabos, je me tourne vers cette masse populaire islamisée qui me déroule le tapis de la mosquée tout en brandissant un poignard dans mon dos, sauf que je ne le vois pas encore, ben oui, j'ai pas tout compris encore....

 Pourtant dans leurs messages sociaux, ils hurlent contre le racisme, l'antisémitisme, convaincus par ce qu'ils écrivent.

Dans les faits, la communauté juive a presque totalement disparue de la ville; sans doute a t'elle compris bien avant moi combien cette dernière n'était plus faite pour elle puisqu'aucune synagogue n'existe pour deux mosquées....cherchez l' erreur?

Le mot de la fin revient dans doute à un bourgetin souchien, ancien charcutier, heureux lui aussi de ma mise à mort. Alors qu'il se trouve garré sur mon bateau et que cela fait un quart d'heure que je patiente silencieusement pour charger mon camion et poursuivre mon déménagement , je m'entends dire:

 

" Ah cette fois ils te l'ont mise bien profond, à toi la salope qui se fait enculer par les blacks".

Voilà sans doute de quoi alimenter les canivaux de la ville, mais aussi un nouveau livre, dénonçant juste comment l'on remplace une population par une autre sans état d'âme sous les ors de notre république.

 

 

 

Capo et son chat; Durand et sa chatte
Capo et son chat; Durand et sa chatte

Capo et son chat; Durand et sa chatte

Partager cet article

Repost 0
Published by vegaelnath
commenter cet article

commentaires

Elisa Naibed 08/08/2014 06:43

De si brave gens.... à gerber!!!

Ça me fait penser à une blague qui circulait en Belgique à la fin des années '40, début des années '50... Je n'étais pas née (ou je pissais dans mes langes), mais j'en ai pris connaissance bien plus tard!

- Combien d'habitants en France?
- Heu... 40 millions?
- Non, 80 millions !
- ???
- 40 millions de collabos pendant la guerre, et 40 millions de résistants à la fin de celle-ci!

Elle est sans doute un peu injuste: il y eut des résistants, même dans ce royaume de la frime et du paraître qu'est la France, mais on ne peut pas dire qu'ils furent bien nombreux!

Présentation

  • : Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une libraire au coeur du 93.
  • Le blog de Marie Neige,les 36 ans d'une  libraire au coeur du 93.
  • : libraire sur la commune de le bourget depuis 36 ans, mon carnet de route au coeur d'un département en pleine mutation; mon vécu de victime et mes 34 agressions en 10 ans; mes humeurs, mes pourquoi, vos comment, mes pleurs,vos rires, la vie en somme . AVERTISSEMENT: Seuls les textes publiés sur ce blog sont écrits par moi-même.Il circule sur la toile des écrits signés de mon nom qui ne m'appartiennent pas.
  • Contact

Mon Livre

51MhggLcY8L._.jpg

Recherche

Le site de l'échoppe

02 original

Archives